Ce jeudi 22 mars 2018, c'est la Journée mondiale de l'eau. Celle-ci va être célébrée lors du Forum mondial de l'eau organisé à Brasilia (18-23 mars). Bea Perez, vice-présidente de The Coca-Cola Company, profite de cette occasion pour nous expliquer en quoi cette ressource est cruciale pour le groupe.
 

1. En quoi un événement tel que le Forum mondial de l’eau est-il si important ?

La collaboration est essentielle afin d’apporter des réponses aux enjeux de l’eau. Bien que nous entretenions de solides relations avec les communautés dans lesquelles nous sommes présents, nous estimons que la réflexion et les actions collectives des entreprises, des pouvoirs publics et de la société civile sont beaucoup plus efficaces (et de fait indispensables) pour parvenir à des solutions durables qui répondent aux besoins de ces communautés. En tant que premier événement mondial consacré à l’eau accueillant des experts issus de la quasi-totalité des secteurs, le Forum mondial de l’eau constitue le cadre idéal pour promouvoir le partage de connaissances et relier les idées à l’action.

Des manifestations telles que le Forum mondial de l’eau nous offrent également l’occasion d’étudier le niveau d'avancement et l'adaptabilité des partenariats public-privé.

2. Qu’attendez-vous de l'événement organisé au Brésil ?

En tant que producteur de boissons, nous reconnaissons le caractère essentiel de l’eau pour promouvoir la qualité des écosystèmes, des communautés, des entreprises, de l’agriculture et du commerce. The Coca-Cola Company respecte les besoins en eau des hommes et de la nature et suit les objectifs que s’est fixé le secteur dans le domaine de l’eau. Lors du Forum mondial de l’eau au Brésil, nous prendrons part au dialogue en cours portant sur les pressions et les opportunités actuelles concernant un meilleur accès à l’eau et à l'assainissement, le financement des besoins en eau face à l’urbanisation croissante et les impacts du changement climatique. Globalement, ce forum s'attache à étudier dans quelle mesure nous pouvons, tous ensemble, garantir la disponibilité à long terme de cette ressource vitale.

3. The Coca-Cola Company noue de nombreux partenariats avec des projets de préservation et d’accès à l’eau dans le monde entier. Mais qu’en est-il précisément de l’Amérique latine ? Pouvez-vous citer quelques projets et partenariats remarquables dans cette région ?

Notre travail sur l’eau vise à garantir que nous utilisons l’eau de façon plus efficace et que les communautés bénéficient d’un accès à l’eau plus abordable et plus durable. En Amérique latine, « Agua por el Futuro » est le programme emblématique qui s’associe avec des organisations locales telles que la Fondation Amazonie durable et le Partenariat latino-américain des fonds pour l’eau. Nous restituons des milliards de litres d’eau à la nature dans toute la région grâce à la protection des bassins hydrologiques, la préservation de l’environnement et la reforestation.

La gestion responsable de l’eau à l’intérieur et à l’extérieur de nos usines constitue une priorité absolue pour The Coca-Cola Company et elle est essentielle à notre démarche de durabilité. Au Brésil et au Mexique, l’efficacité de nos sites de production a augmenté de plus de 30 % au cours des dix dernières années. En Amérique centrale et dans les Andes, l’efficacité de notre consommation d’eau a progressé de 55 %. Cela nous a permis d’atteindre ces dix dernières années une réduction de près de 30 % de l'eau que nous utilisons, au niveau mondial, pour produire un litre de produit fini.

Nous réhabilitons également les réseaux hydrauliques afin de garantir un accès à l’eau à plus de 100 000 personnes dans la région. Les projets incluent la récupération des eaux de pluie, des stations d’épuration et de traitement, ainsi que la mise à disposition de ressources et de formations communautaires. Lazos de Agua constitue l'un de nos programmes emblématiques pour soutenir cette action.

