La lutte contre l’obésité est l’un des enjeux majeurs de santé publique. C’est un sujet complexe qui exige la mobilisation de tous : les pouvoirs publics, les professionnels de santé, les industriels, aux côtés des consommateurs.

En tant qu’entreprise leader sur le marché des boissons sans alcool, nous avons un rôle à jouer et nous sommes déterminés à le jouer pleinement.

C’est pourquoi, concrètement, nous avons 3 objectifs majeurs :

Plus de choix et moins de sucres
• Offrir un large choix de boissons et de formats, tout en continuant à innover pour réduire la teneur en calories de nos boissons

Plus d’information
• Informer de manière claire et simple, pour aider chacun à faire les bons choix

Etre un acteur responsable
• Communiquer de manière responsable en ne menant aucune action marketing auprès des enfants de moins de 12 ans et ce, en conformité avec les engagements pris par The Coca-Cola Company dans le cadre du EU Pledge (2007) et de l’Unesda (2006).

Nous sommes convaincus que nous pouvons faire avancer les choses, par le biais de nos initiatives mais également par le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes.

1) Plus de choix et moins de sucres

Pétillantes, à base de fruits, sucrées, à teneur réduite en calories ou sans calorie...Ce sont aujourd’hui plus de 50 boissons que nous proposons en France pour répondre aux envies de chacun.

Des progrès constants pour réduire les calories de nos boissons

- Il y a 30 ans, en Europe, nous donnions naissance à Coca-Cola light, notre première boisson pétillante sans sucres et sans calorie.
- En 2016, nous avons fait évoluer la recette initiale de Coca-Cola life tout en conservant une nouvelle fois des extraits de stevia* (* glycosides de steviol). Coca-Cola life contient désormais 40 % de sucres et de calories en moins**(**40 % de calories en moins que la moyenne des colas sucrés, grâce à une réduction de sucres de 40 %, résultant de l’utilisation de l’extrait de stévia).
- En Europe et en France, plus de la moitié de nos boissons sont à teneur réduite en calories ou sans calorie.

Une participation active à la recherche et à l’innovation

Nous travaillons avec des scientifiques et des nutritionnistes à l’élaboration de nouveaux ingrédients pour nos boissons. C’est le cas notamment de l’extrait de stévia, un édulcorant d’origine naturelle. Cet édulcorant a fait l’objet de 25 années de recherche pour s’assurer de son innocuité mais également de développer de nouvelles recettes moins caloriques mais toujours aussi savoureuses. Nous avons été l’une des premières entreprises à utiliser l’extrait de stévia dans le cadre de la reformulation de nos boissons Sprite et NESTEA.

Depuis 2016, nos équipes ont retravaillé la recette de Coca-Cola Zéro Sucres toujours plus intense en goût et toujours sans sucres.

Entre 2010 et 2016 :
- 18 innovations ont été lancées avec une réduction de sucres, comme FÏNLEY.
- Le sucre a baissé dans 13 boissons de notre gamme de boissons, par exemple, Fanta -30%*, Sprite -40%*, Coca-Cola life -40%*...
*Par rapport aux anciennes recettes de la gamme ou à la plupart des boissons rafraîchissantes sucrées

Récemment, nos équipes ont même lancé deux initiatives de crowdsourcing adressées à la fois aux consommateurs et aux scientifiques pour accélérer l’innovation en matière d’alternatives au sucre

https://herox.com/coca-cola-sweetener-challenge

Notre laboratoire R&D (Recherche & Développement) situé à Bruxelles est également en recherche permanente de nouveaux ingrédients au pouvoir sucrant qui n’ajoutent ni sucres ni calories.

A terme, nous avons un objectif double :
1. Continuer à réduire la teneur moyenne en sucres ajoutés de nos boissons de 10% d’ici 2020
2. Que 50% de nos ventes soient issues de boissons sans ou à faible teneur en calories d’ici 2025, soit une augmentation de 35% par rapport à 2016.

Un large éventail de formats

Pour offrir toujours plus de choix aux consommateurs, nous proposons plusieurs conditionnements pour nos principales boissons, allant des mini-cannettes individuelles de 15 cl aux bouteilles de 2 litres à partager. En 2014, nous avons en complément lancé un nouveau format : la canette de 25 cl.

2) Etiquetage nutritionnel : un engagement volontaire depuis 2005.

Nous avons été parmi les premiers en France à mettre en place dès 2005 un étiquetage nutritionnel complet, clair et transparent, alors que celui-ci n’était pas encore obligatoire.

Nous mentionnons les valeurs nutritionnelles pour 100 ml de produit, notamment les teneurs en calories et en sucres.

Et, comme le prévoit la réglementation :
• nous indiquons les valeurs nutritionnelles pour une portion et leurs contributions aux apports de référence*,
• et ce, à la fois sur la face arrière et sur la face avant des étiquettes, pour que ces informations soient rapidement et facilement accessibles au consommateur.
Pour accompagner au mieux le consommateur dans ses choix. Cet engagement en matière d’étiquetage concerne 100% des étiquettes de nos produits.

*Les apports de référence pour un adulte correspondent aux quantités de calories (8400 KJ/ 2000 Kcal) et de nutriments (protéines, glucides, sucre…) dont la majorité des adultes a besoin pour être en bonne santé.

Depuis 2016, un nouveau symbole indique de manière plus claire le nombre de verres associé à chaque format de boisson.

« Nutri-score »

En mars 2017, nous avons annoncé, avec 5 autres entreprises, notre volonté d’améliorer à nouveau notre étiquetage nutritionnel pour les consommateurs à l’échelle européenne.

Nous pensons qu’une approche basée sur un code couleur par nutriment peut guider les consommateurs de manière intuitive sur les nutriments qui comptent pour leur santé, en ligne avec les règlements européens en vigueur.
C’est pourquoi faire évoluer notre système d’étiquetage nutritionnel monochrome en un système coloré (Nutri-Couleurs) nous a paru être le meilleur choix.

C’est un système d’étiquetage nutritionnel qui peut être utilisé à l’échelle européenne, qui est transparent pour les consommateurs, et qui s’est construit sur plus de dix années de familiarité des consommateurs avec les systèmes de l’Apport de Référence et des Apports Quotidiens Recommandés (GDA).

Nous tenons à souligner que l’amélioration de l’étiquetage nutritionnel est un processus en cours qui continuera à évoluer, basé sur les tendances et les besoins des consommateurs.

3) Une communication responsable auprès des enfants

Depuis plusieurs années la profession s’est engagée à ne plus faire de publicité envers les enfants de moins de 12 ans à la télévision et sur internet, en respectant l’autorité parentale. Jusqu’en 2012 cet engagement s’appliquait aux chaînes et émissions pour enfants, émissions grand public regroupant une audience de plus de 50% d’enfants.

À partir de 2013, les signataires diminuent encore ce seuil et s’interdisent désormais toute publicité télévisée ou internet dans les émissions où l’audience est constituée de plus de 35% d’enfants de moins de 12 ans.