C’est la boxeuse française la plus médaillée, championne du monde, dix fois championne de France et membre du Comité national olympique. À 35 ans, Sarah Ourahmoune a réussi sur bien des tableaux. Ce qui n’empêche pas celle que l’on surnomme « Badaboum » sur le ring de s’engager au quotidien. Sa dernière idée ? L’ouverture d’une salle qui fait de la boxe un outil d’éducation et de développement personnel. Une initiative soutenue par Coca-Cola France.

Le crowdfunding, elle connaît. En 2016, Sarah Ourahmoune avait fait appel à la plateforme de crowdfunding Sponsorise.me en amont des Jeux de Rio 2016. Une médaille d’argent plus tard, la championne olympique fait à nouveau appel à la communauté, mais cette fois pour un projet différent : celui d’ouvrir sa propre salle de sport.

C’est en 2011 que Sarah Ourahmoune crée avec son compagnon Francky Denis une association : le Boxer Insider Club. Son projet ? Faire de la boxe un outil de développement personnel !

Elle développe d’abord des cours de boxe pour femmes à Aubervilliers et à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Particularité : des animatrices sont également présentes pour occuper les enfants des mamans pendant les séances. En parallèle, elle devient éducatrice spécialisée dans le handi-boxe à l’Institut médico-pédagogique d’Aubervilliers, où elle prépare des séances adaptées aux enfants qui souffrent de handicap mental.

Une femme d’exception qui se livre à un portrait chinois placé sous le signe de la gagne !

Si vous étiez…
Une activité physique (autre que la boxe) ?

La course à pied, pour le sentiment de liberté qu’elle procure. C’est une bonne opportunité pour s’ouvrir à de nouveaux paysages !

Une femme exceptionnelle de l’Histoire ?
Olympe de Gouges, une des pionnières du féminisme français. C’est l’auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne : elle a œuvré avec audace pour le droit des femmes et la reconnaissance de notre statut.

Une qualité humaine ?
La générosité.

Une valeur olympique ?
Je dirais tout simplement la paix. Le sport est un langage universel. Les Jeux sont un moment où l’humanité est réunie autour du sport et de la fête. On parle même de la « trêve olympique »

Un message en faveur des femmes ?
Je dirais « oser » : oser avoir des rêves, oser tenter.

Un coup technique en boxe ?
Un contre : c’est un coup qu’on met quand l’adversaire attaque. Il a la capacité de l’arrêter net !

Un super pouvoir ?
Ce serait le don d’ubiquité pour pouvoir m’engager dans pleins de projets avec plein de personnes en même temps !

Un engagement ?
Sans hésiter, ce serait un engagement autour de l’environnement et du développement durable.

Un rêve ?
Le rêve d’être heureux et en paix avec soi-même.

Coca-Cola France soutient le crowdfunding de Sarah Ourahmoune

Depuis la création de son association Boxer Insider Club en 2011, de plus en plus d’adhérents rejoignent ses activités. Au point de rendre indispensable un lieu propre pour accueillir toutes ses initiatives !

Sarah Ourahmoune trouve une aide dans la Mairie de Paris qui lui met à disposition d’anciens ateliers municipaux. Et en attendant l’ouverture du local fin janvier 2018, la boxeuse doit transformer ces préfabriqués en salle de boxe en installant des chauffages et des miroirs. Pour cela, elle fait appel à la plateforme de crowdfunding Sponsorise.me.

Une initiative que Coca-Cola France a choisi de soutenir en contribuant à son projet ! Mais le projet de Sarah Ourahmoune a encore besoin de soutiens. Pour l’aider à remplir son objectif de 15 000 €, rendez-vous sur Sponsorise.me : www.sponsorise.me/fr/sarah-ourahmoune !