Du 7 au 18 septembre, dans la foulée des Jeux d’été, les XVes Jeux Paralympiques de Rio verront s’affronter 176 nations dans 23 disciplines. À la clé, 2 642 médailles dont 528 en Or pour plus de 4 300 sportifs, dont 126 Français. Une consécration pour ces Olympiades alternatives, réservées aux athlètes en situation de handicap.

En 1948, un médecin–neurologue anglais a l’idée d’organiser la première compétition réservée aux vétérans blessés durant la Seconde Guerre mondiale. Dès 1960 et les Jeux de Rome, ces épreuves d’un genre nouveau sont organisées à la suite des Olympiades d’été : les Jeux paralympiques sont nés !

Charles Rozoy, soutenu par Coca-Cola, défendra son titre olympique

Coca-Cola, sponsor des plus grands événements depuis 1928, est partenaire des Jeux paralympiques de Rio 2016. Pour cette édition, Coca-Cola France et Coca-Cola Entreprise ont apporté leur soutien à des espoirs handisport, en vue de les aider à boucler leur financement et leur parcours d’entraînement. C’est le cas du nageur Charles Rozoy, qui sera à Rio pour défendre son titre paralympique sur 100m papillon. Après d’excellents résultats lors des tests, l’Or est à nouveau à portée !

22 sports en compétition et une équipe de réfugiés

Les jeux paralympiques – organisés depuis 1966 dans la même ville que les Olympiades d’été ou d’hiver – ont fait leur chemin. Alors qu’en 1948 les premiers compétiteurs s’affrontaient lors d’une unique épreuve de tir à l’arc, ce sont désormais 23 disciplines qui attendent les athlètes handisport, avec – en nouveauté – le canoë et le para triathlon. Comme pour les Jeux « classiques », cette nouvelle édition verra concourir une équipe de réfugiés, composée d’un nageur syrien et d’un lanceur de disque iranien.

Coca-Cola, aux côtés de tous les sportifs

En parrainant ces Jeux paralympiques, Coca-Cola réaffirme son engagement dans le sport, sous toutes ses formes et pour tous les publics. Déjà partenaire de la Fédération Handisport et de la Fédération des Sports Adaptés, Coca-Cola soutient également Special Olympics, les Jeux réservés aux déficients mentaux, ou encore de Sport’A Vie, qui œuvre pour l’accès à l’activité physique des jeunes défavorisés. « Plus vite, plus haut, plus fort» : la devise olympique prend tout son sens !