Manuel Berquet est un homme occupé. Il pilote l’équipe de Coca-Cola France en charge de l’UEFA EURO 2016™. Avec le lancement du tournoi le 10 juin prochain, Manuel met tout en œuvre pour s’assurer que l’expérience Coca-Cola sera partie intégrante de la grande fête du football. Pour Manuel, le football ne constitue pas seulement une activité professionnelle; c’est d’abord et avant tout une passion. Pendant plusieurs années, il a entraîné le club parisien des Petits Anges, dont il est aujourd’hui le président. Nous l’avons rencontré afin de discuter avec lui de son amour du football, du niveau local jusqu’à l’échelon international que représente l’UEFA EURO 2016™.

Comment est né votre amour pour le football ?

« Le football fait partie de ma vie depuis que je suis enfant. Mon parrain était le célèbre footballeur Robert Jonquet, qui a porté les couleurs de la France lors de la demi-finale de la Coupe du monde de la FIFA en 1958 contre l’équipe brésilienne de Pelé. Il m’a inspiré et j’ai suivi ses pas.

Comment votre relation avec Les Petits Anges a-t-elle débuté ?

Lorsque je me suis installé à Paris, j’ai inscrit mon fils aîné dans l’équipe des enfants de 6 ans de ce club. J’ai également proposé de les entraîner et j’ai vraiment adoré cette expérience. Deux ans plus tard, le club était au bord de la faillite et avait besoin de quelqu’un qui puisse reprendre le poste de président. Au début, j’ai pensé que je ne pourrais jamais cumuler cette activité avec mes obligations professionnelles, mais je voulais néanmoins essayer. Je n’ai plus le temps aujourd’hui d’être entraîneur, surtout avec tout ce qu’il faut préparer en vue de l’UEFA EURO 2016™ ici en France ; mais je suis toujours président et, d’une façon ou d’une autre, je trouve le temps et l’énergie nécessaires pour assumer mes deux fonctions. Je suis très fier du club car, non seulement nous enregistrons de belles réussites sur le terrain, mais nous contribuons à faire aimer le football à des personnes de tous les âges, de 6 à 65 ans. Nous comptons plus de 1 000 joueurs inscrits, dans des équipes masculines et féminines, et sommes le plus grand club de foot de la capitale.

À la rencontre de Manuel Berquet, « Monsieur Foot » de Coca-Cola France

En quoi consiste votre travail au sein du club ?

Ma passion première consiste à m’engager auprès de mes jeunes joueurs et de certains de nos jeunes entraîneurs. Il est capital d’encourager ces différents talents et cela impose, notamment, d’aider ces entraîneurs à poursuivre leur formation. En effet, nos jeunes éprouvent parfois des difficultés à trouver un travail et décrocher un diplôme d’entraîneur peut leur ouvrir certaines portes. Je me suis également consacré à trouver des financements auprès des collectivités locales. Ce travail a récemment porté ses fruits. Notre succès a été remarqué par la Ville de Paris, qui nous aide aujourd’hui à financer la création de nos tout premiers bureaux à quelques pas de la Tour Eiffel. Jusqu’ici notre « bureau » se résumait au café du coin. C’est un progrès considérable !

Certains de vos joueurs sont-ils passés professionnels ?

Je suis fier de pouvoir dire que l’un de nos meilleurs joueurs, le gardien Alphonse Aréola, a signé avec le Paris-Saint-Germain. Il a ensuite rejoint la Real Sociedad et vient d’être récemment sélectionné par l’équipe de France en tant que troisième gardien de but. Il pourrait même être amené à jouer à l’occasion de l’UEFA EURO 2016™. Et un autre ancien des Petits Anges, Georges-Kévin N'Koudou, évolue quant à lui aujourd’hui à l’Olympique de Marseille.

Dans quelle mesure le travail que vous réalisez auprès des Petits Anges vous aide-t-il chez Coca-Cola ?

Cette autre casquette m’aide dans mes différentes relations professionnelles notamment avec la Ville de Paris, le Ministère des Sports, la Ligue de football, la Fédération française de football, ainsi qu’avec des ONG telles que GoodPlanet ou le WWF. À l’inverse, je mets également mon expérience chez Coca-Cola au service du club, dans le domaine du management par exemple.

Quelles sont les valeurs communes de Coca-Cola et des Petits Anges ?

Coca-Cola fédère, encourage le sentiment d’appartenance, de bonheur et de respect mutuel. C’est exactement ce que nous faisons au sein du club. Nous comptons certains joueurs de banlieue issus de milieux difficiles et pour eux, Les Petits Anges constitue une expérience incroyablement positive. Nous organisons également des tournois avec des équipes venues d’Italie, de Grande-Bretagne, du Danemark et d’Espagne. Nous partageons notre passion avec des joueurs de toute l’Europe qui ont le même état. Je fais tout mon possible pour sensibiliser ces jeunes à l’importance du fair-play, au respect de l’adversaire et, surtout, à la nécessité de s’amuser en jouant.

Que vous inspire le fait de diriger l’équipe de Coca-Cola en charge de l’UEFA EURO 2016™ ?

C’est un immense honneur et une chance fantastique. Je suis bien décidé à ce que Coca-Cola laisse un souvenir mémorable aux communautés, aux consommateurs et aux clients. Nous avons commencé à travailler il y a déjà deux ans, en leur montrant comment nous allions susciter l’enthousiasme autour de l’évènement et faire équipe avec eux pour améliorer l’expérience de nos fans.

À la rencontre de Manuel Berquet, « Monsieur Foot » de Coca-Cola France

Manuel Berquet, Directeur Général UEFA EURO 2016™ chez Coca-Cola France, pose en compagnie de la bouteille Collector "Trophée" et du ballon officiel de la compétition

© Eric Legouhy

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur les projets de Coca-Cola en lien avec l’UEFA EURO 2016™?

Nous avons prévu toute une série d’activations fortes, qui permettront à l’UEFA EURO 2016™ d’être un évènement encore plus rafraîchissant et passionnant pour nos fans. Nous avons investi dans de nouvelles technologies, notamment le Wi-Fi dans les cafés, et avons engagé plusieurs innovations en matière de packaging, telles que la nouvelle bouteille en aluminium refermable, les « slim cans » et les bouteilles proposant, sous leur étiquette, des stickers Panini. Nous étudions maintenant comment interagir différemment avec nos clients au travers des technologies numériques, avec le marketing en temps réel sur les réseaux sociaux, la précommande de boissons dans les stades, des innovations Snapchat et notre nouvelle chaîne sur YouTube baptisée CokeTV. Je suis extrêmement fier de mon équipe, de l’engagement et de la passion dont elle fait preuve afin que les activations de Coca-Cola pour l’UEFA EURO 2016™ soient les meilleures jamais proposées.

Dernière question : qui va remporter la victoire ?

Je ne peux pas vous dire le nom du pays car c’est extrêmement serré. Mais, ce que je peux vous annoncer c’est que l’équipe Coca-Cola aidera les fans de toutes les équipes à profiter de chaque moment spécial d’action cet été. Voilà une chose dont je suis certain ! »