Une technologie révolutionnaire permet désormais de transformer le plastique de qualité inférieure en emballage de qualité alimentaire.

Coca-Cola a dévoilé un prototype de bouteille fabriqué à partir de déchets plastiques marins collectés puis recyclés, démontrant ainsi qu’ils pourront un jour être transformés en emballages alimentaires. Cette bouteille est la première bouteille constituée de 25% de plastique marin recyclé adaptée à un usage alimentaire. Une prouesse technique jamais réalisée auparavant.

Environ 300 exemplaires de ces bouteilles, intégrant 25% de plastique marin provenant des plages et de la mer Méditerranée, ont été produits. Une goutte d’eau pour l’heure, mais la technologie qui a permis cet exploit laisse entrevoir des avancées significatives…

Recycler le non recyclable

Les technologies perfectionnées de recyclage utilisent des processus innovants qui décomposent la matière plastique et éliminent les impuretés des plastiques dégradés pour recréer une matière vierge. Cela signifie que les plastiques de qualité inférieures, jusque-là souvent destinés à l’incinération ou à l’enfouissement, peuvent désormais avoir une seconde vie. Le déploiement de cette technologie permettra également d’augmenter la quantité de matière disponible pour la fabrication de nouveaux contenants recyclés, de réduire l'utilisation de PET vierge provenant de sources fossiles et par là même, l'empreinte carbone.

Ces prototypes de bouteilles sont le fruit d’un partenariat entre Ioniqa Technologies, Indorama Ventures, Mares Circulares et The Coca-Cola Company. Bien que le recyclage amélioré en soit encore à ses balbutiements, les partenaires ont produit la bouteille en plastique marin comme démonstration de ce que la technologie pourra accomplir demain.

Dans l'immédiat, un système de recyclage perfectionné va être proposé à grande échelle. Ce système utilisera le flux existant des déchets des différents recycleurs, y compris les plastiques qui n’étaient pas recyclables jusque-là et les matériaux recyclables de qualité inférieure. Dès 2020, Coca-Cola prévoit d'introduire ces contenus recyclés dans certaines de ses bouteilles.

Objectif zéro déchet

Bruno van Gompel, Directeur Technique et Supply Chain de Coca-Cola en Europe de l’Ouest, confirme l’énorme potentiel de cette technologie : “Les technologies de recyclage de pointe sont très prometteuses pour nous, mais aussi pour l'industrie et la société dans son ensemble. Elles accélèrent le modèle d’économie circulaire en circuit fermé appliqué au plastique et c’est la raison pour laquelle nous investissons dans ces technologies. Plus ces initiatives prendront de l’ampleur, plus nous serons capables de réutiliser à l’infini l’ensemble des déchets plastiques pour les rendre aussi vierge qu’à l’origine, en évitant ainsi l'incinération et l'enfouissement de ces derniers.”

Tonnis Hooghoudt, PDG de Ioniqa Technologies, la société néerlandaise qui a développé cette technologie propriétaire de recyclage amélioré, déclare quant à lui : "Les systèmes de recyclage de pointe auront un impact à l'échelle mondiale : le travail mené avec Coca-Cola et Indorama autour de la fabrication de cette bouteille a pour ambition de montrer les prouesses qui peuvent être réalisées grâce à cette technologie. Notre nouvelle usine est désormais opérationnelle et nous sommes prêts à proposer cette technologie à grande échelle. Les expressions de “plastique à usage unique” et de “déchets plastiques” n’auront ainsi plus leur place."

L’innovation par le partenariat : comment y sommes-nous parvenus ?

Ce prototype de bouteille a été produit pour illustrer ce qui peut être réalisé grâce à des technologies de recyclage innovantes. C’est également le fruit de plusieurs partenariats clés :

  • Nettoyage des côtes : le plastique marin contenu dans les bouteilles a été collecté par des bénévoles ayant participé à 84 nettoyages de plages en Espagne et au Portugal et par des pêcheurs dans 12 ports de Méditerranée, dans le cadre du projet Mares Circulares ou "Mers circulaires". Mares Circulares, partiellement financée par la Fondation Coca-Cola, est un partenariat entre le système Coca-Cola en Espagne, le ministère espagnol de l'Agriculture, de la Pêche, de l'Alimentation et de l'Environnement et trois grandes ONG - Chelonia Association, Ecomar Foundation et Vertidos Cero Association.
  • Innovation technologique : en janvier 2019, Coca-Cola a noué un accord avec l’entreprise Ioniqa Technologies aux Pays-Bas pour l'aider à mettre à l'échelle sa technologie inédite et innovante de recyclage. Les déchets marins récupérés par Mares Circulares ont été recyclés par Ioniqa Technologies, qui a utilisé un procédé de dépolymérisation pour re-fabriquer du PET de qualité alimentaire.
  • Collaboration industrielle : Indorama Ventures, l'un des fournisseurs de PET et d’emballages pour Coca-Cola, a ensuite transformé ce matériau en plastique PET nécessaire à la fabrication de cette première bouteille en plastique marin au monde.