Véritable madeleine de Proust pour certains, objet de curiosité - voire de découverte - pour d’autres, l’album Panini ne laisse personne indifférent. À l’occasion de l'UEFA EURO 2016™, Panini s’est associé à Coca-Cola pour éditer le livret officiel de la compétition. Voici 10 infos surprenantes sur les albums Panini et leurs incontournables stickers qui suscitent l’adhésion depuis plus d’un demi-siècle !

La première série de vignettes Panini est apparue il y a 55 ans

C’est en 1961 que Guiseppe Panini, surnommé le Commendatore*, fonde la société qui porte son nom, après avoir constaté le succès des images offertes dans les tablettes de chocolat. La première collection, nommée Calciatori (« footballeurs » en italien) était – déjà – consacrée aux stars du ballon rond !

6 milliards de stickers produits chaque année

En moyenne, sur les dernières éditions, Panini a produit un milliard de pochettes de stickers chaque année. À raison de 6 vignettes par pochette, ce sont 6 milliards d’images autocollantes qui sont imprimées tous les ans.

Les vignettes Panini n’ont pas toujours été des stickers !

C’est uniquement à partir de la saison 1971 / 1972 que les vignettes sont devenues autocollantes. Auparavant, ces images imprimées sur du carton, étaient accompagnées d’un tube de colle, offert, pour les fixer sur l’album.

Toutes les vignettes Panini sont imprimées « à l’identique »

Tous les stickers Panini sont produits dans le même nombre d’exemplaires. Il n’y a donc pas de « pénurie organisée ». En revanche, leur distribution au sein des pochettes ainsi que leur répartition géographique sont totalement aléatoires, pour favoriser les échanges et les partages !

Les stickers Panini sont arrivés en France il y a tout juste 40 ans

À l’occasion de la Coupe d’Europe des clubs champions, l’album Panini débarque dans l’Hexagone en 1976. Une année marquée par l’incroyable aventure de l’AS Saint-Etienne : « Allez les Verts ! », emmenée par Dominique Rocheteau.

La Fifimatic, kézako ?

Création du frère (et associé) du Commendatore, Umberto Panini, la Fifimatic est une machine qui rassemble et conditionne les stickers au sein de leurs pochettes. Seul le nombre de vignettes est déterminé à l’avance : le remplissage de la pochette est fait de manière entièrement aléatoire, et ne répond à aucune règle précise… 

Bruno Bolchi, la « star oubliée » de Panini

Connaissez-vous Bruno Bolchi ? À moins d’avoir été un passionné de football aux premières heures des années soixante, vous pourriez tout ignorer de cet ancien milieu de terrain du Milan AC. Pourtant, c’est à Bruno Bolchi que revient l’honneur de figurer sur la première vignette Panini de l’histoire, de la collection Calciatori, en 1961.

La première pochette de stickers Panini coûtait 10 lires italiennes

En 1961, en échange d’une pièce de 10 lire (environ 0,5 centime d’euro), vous pouviez repartir avec une des premières pochettes de vignettes Panini. Mais elle ne contenait, à l’époque, que 2 images…

Les albums Panini ne sont pas exclusivement consacrés au football

UEFA EURO 2016TM, films, séries ou encore animaux du monde : la liste des sujets des albums Panini est longue. La première collection non-exclusivement consacrée au football est apparue en 1965 et s’appelait « Avions et Missiles ». On vous laisse deviner le thème ?

* Commendatore (« Commandeur » en français) est un titre honorifique, attribué aux personnes distinguées par l’Ordre du Mérite de la République italienne.