Un match de football est comme une pièce de théâtre : un début, des péripéties, et enfin… le succès des héros ! 90 minutes de rebondissements et de retournements de situation que le public, devant son téléviseur ou dans les tribunes, vit à 100 %. Le match est alors rythmé par plusieurs moments incontournables sans lesquels le football ne serait tout simplement pas le football. Voici une sélection de ces instants forts en émotions, sur le terrain mais aussi en dehors.

Le chant des hymnes

Dans le stade, le silence se fait et les rangs se serrent. Une main sur le cœur, le public et les joueurs donnent de la voix pour entonner l'hymne de leur nation. Une belle manière d'afficher fierté et attachement à leurs couleurs et d'entrer en communion avant le début du match. L'hymne le plus ancien est celui des Pays-Bas. Mais aucune chance de l'entendre durant l'UEFA EURO 2016™, l'équipe ne s'est pas qualifiée…

L'obtention d'un penalty

Dans les tribunes, les spectateurs aussi s'affrontent : d'un côté ceux qui trouvent que cette chute dans la surface de réparation est très clairement suspecte et de l'autre ceux qui hurlent au penalty et compatissent à la douleur (réelle ou simulée ?) du joueur qui se tortille devant les buts. Petit plaisir coupable, le penalty est toujours un grand moment !

Le but

Le basket et le rugby cherchent toujours à en imposer avec des scores impressionnants, 100 points par-ci, 28 par-là. Au foot, marquer un point est beaucoup plus difficile et sa célébration d’autant plus forte. Lorsque le ballon fait (enfin) trembler les filets, le stade vibre à son tour. Après 75 minutes d’attente... il était temps !

La séance de tir aux buts

Depuis la disparition du but en or*, la torture de la séance de tir aux buts, instaurée en 1970, est revenue hanter les fins de matchs nuls. Cloué au pilori ou porté en héros, le gardien sait que de sa réactivité et de son agilité dépend le résultat. En finale de l'UEFA EURO 1976 ™, le joueur tchèque Antonin Panenka a assuré la victoire de son équipe avec un geste resté dans les mémoires. Une pichenette maligne qui porte désormais son nom.

Le coup de sifflet final

Pour marquer la fin d'un match, l'arbitre ne siffle pas une, mais trois fois ! Comme le train. À l'issue du temps réglementaire et des éventuelles prolongations, il est synonyme de délivrance pour les joueurs. La France garde évidemment en mémoire le but d'Emmanuel Petit en finale de la Coupe du monde 1998, marqué à la 93e minute juste avant le coup de sifflet final !

Le geste parfait

Le football est un art et certaines actions collectives frôlent la perfection. De la passe décisive au tir des 50 mètres, il arrive que les joueurs soient touchés par la grâce. Œuvre collective ou exploit individuel, le public n'aime rien tant que le beau jeu. Et la joie du but marqué se confond avec l'admiration pour son auteur. (Coup du) chapeau bas.

Les remarques de votre femme pendant un match

Si certaines femmes sont de véritables fans de foot et connaissent le sujet aussi bien que leurs maris, d'autres… ont une approche plus originale. Attentives au jeu, leur regard s'attarde également sur d'autres aspects du match : « C'est fou que les joueurs attachent autant d'importance à leur coupe de cheveux non ? ». Mais, jetant un coup d'œil à sa droite, la supportrice constate alors que la coiffure de son mari est très proche de celle arboré par le joueur à l'écran. Elle tente alors une pirouette : « Non mais quel comédien celui-là ! L'autre l'a à peine touché ! ». Hurlant contre ce penalty injuste, son mari se lève d'un bond et un cri déchirant s'élève tandis que son pied heurte la table basse sous le regard amusé de sa femme. Tous les mêmes...

La célébration de la victoire entre amis

Le football n'est pas un plaisir solitaire. Il se partage, se vit en famille ou entre amis, dans les bars, les Fan zones et surtout sur le canapé. Pour bon nombre de fans, la joie d'être ensemble vaut largement celle d'assister à un match. À l'image de Florent, supporter français : « Dans ces moments-là on est tous unis dans un même bonheur. C’est unique. Il n’y a que le foot qui peut procurer ce genre d’émotions collectives. »

Rendez-vous le 10 juin pour le lancement de l'UEFA EURO 2016™ : un mois de foot et de liesse.


*Le but en or départage deux équipes à égalité après les prolongations et marque la fin du match.