Coca-Cola agit pour faire face à la crise sanitaire | Coca-Cola en France

data-server-hbs-enabled="false">

Coca-Cola agit pour faire face à la crise sanitaire | Coca-Cola en France

Coca-Cola agit pour faire face à la crise sanitaire | Coca-Cola en France

data-server-hbs-enabled="false">

Coca-Cola agit pour faire face à la crise sanitaire | Coca-Cola en France

data-server-hbs-enabled="false">

Coca-Cola agit en priorité pour protéger tous les salariés, assurer la continuité de service aux clients, et, comme la marque l’a toujours fait durant les crises qui ont ponctué ses 134 ans d’histoire, apporter son soutien aux populations qui en ont le plus besoin.

 

Protéger tous les salariés

 

Nous avons bien entendu adapté nos activités depuis plusieurs semaines partout dans le monde, et avons mis en place depuis le 16 mars le télétravail pour l’ensemble des équipes travaillant aux sièges, en France, permettant, à ce jour, d’assurer une continuité de service. 

 

Les mesures de prévention sanitaires ont tout particulièrement été renforcées pour les équipes industrielles de notre partenaire embouteilleur Coca-Cola European Partners France (CCEP France). Depuis le début de l'épidémie, les conseils des autorités sanitaires pour protéger la santé des employés dans les bureaux, les installations de production, de distribution et de vente au détail, ont été suivis de près.

 

Coca-Cola Services France et CCEP France ont décidé de ne pas recourir au chômage partiel et ce jusqu’à la fin du mois de mai pour tous leurs salariés en France, y compris ceux dont l’activité est impactée.

 

CCEP France a par ailleurs pris la décision de verser une prime d’engagement, pouvant aller jusqu’à 1 000 euros à toutes celles et ceux qui, chaque jour, travaillent dans ses usines de Clamart (92), Dunkerque (59), Grigny (91), Marseille (13) et Toulouse (31). Cette décision salue l’engagement de l’ensemble des collaborateurs de CCEP France mobilisés pour assurer la continuité de la production et de la chaîne alimentaire, comme souhaité par le gouvernement.

 

Assurer une écoute et une continuité de services à nos clients

 

Afin d’ajuster sa capacité de production pour répondre à l'évolution de la demande, CCEP France est en contact très régulier avec ses clients pour répondre au mieux à leurs besoins en cette période inédite.

 

L’embouteilleur réfléchit à des solutions pour aider ses clients à court terme, à l’issue du confinement, en particulier dans le secteur du CHR dont l’activité est presque totalement stoppée.

 

A titre d’exemple, depuis le 6 avril, CCEP France s’est associé au côté d’autres industriels à l’initiative “J’aime mon bistrot” (jaimemonbistrot.fr) qui permet à chacun de contribuer au soutien de son établissement préféré (café, bar, hôtel, restaurant) situé en France métropolitaine, en précommandant une consommation pour des montants allant de 1,50€ à 50 €.

 

Soutenir les populations les plus vulnérables

 

The Coca-Cola Company, ses partenaires embouteilleurs et la Fondation Coca-Cola ont annoncé le versement de 120 millions de dollars dans le monde pour soutenir les opérations de secours auprès des populations touchées par le COVID-19.

 

En France et à Monaco, l’aide de la Fondation Coca-Cola sera dirigée vers les antennes locales de la Croix Rouge pour coordonner l’aide de Coca-Cola au niveau national et soutenir les personnels soignants et les populations affectées.

 

En parallèle, The Coca-Cola Company aux côtés de son partenaire embouteilleur CCEP France agissent pour fournir des équipements de protection et des boissons aux populations les plus exposées :

 

  • La fabrication et la distribution gratuite de 6 tonnes de gel hydroalcoolique par Coca-Cola Midi sur le site de Signes (83). Ces produits sont distribués aux hôpitaux et aux forces de l’ordre de la région.

 

Cet accomplissement a une signification particulière pour Rémi Lafon, Directeur Général de Coca-Cola Midi : « Nous sommes fiers de pouvoir apporter notre soutien aux hôpitaux et aux forces de l’ordre de la région PACA en cette période exceptionnelle. Cette action citoyenne démontre l'engagement fort de The Coca-Cola Company auprès de ses communautés locales. Je tiens à remercier les équipes de Coca-Cola qui ont œuvré pour que ce projet devienne une réalité et qui nous permettra de soutenir ceux qui font un travail exceptionnel au service de la population ».

 

  • Une aide exceptionnelle de dons de produits et de matériels de protection en soutien au réseau associatif français et aux hôpitaux. 880 000 boissons sont en cours de distribution partout en France pour Les Restos du Cœur, les banques alimentaires ou encore le Secours Populaire. En complément, les usines CCEP de Dunkerque, Clamart, Grigny, Marseille et Toulouse, tout comme l’usine The Coca-Cola Company de Signes (83), ont fait des dons en matériel de protection (blouses et charlottes) à destination des personnels soignants des hôpitaux proches de leur site.

 

  • L’incitation des collaborateurs à utiliser deux jours de congés solidaires pour participer à la plateforme #JeVeuxAider mise en place par le Ministère de l’Éducation nationale. Cette plateforme permet de renforcer les effectifs des missions prioritaires de la Réserve Civique : aide alimentaire d’urgence, garde exceptionnelle d’enfants, lien avec les personnes fragiles isolées, solidarité de proximité. Les collaborateurs qui le souhaitent pourront également mettre leurs deux jours de congés solidaires au profit de la Croix-Rouge française et de sa plateforme « Croix-Rouge chez vous » (livraisons solidaires, écoute de personnes isolées) ou de l’association « Nos Quartiers ont du Talent » dont CCEP France est partenaire.

 

Afin d’être en mesure de répondre à ces priorités et réallouer ses ressources en conséquence, Coca-Cola a suspendu depuis début avril toute activité de publicité et de promotion de ses marques. Coca-Cola utilisera uniquement ses propres canaux sur les médias sociaux pour tenir ses publics informés des actions entreprises et rester proche de ses consommateurs.

 

Coca-Cola remercie de tout cœur les travailleurs en première ligne qui luttent contre la propagation du virus et maintiennent les activités essentielles à l’existence de chacun.