Coca-Cola célèbre le « Made In France » | Coca-Cola France

Coca-Cola célèbre le « Made In France » | Coca-Cola France

UN EMPLOI CHEZ COCA-COLA EN CRÉE DOUZE EN FRANCE

 

Nous produisons, au sein de nos cinq usines implantées sur le territoire national, 90% de nos boissons consommées en France. Un bon point pour l’économie tricolore, puisqu’en privilégiant les produits français, le consommateur devient un« consommacteur » et contribue au maintien des industries sur le territoire. Un emploi direct chez Coca-Cola en induit 12 indirects en France[1]. Au total, Coca-Cola France, qui compte 2 800 collaborateurs répartis sur l’ensemble du territoire, a ainsi créé 36 000 emplois dont 32 500 directement liés à la distribution et la vente des produits dans les cafés, bars, restaurants ainsi que dans les petits commerces. C’est un double enjeu, d’autant plus important qu’il s’agit de postes accessibles au plus grand nombre. Plus encore, entre 2009 et 2013, la marque a investi 173 millions d’euros dans ses usines françaises pour développer ses capacités industrielles et réduire son empreinte environnementale.

 

 

PRODUIRE LOCAL C’EST BON POUR L’ENVIRONNEMENT

 

Moins on déplace un bien de consommation et plus son bilan carbone est faible. Acheter des produits fabriqués localement participe donc aussi à réduire les émissions de CO2. Avec cinq sites de production répartis sur l’ensemble du territoire, Coca-Cola France est au plus près de ses consommateurs.

 

COCA-COLA PROFITE DE LA QUALITÉ DES PRODUITS FRANÇAIS

 

Le troisième avantage à acheter « Made in France » réside dans la qualité des produits consommés. Affirmer que les denrées françaises sont meilleures que leurs équivalents étrangers serait quelque peu chauvin. Mais il est vrai que la législation française impose de nombreux contrôles tout au long de la chaîne de fabrication ainsi que dans la composition des boissons. Une exigence qui garantit la qualité des produits Coca-Cola, dont les matières premières proviennent à 90% de fournisseurs français. Une marque internationale donc, mais qui produit localement.

 

[1] La méthodologie de l’Institut Xerfi consiste à recouper des données relatives : au poids de Coca-Cola pour chaque domaine d’activité, à l’importance de l’activité domestique de ces secteurs et au nombre de salariés qu’ils regroupent. Un moyen de mesurer le nombre d’emplois indirects créés par l’activité de Coca-Cola en France.