24 pays, 51 matchs, 1 mois de compétition et… dix stades aux quatre coins de la France pour accueillir l'UEFA EURO 2016™ et ses 2,5 millions de supporters. Les spectateurs vont prendre place dans des stades pensés pour leur bien-être et celui de la planète. Ces constructions, neuves, ou rénovées pour l'occasion, incarnent des exemples de stades « durables », pour faire de l'UEFA EURO 2016™ une fête sportive et respectueuse de l’environnement.

La France se prépare depuis plusieurs années pour le grand rendez-vous du football européen. Un rapport sur les stades avait alors pointé les améliorations requises pour que la France puisse rivaliser avec les enceintes du reste de l’Europe. Sur les dix villes qui accueilleront des matchs, Bordeaux, Lille, Lyon et Nice ont lancé la construction de nouveaux stades, alors que Lens, Marseille, Paris et Saint-Étienne ont procédé à des rénovations plus ou moins importantes.

Des stades écologiques pour une compétition 100% responsable

Du plus petit – le Stadium de Toulouse, 36 000 places - au plus grand, le Stade de France - 80 000 places -, l'ensemble des stades est doté d'un système automatisé de gestion et d’optimisation de l'énergie. Des panneaux solaires ont également été installés dans six des dix stades, et le Vélodrome de Marseille a été équipé de micro-turbines éoliennes. Construit en 1937, ce stade désormais rénové, est à la pointe de la technologie et dispose même d'un système de récupération d'énergie des eaux usées. À 200 km de là, le tout nouveau Allianz-Riviera de Nice est une arène unique. Sa structure en bois - la plus grande jamais conçue pour une construction de ce type – permet de réduire de manière significative les émissions de CO2 et l'ensemble est recouvert de 7000m2 de panneaux solaires qui fournissent l’essentiel de l’énergie du stade. Cerise sur le gâteau, l’Allianz-Riviera est équipé d'une pelouse 100 % naturelle et d'un système de climatisation alimenté par la ventilation naturelle. Côté accessibilité, des volontaires seront présents dans tous les stades pour guider les visiteurs vers les transports en commun. Les villes-hôtes ont définitivement tout bon !

Les 10 stades de l'UEFA EURO 2016TM voient la vie en vert

Détail des panneaux solaires de l’Allianz Riviera de Nice.

© FA/Reportagephotos.fr, Allianz Riviera - Architecte du stade : Wilmotte & Associés SA’

Recycler c'est gagner !

La gestion des déchets dans les stades est également une des priorités du comité d'organisation de l'UEFA EURO 2016 ™ qui a mis en place la stratégie des 3R : réduire, réutiliser et recycler. L'objectif ? Un taux de recyclage de 50 % et zéro déchet à la décharge. De nombreux collecteurs seront présents dans les stades afin de trier les ordures, et l'utilisation de gobelets réutilisables viendra renforcer cet effort. Le stade Bollaert-Dellelis de Lens et le Stade de France seront notamment équipés d'un système de tri sélectif à la source. Les éléments de décor et de signalétique seront également réalisés dans des matériaux réutilisables et les emballages restreints au maximum. Dans ces dix stades, sport et préoccupation environnementale formeront une véritable équipe gagnante !

Cliquez ici pour découvrir la galerie photos des 10 stades hôtes de l'UEFA EURO 2016TM

Cliquez sur l'image pour voir la galerie photo

© Architecte mandataire SCAU architectes. Architecte associé Didier Rogeon. Photo : Arema_Photos V.Paul