Lorsque nous sortons de nos activités directes pour nous atteler aux défis de l’eau, nous entrons dans un environnement partagé et contribuons à protéger une ressource partagée. L’eau constitue le bien commun par excellence et, quel que soit l’endroit, tous les utilisateurs de l'eau se partagent les mêmes ressources et doivent assumer conjointement une gestion responsable. À ce titre, nous nous associons avec The Nature Conservancy, Catholic Relief Services, le World Wildlife Fund, ainsi qu’avec les agences gouvernementales pour garantir un impact et une durabilité maximums.

4. Lorsque nous parlons des enjeux de l’eau, nous pensons très souvent aux pouvoirs publics et aux ONG. Mais comment les entreprises peuvent-elles contribuer à résoudre de tels problèmes ?

Il est important que les entreprises comprennent l’usage qu’elles font de l’eau, l’origine de l'eau qu'elles utilisent et les risques existants entre l’utilisation de l’eau et les réserves disponibles.

Les entreprises, notamment, devraient se concentrer en priorité sur l’eau à laquelle elles recourent dans le cadre de leurs activités directes, en commençant par mesurer la quantité d'eau qu'elles utilisent. Puis elles devraient œuvrer en faveur d’une meilleure efficacité, et enfin garantir que les eaux usées et les eaux pluviales qu'elles rejettent n’exercent pas d'impact négatif sur l’environnement. Une fois ces fondements mis en place, les entreprises devraient étudier ce qui se passe à l’extérieur de leurs murs, dans les bassins hydrologiques qu’elles partagent, en amont de leur chaîne d’approvisionnement afin de comprendre l’usage de l’eau qui y est fait, et en aval où les biens et services sont utilisés par d’autres intervenants. Tous les éléments de cette chaîne de valeur utiliseront de l’eau et seront probablement confrontés eux-aussi à des défis.

Une entreprise peut donc tenir compte des risques et des opportunités que ces défis présentent et développer une stratégie globale pour y répondre.

Notre programme de restitution s’attelle au volume de vente de nos produits finis. C'est là que réside, pour l’essentiel, notre utilisation consommatrice d’eau. L’eau hors produit est correctement traitée et restituée à l’environnement local. D’autres entreprises estimeront sans doute qu’apporter une solution à leur utilisation consommatrice, aussi bien en termes de qualité que de quantité, constitue une façon puissante et simple de motiver leurs équipes, de réaliser des progrès et d’évaluer l’impact positif de leurs actions.

5. Pourquoi The Coca-Cola Company se préoccupe-t-elle des questions liées à l’eau ? En quoi cela a-t-il un lien avec les activités de l’entreprise ?

L’eau est vitale. Elle est essentielle à l’humanité et aux écosystèmes, indispensable à la prospérité économique, et cruciale pour notre entreprise. Chez Coca-Cola, l’eau constitue l’ingrédient principal de la quasi-totalité de nos boissons, elle est primordiale dans nos procédés de fabrication et nécessaire à la culture des produits agricoles que nous utilisons.

Nous attachons une importance particulière à la protection des sources d'eau locales qui alimentent les communautés dans lesquelles sont implantées nos usines d'embouteillage, parce qu’elles constituent également notre base de consommateurs - nous vendons nos produits là où nous les fabriquons. Si ces communautés restent solides, notre activité le restera elle aussi. Outre les principes écologiques et éthiques qui motivent nos efforts en matière de gestion de l’eau, nous avons également un intérêt commercial dans la protection et l'amélioration des sources d’eau locales.

6. The Coca-Cola Company a annoncé récemment un objectif ambitieux de recyclage des emballages. En quoi cet objectif fait-il écho au problème de l’eau ?

Alors que nous progressons pour devenir une entreprise multi-boissons, nous avons la possibilité de développer notre activité en proposant davantage de boissons à davantage de personnes dans davantage d’endroits. Cette opportunité de croissance s’accompagne d’une responsabilité : celle d'agir pour le bien de notre planète, de nos communautés et de notre entreprise.

