Il y a tout juste 16 ans, l'équipe de France nous faisait à nouveau vibrer. Après le titre historique de champion du monde en 1998, elle devenait Championne d'Europe pour la deuxième fois de son histoire après sa victoire en 1984 lors de l’UEFA EUROTM en France. Alors que l'UEFA EURO 2016™ n’est plus qu’à quelques jours de son coup d’envoi, la France se prend à rêver d’un troisième titre européen ! En attendant, retour sur le parcours des Bleus resté dans les mémoires lors de l’UEFA EURO 2000TM.

En juin 2000, la Belgique et les Pays-Bas organisent le premier UEFA EUROTM du millénaire. L'équipe de France, alors au sommet de son talent, est favorite. La sélection tricolore, consciente de son potentiel et de son ascendant sur ses adversaires va jouer quelques matchs d'anthologie mais flirter, aussi, avec les limites, occasionnant chez ses fans quelques montées d'adrénaline mémorables.

Un début de tournoi en demi-teinte

Si la France, chanceuse, réussit à éviter les deux autres grands favoris que sont l'Angleterre et l'Allemagne lors du tirage au sort, la phase des poules ne sera pas pour autant une promenade de santé. Après un succès de bonne augure contre le Danemark 3-0, le deuxième match gagné 2-1 contre la République tchèque est plus laborieux. Mais la défaite consentie contre les Pays-Bas lors du match suivant n'empêche pas l'équipe de France d'accéder à la phase finale de la compétition… En quarts de finale, la France retrouve l'Espagne, qu'elle n'avait pas affronté depuis un certain de jour de janvier 1998, pour l'inauguration du Stade de France...

Les supporters commencent à croire que le doublé est possible

La jeune garde de 1998, Thierry Henry et David Trezeguet en tête, a bien grandi depuis le mondial. L'équipe, plus soudée que jamais, fait bloc autour de son capitaine Didier Deschamps et témoigne pendant toute la compétition d'une cohésion rare. Face à l'Espagne, les hommes de Roger Lemerre, dominés en début de rencontre, vont disputer un match âpre. Zinédine Zidane, le héros de la finale contre le Brésil, ouvre pourtant le score à la 32e minute d'un coup franc magistral, avant l'égalisation espagnole sur penalty quelques minutes plus tard. Mais c'est Youri Djorkaeff qui offre finalement la victoire à son équipe dans les dernières minutes de la première mi-temps. Un penalty raté des Espagnols en toute fin de rencontre ouvre aux Bleus la porte de la demi-finale où l'attend le Portugal. Les supporters français, nombreux dans les tribunes belge et hollandaise mais aussi devant leurs téléviseurs, soutiennent leur équipe et commencent à croire que le doublé est possible ! L'enthousiasme suscité par les Bleus à cette époque s'inscrit dans la droite ligne de 1998. Le public se reconnaît dans cette équipe qui gagne, unie et fière de ses couleurs.

Un penalty cruel

Si vous parlez du match France-Portugal de l'UEFA EURO 2000™ aux supporters portugais, il y a fort à parier que cette rencontre ait une place de choix au panthéon de leurs plus mauvais souvenirs. Après avoir ouvert le score en première période, ils vont finalement s'incliner 2-1 après un but en or de Zidane sur un penalty très controversé après une main d'Abel Xavier. À cet instant, la confusion est totale autour de l'arbitre et les joueurs lusitaniens hurlent au scandale. Mais Zidane, maître de lui-même, ne tremble pas et envoie le ballon au fond des filets. Les champions du monde en titre sont en finale contre l'Italie…

Retour sur l'UEFA EURO 2000 ™ : les Bleus mettent un terme au rêve des Italiens

Fernando COUTO réconforte Sergio CONCEICAO après la défaite du Portugal en demi-finale face à la France. 

© Lutz Bongarts | Getty Images

Un but en or pour le titre

Ce match contre la Squadra Azzura est resté dans les annales comme une rencontre complètement folle et riche en rebondissements comme seul le football sait en créer ! Comme se plaît à le dire Arsène Wenger, ambassadeur Coca-Cola pour l'UEFA EURO 2016™ : « Le football est le sport le plus imprévisible ! » Les Italiens ont été les rois de l'Europe jusqu'aux dernières secondes du temps réglementaire après un premier but inscrit par Delvecchio à la 51e minute. À cet instant, l'affaire semble pliée pour les Français et les drapeaux tricolores dans les tribunes font grise mine. Pourtant, contre toute attente, Sylvain Wiltord marque le but de l'égalisation dans les arrêts de jeu, invitant les supporters italiens à se calmer dans les tribunes. L'Italie, sonnée, accuse le coup. Les deux équipes reviennent sur le terrain pour des prolongations inespérées, et à la 107e minute, sur un centre de Robert Pirès, David Trezeguet décoche une reprise de volée historique synonyme de but en or et de victoire !

Pour les joueurs comme pour les supporters, le bonheur est immense. Deux ans après le titre mondial, la France entière porte son équipe en triomphe. Jeunes, moins jeunes, hommes, femmes, fans de foot ou supporters occasionnels, l'enthousiasme est partagé par tous. Des émotions extraordinaires que le pays espère vivre à nouveau cette année.

Rendez-vous le 10 juin pour le premier match de l'équipe contre la Roumanie. Allez les Bleus !