Pour Enok, jeune supporter de 16 ans seulement, la ferveur n'attend pas le nombre des années. Né en Islande, il est arrivé en France avec sa famille à l'âge de cinq ans. Mais c'est bien à l'équipe de son pays d'origine que va sa préférence. Comme il aime le répéter : « Au foot, tout est possible ! » Il espère que l'Islande va briller pour sa première participation à l'UEFA EURO 2016™, et pourquoi pas, créer la surprise !

Journey : Que représente le foot pour vous ?

Enok : « Pour moi le foot est une véritable passion. J'adore jouer mais aussi regarder des matchs. Depuis la Coupe du monde 2014, lorsque l’Islande a failli se qualifier, je suis devenu un vrai fan de l'équipe. Si je n'ai pas encore eu la chance de la voir jouer en vrai, je ne rate aucun match à la télé...

Pourquoi les émotions sont-elles si fortes au football ?

Tout le monde veut voir son équipe aller le plus loin possible. Au foot, la pression est constante : de la 1ère à la 90ème minute. On vit des émotions intenses, on y croit, on s'enthousiasme. Et puis c'est un sport qui réunit les gens dans le monde entier, autour duquel on peut vraiment se retrouver.

Quel est votre meilleur souvenir de l'équipe d'Islande ?

Lorsque j'ai appris que l'équipe d'Islande était qualifiée pour l'UEFA EURO 2016™. Cette victoire 2-0 contre la Hollande, qui est pourtant une grande équipe, était juste incroyable. C'est une grande réussite pour le pays. Je n'ai pas pu voir le match mais j'espère me rattraper pendant l'UEFA EURO 2016 ™

Le pire ?

Sans hésitation la défaite contre la Croatie 2-0 en 2013 lors des qualifications pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. J'étais vraiment dégoûté. D'autant qu'on n'est pas passé loin...

Comment célébrez-vous une grande victoire ?

Je ne suis pas un gros fêtard. Mais je suis très enthousiaste, je saute sur mon canapé. Mes amis me charrient et me disent que la France va gagner et que l'Islande n'a aucune chance…

Qui va gagner l'UEFA EURO 2016 d’après vous ?

Bien entendu j'espère que l'Islande va gagner pour sa première qualification ! Mais cette année la France est très forte, d'autres équipes ont également un super niveau. Il peut y avoir des surprises… Au foot, tout est possible ! »