Il y a quelques semaines, la #TeamCocaCola a pris le départ du triathlon de Deauville. Un défi pas si fou relevé par 40 collaborateurs grâce au soutien et au coaching de Richard Dacoury, ancien international de basket français et chargé de mission « sport » chez Coca-Cola France. Nager 1,5km, pédaler 40 km, courir 10 km, mission impossible pour le commun des mortels ?

Pas du tout ! Avec un peu d'entraînement, de motivation et le format d'épreuve adaptée, vous pourriez bien être surpris. Pour tout savoir sur le triathlon, retour sur ses caractéristiques en trois points clés.

DU CANOTAGE AUX JEUX OLYMPIQUES, L'ÉVOLUTION D'UNE DISCIPLINE

L'ancêtre du triathlon moderne est né en 1902 tout près de Paris. Dans cette épreuve baptisée « Les trois sports », pas de natation mais...du canotage. Quelques années plus tard, les concurrents laissent leurs canots à quai et après 4 km de course et 12 km de bicyclette, se lancent dans une traversée de la Marne. Mais c'est à San Diego (Californie) puis à Hawaï dans les années 70, que cette « course des touche-à-tout » telle qu'on l'appelait encore à l'époque va évoluer et devenir la discipline que nous connaissons aujourd'hui. Trois épreuves sportives à disputer dans un ordre bien précis mais sur des distances variables. 1,5 km de natation, 40 km de cyclisme et 10 km de course pour la « distance M », devenue discipline olympique en l'an 2000 à Sydney. Le triathlon sera bien évidemment présent lors des Jeux olympiques de 2024 pour lesquels la ville de Paris est candidate.

UN SPORT COMPLET POUR TOUS

Nager puis, dans un même élan, se débarrasser de sa combinaison et sauter sur un vélo avant de se lancer dans une course effrénée… Trop dur le triathlon ? Non. La discipline est en réalité accessible à tous et les plus jeunes peuvent débuter dès l'âge de six ans dans des épreuves adaptées. Le triathlon est un sport complet qui apprend aux enfants la concentration, l'endurance et la gestion de l'effort. Les femmes sont d’ailleurs elles aussi de plus en plus nombreuses à se lancer dans l’aventure. La diversité des activités est idéale pour affiner son corps et développer une musculature harmonieuse. Si l'Iron Man, le format le plus long de l'épreuve est réservé aux sportifs accomplis, nul besoin d'être un expert en crawl ou un marathonien pour prendre plaisir au triathlon. Vous pouvez privilégier la brasse, moins exigeante pour les articulations et presque aussi efficace. Alors, convaincus ?

LE TRIATHLON EN ÉQUIPE, ENCORE PLUS DE BONHEUR À PARTAGER 

Pour ceux qui hésiteraient encore, vous pouvez commencer en douceur avec un relais. Un nageur, un cycliste et un coureur forment une équipe et s'illustrent chacun leur tour dans leur domaine de prédilection. L’occasion de donner le meilleur d'eux-mêmes au service du groupe. Le triathlon possède en réalité beaucoup des caractéristiques d'un sport d'équipe. Les entraînements collectifs permettent de se mesurer aux autres et d’éveiller une émulation positive. Une ambiance que l'on retrouve aussi en compétition, même lors des épreuves individuelles. C'est la magie du triathlon : aller au bout de ses limites et tout donner mais avec un sourire d'encouragement pour le concurrent qui peine, comme vous, dans les derniers kilomètres.