5 idées reçues sur The Coca-Cola Company et le recyclage | Coca-Cola en France

data-server-hbs-enabled="false">

5 idées reçues sur The Coca-Cola Company et le recyclage | Coca-Cola en France

5 idées reçues sur The Coca-Cola Company et le recyclage | Coca-Cola en France

data-server-hbs-enabled="false">

5 idées reçues sur The Coca-Cola Company et le recyclage | Coca-Cola en France

data-server-hbs-enabled="false">

Si la protection de l’environnement est un engagement majeur pour The Coca-Cola Company, le recyclage a toujours été un sujet incontournable compte tenu de notre activité. Transformer nos bouteilles plastiques en ressources durables est une priorité pour nous, qui doit pourtant régulièrement faire face à de nombreuses idées reçues.

 

1. Les bouteilles en plastique de Coca-Cola ne sont pas recyclables

 

Coca-Cola est engagé depuis plus de 10 ans dans l’économie circulaire de ses emballages. Des objectifs et des plans d’actions ambitieux ont été fixés et sans cesse revisités à la hausse. Aujourd’hui, en France, toutes les bouteilles en plastiques de The Coca-Cola Company sont déjà 100 % recyclables.  L’entreprise s’est également fixée comme objectif de produire ses bouteilles en intégrant 50 % de plastique PET recyclé d’ici 2023, un chiffre est déjà atteint sur les formats de 50 cl. Les autres formats de bouteilles contiennent 25% de plastique recyclé. Par ailleurs, Coca-Cola  vise 100 % de collecte de ses emballages d’ici à 2025. , un taux qui atteint en moyenne aujourd’hui 58 % en France (Source Citeo 2019).

 

2. Coca-Cola ne fabrique que des bouteilles en plastique et ne souhaite pas trouver d’alternatives au plastique

 

Les bouteilles en plastique ne représentent que 28 % des emballages que Coca-Cola met sur le marché. Les cannettes représentent 58 % et les bouteilles en verre 8 . Par ailleurs, The Coca-Cola Company s’efforce de réduire la quantité de plastique utilisée pour ses emballages. En 10 ans, nous avons réduit de 20% notre utilisation de plastiques.

En 2019, c’est 3000 tonnes de plastiques qui ont été économisées en allégeant de 15% nos grandes bouteilles de 1,25 l, de 28 % les bouchons et de 8 % les bouteilles de 50 cl. Quant au suremballage des canettes, il passera progressivement au carton comme cela est déjà le cas pour les minicans. Par ailleurs, The Coca-Cola Company continue de développer le verre. 

 

3. Coca-Cola est contre la consigne

 

La consigne des bouteilles est dans l’ADN de Coca-Cola depuis notre création. En effet, nombreuses de nos bouteilles en verre proposées dans les cafés hôtels et restaurants sont consignées. 

 

Concernant les bouteilles en plastiques et les cannettes, l’entreprise s’est fixé l’objectif de collecter 100% de ses emballages d’ici 2025. Un objectif ambitieux. C’est pourquoi Coca-Cola travaille avec toutes les entreprises du secteur avec de trouver les solutions pour demain, dont la consigne pour recyclage. Par ailleurs, avec d’autres grandes marques et Carrefour, Coca-Cola European Partners (CCEP), l’embouteilleur de la marque a lancé la plateforme e-commerce Loop en 2019 pour proposer aux consommateurs des produits de grandes consommation livrés directement chez eux dans des emballages réutilisables et consignés.

 

4. INFINEO, la co-entreprise de recyclage de Coca-Cola n’est qu’une vitrine de green washing

 

Encore une idée à déconstruire puisque Coca-Cola a été l’une des premières entreprises à investir dans un centre de recyclage du plastique de haute qualité alimentaire en 2012. Cette usine de référence a largement contribué au développement de la filière plastique recyclé en France. Depuis sa création, 12 milliards de bouteilles ont été recyclées, soit 1,5 milliard par an. Cet investissement de 8,7 millions d’euros a également permis de faire d’INFINEO le premier centre de pédagogie et d’information sur le recyclage et l’économie circulaire, devenu aujourd’hui un centre de référence pour le secteur.

 

5. Coca-Cola ne fait rien pour protéger les océans du plastique

 

La préservation de l’eau est au coeur des engagements de Coca-Cola puisque la marque a pour objectif de protéger, réduire et compenser les ressources en eau utilisée pour son activité en France et dans le monde. Depuis sa création en 1984, la Fondation Coca-Cola a investi pas moins de 200 millions de dollars dans des projets liés à l’eau. Cet engagement fait tout naturellement écho à l’un des partenariats qu’elle a tissé avec la Fondation de la Mer. Cette association oeuvre pour la protection de la biodiversité des mers et des océans et Coca-Cola soutient ainsi leur plateforme d’appel aux dons pour lutter contre la pollution plastique en mer.