Les ressources en eau font partie des plus précieuses, mais aussi des plus fragiles de la planète. Elément essentiel à notre survie, Coca-Cola s’engage au quotidien pour restituer les ressources en eau utilisées pour la création de ses boissons.

D'ici 2020, restituer à la nature et aux communautés une quantité d'eau égale à celle que nous utilisons dans nos boissons finies.

En 2017, nous avons continué à restituer aux communautés et à la nature plus de 100 % de l'eau utilisée dans nos boissons finies, un objectif déjà atteint en 2015.

En 2017, le système Coca-Cola (la société et ses partenaires d'embouteillage) avait un objectif : restituer aux populations et à la nature la totalité de l'eau utilisée dans la fabrication de ses boissons. Un objectif fixé depuis 2015, et surtout : un objectif atteint avec trois ans d’avance, puisque le but était d’atteindre ce niveau d’ici 2020. Pour ce faire, plusieurs projets de partenariat communautaire en lien avec l’eau ont été mis en oeuvre afin de restituer environ 248 milliards de litres d’eau par an, avec l’aide de nombreuses organisations réputées pour leurs méthodes et techniques scientifiques.

Nos divers projets naissent souvent de nos Évaluations de vulnérabilité des sources (Source Vulnerability Assessments, SVA), menées par nos usines d’embouteillage. C’est pourquoi nous avons mis en place un plan de protection des sources d’approvisionnement en eau (PPSE). Au programme, plusieurs projets réalisés en collaboration avec les collectivités et les gouvernements locaux, ainsi que de nombreux partenaires. Une collaboration essentielle pour arriver à nos fins : protéger les ressources en eau de la planète, renouveler les sources d’approvisionnement en eau de nos usines, identifier et mettre en œuvre des projets qui soutiennent la durabilité des bassins hydrologiques et des populations locales tout en atténuant les risques pour nos activités.

Les projets de restitution que nous soutenons reposent sur :

● Une aide à l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires améliorées (y compris des installations de collecte et de stockage de l'eau, des procédés de purification et des fosses septiques)
● la protection des bassins hydrologiques (y compris la conservation ou la restitution de la quantité ou de la qualité de l'eau)
● la fourniture d'eau à des fins productives (y compris des projets tels que la collecte des eaux de pluie ou l'irrigation).

Pour ce faire, et parce que l’union fait la force, nous avons fait appel à de nombreux partenaires, tels que le World Wildlife Fund (WWF), USAID, The Nature Conservancy, Water For People, Water and Sanitation for the Urban Poor (WSUP), Global Water Challenge, UN-HABITAT et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Le travail n’est pas terminé

Si nous avons réussi à atteindre notre objectif premier bien avant la date fixée de 2020, cela ne signifie en aucun cas que nous allons nous reposer sur nos lauriers. Le travail est loin d’être terminé, et Coca-Cola compte bien continuer à s’engager dans la protection des ressources en eau de la planète : un défi complexe et sans fin. Pour ce faire, nous nous efforcerons de soutenir des projets communautaires dans le domaine de l'eau, avec un objectif : nous assurer qu'ils soient bénéfiques aux populations et à la nature. Bien entendu, Coca-Cola continue, en parallèle, à mettre en œuvre de nouveaux projets pour maintenir le niveau de restitution en eau, au fur et à mesure de la croissance de ses activités.

Partout dans le monde, les ressources en eau de la planète sont menacées. Cependant, certaines zones sont plus concernées que d’autres, et il est essentiel pour nous de nous investir au côté des populations, de soutenir les projets qui peuvent avoir un impact positif sur ces ressources, de manière à avoir un impact durable. En dépit de notre engagement, nous n’avons pas encore de projets actifs dans tous les pays où nous sommes présents. Une situation qui va bien entendu évoluer au fil du temps, puisque nous comptons poursuivre nos efforts.

Une méthodologie en constante évolution

The Nature Conservancy, en partenariat avec LimnoTech, Deloitte et la Global Environment & Technology Foundation, nous aide à calculer le volume d’eau que nous avons restitué en suivant une approche qui repose sur des outils et des méthodologies scientifiques et techniques généralement acceptés.

Nos projets de restitution sont mis en œuvre dans les régions qui en ont le plus besoin, là où nos ressources et nos partenariats peuvent nous permettre d’avoir un véritable impact, et surtout : un impact durable. Les projets sont développés en partenariat avec les gouvernements, la société civile et d'autres membres du secteur privé. A noter, toutefois, que nous ne calculons les crédits de restitution que pour les parties des projets directement financées ou déployées par le système Coca-Cola. Ces calculs peuvent évoluer au fil du temps, à mesure de l’acquisition d’expérience et de données. Mais aussi grâce à la collaboration avec des entreprises qui adoptent des programmes similaires.

L'empreinte sur l'eau de la culture d'ingrédients agricoles provenant du système Coca-Cola n'est pas comprise dans notre objectif de restitution. Toutefois, nous avons tenu à mettre en place des pratiques durables en matière d'eau, l’un des principes directeurs de Coca-Cola en matière d'agriculture durable, que nos fournisseurs se doivent de respecter.