Le 7 juillet 2017, CCEP France remettait son 25 000ème « Passeport vers l’Emploi » sur le site de production des Pennes-Mirabeau (13), en Provence. Une façon pour l’embouteilleur de Coca-Cola en France de souligner son engagement dans ce programme qui intègre au monde du travail des jeunes issus de quartiers Politique de la Ville, urbains ou ruraux. Aujourd’hui généralisée sur tous les sites CCEP en France, l’initiative continue de se développer. Le succès d’un modèle de coopération entre le secteur privé, les pouvoirs publics et le monde associatif.

C’est en 2003 que naît le programme à l’initiative de la Préfecture des Bouches-du-Rhône qui trouvait en CCEP France son partenaire principal. Depuis, l’embouteilleur a élargi ce dispositif sur l’intégralité de ses sites de production. Preuve que les entreprises sont elles-mêmes capable d’accompagner vers l’emploi des jeunes issus des quartiers défavorisés urbains et ruraux.

Pour Laurence Vanparis, Directrice du site des Pennes-Mirabeau, l’implication de CCEP France dans le « Passeport vers l’Emploi » joue un rôle central : « Les jeunes ont beaucoup à apporter à l’industrie et réciproquement – encore faut-il qu’ils la connaissent ! ».

Pour ce faire, CCEP France organise des sessions de découverte des métiers destinés à des jeunes de 3ème, mais aussi des simulations de recrutement pour les jeunes de niveau Bac/Bac+2. Chaque année, ils sont plus de 2 600 à en profiter – soit l’équivalent de l’ensemble des effectifs français de CCEP.

En interne, ils sont près de 250 collaborateurs à se porter volontaires pour présenter leurs métiers. Un partage d’expérience qui serait impossible sans le concours en amont de multiples associations qui sélectionnent les participants à ces journées.

L’égalité des chances pour tous les jeunes

À travers son engagement pour les missions de service civique de l’association Unis-Cité ou l’accompagnement des entrepreneurs de demain de Ticket for Change, Coca-Cola France place les jeunes au cœur de ses priorités sociales. Pour l’embouteilleur CCEP France, Passeport vers l’Emploi représente le pilier de la politique responsable envers les jeunes. Un investissement fidèle dans des projets durables qui portent leurs fruits !

Sur les 25 000 jeunes bénéficiaires du programme Passeport vers l’Emploi, plus de 90 % ont manifesté leur satisfaction à l’issue de ces sessions. « Le fait de se présenter devant un groupe, c’est quelque chose de très difficile à faire, reconnaît Sarah qui a profité du dispositif. Mais après les conseils et la préparation, on y arrive mieux et on est moins stressé. On a appris comment exprimer sa motivation, se tenir, se préparer… ».

« Il est possible d’agir afin d’aider ceux qui ne sont pas forcément sous le feu des projecteurs » Jacques Carlouet, La Poste (PACA)

D’année en année, le programme Passeport vers l’Emploi se développe et compte désormais de nombreuses autres entreprises partenaires – près d’une cinquantaine ! Une action que soutient par exemple la Direction de La Poste dans la région PACA en la personne de Jacques Carlouet, Directeur honoraire de la sûreté : « Agir à un moment donné, lancer un vaste projet avec l’appui de CCEP France et faire en sorte que le projet perdure et se développe encore, 13 ans après, démontre qu’il est possible d’agir afin d’aider ceux qui ne sont pas forcément sous le feu des projecteurs ».


Apparu en 2003, Passeport vers l’Emploi est aujourd’hui un dispositif national sur tous les sites de CCEP France.

En 2016, le conseil départemental des Bouches-du-Rhône choisissait lui aussi de rejoindre le programme. Depuis, les jeunes bénéficiaires du RSA peuvent également profiter de simulations d’entretiens chez CCEP France ou dans d’autres entreprises partenaires. Une initiative collaborative et globale qui n’a pas fini d’essaimer ses bonnes pratiques pour les nouvelles générations.