Le 12 juillet 1998, la France exultait. Pour la première fois de son histoire, l’équipe de France de football, vient de remporter, chez elle, la finale de la Coupe du monde – dont Coca-Cola est le sponsor officiel - face au Brésil.

Deux ans plus tard, l’équipe « Black Blanc Beur » remporte l’UEFA EURO 2000™. Alors que l’UEFA EURO 2016™ débute dans moins d’un an, retour sur une formation qui à fait rêver toute une nation.

La victoire de la France lors de la finale de la Coupe du monde 1998 a ouvert une période faste pour le sport français. Son équipe, symbole de diversité comme d’intégration, est parvenue au sommet du football mondial. Qualifiée d’office en tant que pays organisateur, la France n’a pourtant pas vécu une promenade de santé. Les Bleus tombent en effet sur un mur face au Paraguay, et n’obtiennent la victoire que grâce au « but en or » libérateur du libéro, Laurent Blanc, le premier de l’histoire de la compétition.

S’en suivent les quarts de finale, contre l’Italie. Une séance de tirs au but est nécessaire pour départager les équipes. Un loupé magistral du transalpin Di Biagio, propulse la France en demi-finales face à la Croatie. Une rencontre que les Bleus remportent, grâce à un improbable doublé de Lilian Thuram gravé dans les mémoires. Un miracle qui envoie la France en finale…

« Et 1, et 2 et 3…0 ! »

Ce match incroyable reste dans les annales comme la communion d’un peuple et de son équipe de football. Le temps d’une rencontre, le France entière devient « Bleue ». 27e minute, corner pour les hommes d’Aimé Jacquet. Frappe d’Emmanuel Petit, tête de Zinedine Zidane. 1 – 0 pour la France ! Le Stade s’enflamme. Peu avant la fin de la première période, un corner tiré par Youri Djorkaeff atterrit une fois de plus sur l’occiput de Zizou, qui le place au fond des bois brésiliens. La France mène deux buts à rien. Malgré l’expulsion de Marcel Dessailly, à la 67e, les Français contiennent les assauts brésiliens. Le dénouement intervient à la toute fin du temps réglementaire, lorsque Christophe Dugarry intercepte un ballon brésilien. Passe à Patrick Vieira, qui sert Emanuel Petit, tir croisé de ce dernier : trois buts à zéro. La France est championne du monde.

UEFA EURO 2000™ : la France confirme sa suprématie

Deux ans plus tard, les Bleus invincibles sont de retour. Pour cet UEFA EURO 2000™, organisé en Belgique et aux Pays-Bas, la France arrache sa place in extremis. Le premier match est de bon augure. En mettant trois ballons au fond des filets, les Bleus se débarrassent du Danemark. Le résultat est plus serré lors de la rencontre suivante, 2-1 contre le République tchèque. Les Bleus s’inclinent ensuite face aux Pays-Bas, sur le score de trois buts à deux, mais accèdent tout de même à la phase finale. Lors de ce dernier tour, la France bat successivement l’Espagne puis le Portugal sur le score identique de deux à un, avant de rencontrer l’Italie en finale.

Les Italiens contraints de reboucher le Champagne

Quarante secondes avant la fin du temps règlementaire, l’Italie est championne d’Europe après l’unique but du match inscrit par Delvecchio à la 51e. Les jeux semblent faits pour l’équipe de France. L’Italie toute entière s’apprête à fêter le triomphe de la Squadra Azzura. Mais c’était sans compter sur un six mètres tiré par Barthez depuis sa cage. Dévié par Trezeguet, Wiltord récupère et, du pied gauche, inscrit le but d’une égalisation que plus personne n’espérait. Sonnés par ce coup de théâtre, les Italiens perdent leurs moyens. Pirès en profite pour servir Trezeguet, qui crucifie le gardien Toldo, remplaçant de Buffon blessé à une main.

Avec ces deux titres, cette génération d’exception réussit l’exploit de souder tout un peuple dans sa diversité. Forte de ses différences et de sa solidarité, l’équipe de France de Football – dont Coca-Cola est partenaire - de la période 1998/2000 demeure une référence incontournable. Un modèle pour une jeunesse avide de conquêtes et de victoires.

Le président de la République, Jacques Chirac, rend hommage à Fabien Barthez, le gardien de but des Bleus

Le président de la République, Jacques Chirac, rend hommage à Fabien Barthez, le gardien de but des Bleus.

© Getty Images| Bongarts