Coca-Cola embrasse des valeurs puissantes et universelles qui ont fait la renommée internationale de la marque. Coca-Cola écrit son histoire à travers des films publicitaires qui célèbrent l’égalité et le vivre-ensemble. Retour en 5 films publicitaires sur son engagement en faveur de l’inclusion et de la parité.

Hilltop : le film fondateur des valeurs Coca-Cola

“I’d like to buy the world a Coke”... La marque doit ce film mémorable tourné en 1971 à la musique de Billy Davis, directeur musical de l’agence McCann, et à son binôme Billy Backer, un des plus grands publicitaires qui a inspiré la série Mad Men. En escale imprévue suite à une météo exécrable en Irlande pour justement rencontrer Billy Davis, Billy Backer observe les passagers en transit et voient que certains se retrouvent autour d’un Coca-Cola pour faire connaissance. L’idée de fédérer des individus de tous horizons lui vient en tête et c’est ainsi que naît ce scénario qui prendra forme en Toscane, en Italie. Une première idée des valeurs que la marque s’attache encore à véhiculer aujourd’hui à travers ce film régulièrement revisité !

Coca-Cola en campagne contre les préjugés à l’occasion du Ramadan

Coca-Cola touche droit au cœur avec ce film publicitaire. Ici, la marque réunit 6 personnes de différentes confessions autour d’une table, dans une pièce non éclairée. Ils discutent alors sans pouvoir deviner leurs visages. Au bout de longues minutes, la lumière s’allume et tous se découvrent physiquement. Ils se rendent compte de leur différence avant d’admettre qu’ils ne seraient probablement jamais allés les uns vers les autres dans la vie. Sous leurs chaises, une box Coca-Cola les attend avec un message “les étiquettes sont pour les canettes, pas pour les gens”. Un engagement fort, diffusé dans les pays du Moyen-Orient en période de Ramadan, pour valoriser les valeurs de partage et lutter contre les discriminations.

Coca-Cola Sunset : la tolérance et le partage en héritage

En juin 2018, Coca-Cola déploie au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en plein mois de Ramadan, une campagne autour de la convivialité, du partage et de la solidarité. À la nuit tombée, une femme propose un Coca-Cola à une jeune musulmane qui vient de rompre son jeûne. Une façon pour Coca-Cola de s'associer à l’Iftar, repas du soir que les musulmans partagent ensemble, mais également de s’inscrire dans des valeurs universelles telles que la solidarité et la tolérance en faveur des manifestations religieuses et culturelles. Coca-Cola met ici sa notoriété à profit pour véhiculer des messages d’inclusion.

La campagne Pool Boy ou le triomphe de l’amour pour tous

Dans ce film sans paroles d’une minute, Coca-Cola fait sensation. “Pool Boy” est l’un des quatre films publicitaires de la campagne “Taste the feeling”, plutôt adressée aux jeunes. Coca-Cola met en scène un garçon de piscine sexy qui attire les convoitises d’un frère et d’une soeur. Ils entament alors une bataille dans laquelle tous les coups sont permis pour servir en premier un Coca-Cola désaltérant au jeune homme… qui n’a pas non plus échappé au regard expérimenté de la mère. Une campagne saluée pour son humour mais aussi son message de tolérance envers la communauté homosexuelle.

Change has a taste : leçon de conduite complice entre père et fille

Novembre 2017, quelque part en Arabie Saoudite, un père apprend la conduite à sa fille. Une campagne aussitôt tournée après l’annonce du gouvernement de l’ouverture du permis de conduite aux femmes saoudiennes. Ce film est accompagné d’un slogan qui en dit long sur les valeurs auxquelles The Coca-Cola Company souhaite s’associer : “Change has a taste” (“le goût du changement”). Une façon subtile et bien amenée de prendre part aux profondes évolutions qui marquent le pays. En effet, la publicité met en scène le produit en tant qu’objet de partage autour duquel se crée un moment fort : après plusieurs tentatives, la jeune saoudienne cale toujours. Son père pose une bouteille de Coca-Cola ouverte sur le tableau de bord en espérant lui éviter la chute… Peine perdue, mais après une gorgée et sous l’oeil bienveillant de son père, la jeune femme repart pour ne plus s’arrêter.