En s’associant au “Project Last Mile”, The Coca-Cola Company a l’ambition d’annihiler le virus du sida pour les futures générations, tout en sauvant celles déjà affectées. Comment ? En améliorant l’accès aux médicaments dans les régions les plus touchées.

En 2010, l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international), la Fondation Bill et Melinda Gates, le Fonds mondial et The Coca-Cola Company s’unissent pour créer “Project Last Mile”. Le but ? Améliorer le système de santé et son approvisionnement dans les pays les plus pauvres. Ces acteurs estiment notamment que chaque personne en Afrique, continent le plus touché par le sida, devrait avoir accès aux médicaments vitaux pour lutter contre ce virus.

L’expertise de Coca-Cola au chevet de l’Afrique

Afin d’atteindre ces objectifs, Coca-Cola s’est entretenu avec les départements locaux du ministère de la Santé pour partager son savoir en termes de marketing et de distribution. Ainsi, la marque a pu aider les Etats à améliorer leurs voies de commerce et le processus de livraison avec les entrepôts de médicaments. Une expertise qui a permis d’optimiser l’approvisionnement d’antidotes, notamment au Mozambique et en Tanzanie, des pays très touchés par le VIH.

“En combinant nos efforts avec ceux du Fonds mondial, de l’USAID et la Fondation Bill & Melinda Gates, nous nous engageons à renforcer les communautés à travers l’Afrique. Il est essentiel que les entreprises, le gouvernement et la société s’unissent pour partager une expertise commune et susciter des changements considérables” déclare Bea Pérez, Directrice du développement durable chez Coca-Cola.


Un soutien déployé sur tout le continent

Outre le Mozambique et la Tanzanie c’est toute l’Afrique qui bénéficie du travail des équipes marketing de Coca-Cola. Au Swaziland, des experts partagent leurs connaissances pour offrir des services et des médicaments liés au VIH de meilleure qualité, notamment pour les jeunes femmes qui sont les plus exposées au risque d’infection. Quant au Ghana, The Coca-Cola Company y œuvre pour améliorer le système de santé sur le terrain, de l’accueil des malades aux consultations de routine.

De la mobilisation à l’investissement

En 2015, la Fondation Coca-Cola s’est engagée à verser 3 millions de dollars pour soutenir “Project Last Mile” en complément de la mise à disposition des expertises de ses partenaires en matière de chaîne d’approvisionnement et de distribution de dispositifs médicaux. En 2019, et à l’occasion de la 6e conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial tenue à Lyon les 9 et 10 octobre, la Fondation Coca-Cola réaffirme son engagement et annonce le versement d’un don supplémentaire de 2 millions de dollars pour prolonger sa participation au financement du “Project Last Mile” jusqu’à horizon 2024.

“Project Last Mile” n’a pas seulement pour mission de rendre plus accessible les médicaments vitaux en Afrique, il vise aussi à unir les forces des entreprises du secteur privé afin de se battre pour une génération sans sida.