Absente depuis 30 ans des tournois européens, l’Irlande du Nord signe son grand retour à l’occasion de l’UEFA EURO 2016™. Pour tous les supporters nord-irlandais, c’est l’opportunité rêvée de montrer leur enthousiasme. C’est en tous cas l’avis de Jonathan, 23 ans, qui se confie sur son amour du football et son espoir de voir son pays revenir au premier plan.

Que représente le foot pour vous ?

« Le football est beaucoup plus qu’un jeu ou un sport pour moi. C’est un mode de vie. J’aime l’atmosphère du stade les jours de match. Les gens se retrouvent pour partager une même passion, célébrer la victoire ou se soutenir dans la défaite. Ce ne sont pas juste 11 gars sur une pelouse, c’est une nation toute entière qui joue !

Pourquoi les émotions sont-elles si fortes au football ?

Je pense que cela tient au fait que quel que soit l’endroit où vous allez, vous pourrez rencontrer des gens qui aiment le foot et s’enthousiasment pour soutenir leur pays ou leur ville. Dans un pays comme l’Irlande du Nord, que peu de gens connaissent et ont tendance à confondre avec la République d’Irlande, c’est un moyen aussi d’afficher notre fierté et de montrer au monde qui nous sommes. Et puis les gens peuvent attendre une vie entière pour assister à un grand match de leur équipe. Regardez-nous ! On se qualifie pour la première fois depuis 30 ans… Je n’étais pas né lors des dernières grandes compétitions auxquelles mon pays a participé, et la plupart de mes amis non plus ! Nous n’avons que le témoignage de nos grands-pères pour comprendre.

Quel est votre meilleur souvenir de l’équipe d’Irlande du Nord ?

Il y en a tellement… On a battu l’Angleterre en 2005, c’était énorme et ça nous a laissé complétement sans voix… L’année suivante, en 2006, nous avons battu l’Espagne, à peine auréolée de son titre mondial. C’était absolument incroyable si l’on pense que notre principal attaquant, David Healy, peinait à retrouver son niveau de forme. Mon meilleur souvenir, toutefois, reste la qualification pour l’UEFA EURO 2016™. Belfast a fêté l’événement de manière dingue, je n’avais jamais vu ça de ma vie ! Depuis, la fièvre ‘foot’ est montée et tout le monde est impliqué.

Et le pire ?

Je n’ai pas vraiment de mauvais souvenirs de l’équipe nord-irlandaise. Comme elle ne s’est pas qualifiée depuis des décennies, nous sommes habitués à ce genre de contre-performance donc je ne me suis jamais trop attendu à la voir gagner. La plus grosse déception en fin de compte, c’est d’avoir une équipe capable de jouer en Coupe du monde ou en UEFA EURO™, mais qui n’atteint jamais la phase finale de ces tournois.

Comment célébrez-vous une grande victoire ?

J’aime rester avec les autres supporters. Chez nous on aime chanter, danser ! Et c’est toujours formidable de pouvoir partager ça avec les autres. On vient en France avec l’envie de laisser une belle impression aussi en tant que supporters, que les gens se souviennent de nous pour avoir le « Craic » ! (terme irlandais qui signifie « passer un bon moment », ndlr)

Qui va gagner l’UEFA EURO 2016™ ?

J’espère que la France va bien s’en sortir. Ils organisent la compétition, c’est toujours un point positif. Je pense aussi à l’Allemagne bien sûr. Quant à l’Irlande du Nord, c’est difficile à dire, cela fait si longtemps que l’équipe ne s’est pas qualifiée... »