À l’occasion de ses 100 ans de présence en France, Coca-Cola s'est associé à la Fondation Schuman et aux Jeunes Européens afin d'organiser un Grand Forum Citoyen intitulé “100 jeunes et l'Europe”. Pour cet événement, la marque a convié 100 Français âgés de 18 à 25 ans à débattre autour de la thématique « Notre vision de l’Europe : nos espoirs, nos craintes, nos besoins ». L'objectif ? Que les propositions de ces jeunes puissent nourrir les débats politiques.

Si on a longtemps pensé que les jeunes étaient indifférents à la politique européenne, les élections de mai 2019 ont prouvé le contraire. Elles ont montré un véritable regain de mobilisation des jeunes, notamment en France. Un sondage récent indique d’ailleurs que deux jeunes Français sur trois aimeraient que l'Union Européenne (UE) leur offre davantage d'occasions d'exprimer leurs opinions, et qu'ils souhaiteraient être plus impliqués dans les décisions européennes.

Faciliter le dialogue entre les jeunes et les représentants européens

Face à la volonté des jeunes de participer aux débats européens, Coca-Cola a noué un partenariat avec la Fondation Schuman et les Jeunes Européens. Ensemble, ils ont convié 100 jeunes Français représentatifs de la société, issus de tous horizons, pour qu'ils partagent leur vision de l'Europe de demain autour d’un grand débat citoyen. Civilisation, culture, politique, rôle de l'Europe dans les intérêts individuels et collectifs... aucun sujet n'a été laissé de côté.

Pour préparer ce Grand Forum Citoyen, les participants ont reçu une formation MOOC de deux semaines afin de disposer des fondamentaux sur l'Europe en amont des débats. “Nous souhaitions que cette initiative permette aux jeunes citoyens de s’exprimer librement, convaincus que les entreprises peuvent fédérer et élargir leurs missions pour contribuer à des débats de société qui intéressent à la fois leurs collaborateurs et leurs consommateurs”, a précisé Elsa Chantereau, en charge des Affaires Publiques de Coca-Cola France.

Élargir cette initiative à d'autres pays de l'UE

En conclusion des discussions, les différentes propositions issues du débat ont pris la forme d’un “avis citoyen”, validé par les 100 jeunes participants. Le 29 octobre 2019, cet avis citoyen a été remis aux personnalités politiques impliquées dans les affaires européennes afin de les inspirer, si cela est possible, dans leurs réflexions à venir. Caroline Ferrier, une jeune femme ayant participé au débat, témoigne : “Je suis ravie d’avoir pu restituer mon avis, d’avoir été entendue et surtout écoutée par les politiques qui me représentent. Cela me porte, j’ai l’impression d’être impliquée au sein de l’Europe et d’être une vraie citoyenne européenne”.

Suite au succès de l’opération, Coca-Cola souhaite l'élargir à d'autres pays de l'UE où l'entreprise est implantée. L'objectif est simple : faciliter le dialogue entre les jeunes européens et leurs représentants politiques.

Pour aller plus loin sur ce sujet, nous vous invitons à consulter la synthèse de l'analyse de ces 100 jeunes Français et leurs propositions en cliquant ici.