À 100 jours du début des Jeux paralympiques de Rio, nous retrouvons le nageur Charles Rozoy, l’un des nombreux sportifs accompagnés par Powerade via la campagne de crowdfunding riopower.me. Fraîchement revenu du Brésil, il a découvert le bassin olympique lors d'un test event victorieux. Soutenu dans sa préparation par Coca-Cola France, il se confie avec une motivation intacte sur les différentes échéances qui l’attendent avant les JO. Rencontre avec un champion d'exception qui n'a jamais cessé de croire en ses rêves.

Journey : Quelles sont vos impressions au retour de Rio ?

Charles Rozoy : « C'était génial de pouvoir découvrir le bassin olympique. Ne pas connaître les lieux peut être une source de stress supplémentaire le jour de la compétition. Le test event est donc très utile. J'ai pu voir la chambre d'appel* et la circulation jusqu'à la piscine.

Pouvez-vous nous parler de cette piscine olympique inaugurée en avril dernier ?

Il y a de très beaux équipements et la piscine est magnifique, tout comme le bassin de récupération. Avec les autres nageurs présents sur place, nous avons pu prendre nos repères dans le bassin. L'idée n'était pas forcément de nager très vite mais plutôt de découvrir le lieu dans les meilleures conditions.

Comment s'est déroulée cette compétition test ?

Il y avait deux concours, un valide et un handisport. Ça s'est vraiment très bien passé pour moi, j'ai fait de bons temps et remporté trois médailles d'or. J'espère que c'est un signe prémonitoire ! Je me sens de mieux en mieux, c'est de très bon augure pour les Jeux.

Charles Rozoy : J-100 avant les Jeux paralympiques de Rio

Charles Rozoy devant le bassin olympique de Rio où se disputeront les épreuves de natation

© Charles Rozoy

Vous avez ensuite enchaîné avec les Championnats d'Europe à Funchal (Madère, Portugal)…

Oui et ça a été une petite déception. J'ai senti que les efforts consentis ces derniers mois étaient en train de payer. J'ai nagé vite et battu deux records de France sur 100m brasse et 50m nage libre. Même si je n'ai pas gagné, j'ai tout de même remporté une médaille d'argent sur 100m papillon et une médaille de bronze sur 100m brasse. J'ai coutume de dire que je trouve la médaille d'argent plus « belle », mais je préfère avoir l'or autour du cou !

Comment vont s'organiser les derniers mois de votre préparation en vue de Rio ?

Je vais faire beaucoup de stages. Je me prépare notamment à partir à Majorque (Espagne) pour trois semaines assez intenses. Il va aussi y avoir les Championnats de France puis un gros meeting à Berlin au mois de juin et l'Open de France cet été. Puis les regroupements avec l'équipe de France seront terminés jusqu'aux Jeux. Les dernières semaines vont passer vite et après un dernier stage, à nouveau à Majorque, il sera temps de prendre l'avion pour Rio... »

* La chambre d'appel est un sas dans lequel les nageurs sont confinés avant le début de l'épreuve.