En 2009, la Fondation Coca-Cola s’est associée au Catalyst Project dans le but de préserver la Grande Barrière de corail en luttant contre les effets de l’industrie agricole. Dix ans plus tard, force est de constater que ce partenariat s’est avéré très efficace. Explications.

Un enjeu vital pour l’environnement

La Grande Barrière de corail est le plus grand système récifal de la Terre. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle fait partie des sites les plus populaires d’Australie, aussi bien pour les touristes que pour la population locale. Mais malheureusement, son état de santé inquiète, et est devenu une préoccupation mondiale.
En effet, le réchauffement climatique et la pollution des océans ont grandement affecté le récif ces dernières années. Face à l’urgence et à l’image du Catalyst Project, de nombreuses actions environnementales ont été déployées pour protéger cet écosystème fragile.

En quoi consiste le Catalyst Project ?


En 2009, les producteurs de cannes à sucre, le WWF Australia, le gouvernement australien et d’autres organismes environnementaux s’unissent à la Fondation Coca-Cola pour créer le Catalyst Project. Le but ? Lutter contre la pollution qui menace le récif en réduisant considérablement le ruissellement agricole. Pour cela, les acteurs impliqués dans le projet aident les agriculteurs locaux à modifier leurs pratiques afin de diminuer leur empreinte environnementale, tout en augmentant leur production.

“La Fondation Coca-Cola est extrêmement fière de son association de longue date avec le Catalyst Project. Mais ce n’est que le début, nous comptons nous investir à long terme dans cette mission”, Sarah Prestwood, responsable des affaires extérieures, Coca-Cola South Pacific.

 

Une mission qui porte déjà ses fruits

Ils étaient 19 au début, ils sont désormais 139 agriculteurs australiens à fournir des solutions agricoles durables qui respectent l’environnement. Si beaucoup de chemin reste à parcourir, les efforts effectués par le Catalyst Project depuis dix ans commencent à avoir un réel impact. Les techniques innovantes ont permis d’améliorer la qualité de 150 milliards de litres d’eau s’écoulant dans le récif, et de réduire le ruissellement de 180 tonnes par an !

Avec le Catalyst Project qui s’inscrit dans son engagement pour un monde sans déchets, The Coca-Cola Company confirme sa volonté d’être un acteur majeur pour la protection de l’environnement.