Notre vision du packaging, World Without Waste, ainsi que notre programme mondial de gestion responsable de l’eau partagent le même principe : croître avec conscience. Nous investissons dans des programmes, des partenariats et des projets innovants en vue de réduire les déchets et de protéger notre planète.

7. The Coca-Cola Company présente-t-elle des objectifs concrets de préservation et d’accès à l’eau ?

Oui. Notre programme de gestion responsable de l’eau est centré sur le respect de l’eau en tant que ressource partagée. Pour y parvenir, nous avons mis en place des objectifs de gestion de l’eau ambitieux et centrés sur l’efficacité (moins d’eau utilisée par litre de produit fini), la gestion des risques, le traitement et la réutilisation des eaux usées, et la restitution de l’eau que nous utilisons aux communautés et à la nature d'ici à 2020. En 2015, nous sommes devenus la première entreprise classée au Fortune 500 à restituer la même quantité d’eau que celle que nous utilisons et nous poursuivons sur cette lancée aujourd'hui.

L'agriculture comptant pour 70 % des prélèvements d’eau dans le monde, nous nous sommes engagés en faveur d’un approvisionnement durable des ingrédients agricoles qui interviennent dans la fabrication de nos produits.

8. The Coca-Cola Company est présente dans les communautés du monde entier. Comment peut-elle capitaliser sur cette présence pour collaborer avec les communautés sur la question de l’eau ?

Nos programmes se présentent sous de nombreuses formes différentes, depuis l’accès à l’eau potable jusqu’à la promotion d'une politique de l’eau indispensable, en passant par l'éducation. La seule constante est le partenariat. Aucun acteur ne peut agir seul. Nous collaborons avec des partenaires issus des pouvoirs publics, de la société civile et du secteur privé. C'est par le biais de nos programmes communautaires relatifs à l’eau que nous exerçons la plus forte influence. Ces programmes comptent plus de 400 partenaires au sein de communautés réparties dans le monde entier.

L’une de nos principales collaborations est celle que nous avons établie avec l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et nos partenaires embouteilleurs. Ensemble, en 2005, nous avons créé la Water and Development Alliance (WADA) destinée à protéger et améliorer la durabilité des bassins hydrologiques, favoriser l’accès à l’eau et à l’assainissement et améliorer l'utilisation productive de l'eau dans 30 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et du Moyen-Orient. Depuis sa création, les investissements se sont élevés à plus de 30 millions de dollars. La WADA a ainsi pu fournir un meilleur accès à l’eau à plus de 600 000 personnes, renforcer l'assainissement pour plus de 250 000 personnes, et améliorer la gestion de plus de 440 000 hectares de terrain. À titre d’exemple, à Tarija, en Bolivie, la WADA a soutenu PROAGUA, un forum réunissant les acteurs locaux dans le domaine de l’eau, afin de promouvoir une meilleure gestion des bassins hydrologiques et des ressources en eau dans un bassin desservant plus de 150 000 personnes.

9. Un dernier message avant le Forum ?

Au-delà de tous les chiffres et progrès, les véritables bénéficiaires sont les populations et l’environnement. J’ai constaté de mes yeux les changements que ce travail a permis d’atteindre. En Chine, par exemple, j’ai été témoin de la joie des écoliers et de leurs professeurs lorsque nous avons achevé un système d’accès à l’eau potable pour leur école. En Inde, j'ai entendu des femmes et des fermiers qui expliquaient comment leurs moyens de subsistance s’étaient améliorés depuis l’installation de systèmes de stockage de l’eau destinés à capter les pluies lors de la mousson. Et j’ai compris à quel point l’ensemble des membres d’une communauté gagnent en autonomie lorsque leurs besoins fondamentaux en eau sont satisfaits.

J’espère que le Forum mettra encore plus l’accent sur la façon dont nous pouvons faire davantage tous ensemble, sur comment nous pouvons atteindre les buts fixés par les Objectifs de développement durable, identifier de nouvelles façons innovantes d’aborder les enjeux de l’eau, et collaborer à la protection contre les conséquences du changement climatique qui continuent à impacter le monde et les ressources que nous partageons.