Pour connaître l’origine du Coca-Cola, il faut remonter à la fin du XIXe siècle et poser ses valises à Atlanta, en Géorgie. C’est là que vit le docteur John Stith Pemberton, chimiste et pharmacien, dont la curiosité l’amène un jour à créer la formule de la boisson la plus vendue au monde.

UN BREUVAGE « STIMULANT ET FORTIFIANT »

La Géorgie est l’un des premiers États à adopter la « loi sèche » aux États-Unis, qui interdit la vente et la consommation de boissons alcoolisées au cours d’une période expérimentale en 1886 et 1887. L’industrie connait une très forte croissance à cette époque et les journées des travailleurs s’allongent tant et si bien que ces derniers sont en demande de produits susceptibles de les aider à faire face aux efforts du quotidien.

Le docteur Pemberton passe alors un temps considérable à mélanger des ingrédients (à la main et au jugé dans son laboratoire) afin de mettre au point une nouvelle boisson « stimulante et fortifiante » (le slogan de Coca-Cola dans un premier temps), censée rejoindre les remèdes et autres élixirs existants. Mais, rapidement, celle-ci s’avère spéciale et sa saveur unique. Nous sommes le 8 mai 1886...

Peu après, il se rend à la célèbre pharmacie Jacob’s, où chaque verre composé de sirop, d’eau gazeuse et de glaçons commence à se vendre au prix de 5 cents. Petit à petit, son « invention » se fait une place au sein de la société locale et dans la vie quotidienne des Américains.

Frank M. Robinson, le comptable de Pemberton, suggère alors le nom qui rendra célèbre la boisson - le Coca-Cola - et dessine même un logo, estimant que les deux C majuscules créeront un design voyant dont tout le monde se souviendra.

En 1888, le docteur Pemberton cède différentes parts de son activité et, peu avant sa mort, vend le reste à Asa G. Candler dont le sens des affaires le pousse à acquérir toujours plus de droits. Pemberton meurt sans avoir pu assister au succès mondial de la boisson qu’il avait créée.

DE L’ÉLIXIR MÉDICAL AU RAFRAÎCHISSEMENT LE PLUS POPULAIRE AU MONDE

Trois ans plus tard, Coca-Cola délaisse la fonction d’élixir médical pour devenir l’une des boissons les plus populaires d’Amérique du Nord. Son slogan devient « délicieux et rafraîchissant » et des succursales d’usines commencent à apparaître en dehors d’Atlanta. Elles se répandent sur tout le territoire des États-Unis, ainsi qu’au Mexique et au Canada. C’est à ce moment que les deux premiers embouteilleurs officiels de Coca-Cola font leur apparition : Benjamin Franklin Thomas et Joseph Brown Whitehead.

NAISSANCE D’UNE BOUTEILLE MYTHIQUE

Au début du XXe siècle, Coca-Cola souhaite que sa formule et son goût soient identifiables et uniques, tout comme son contenant : celui-ci doit être curviligne, facilement reconnaissable (même dans le noir ou brisé sur le sol) et ne comporter aucune étiquette en papier. La célèbre bouteille Contour naît des mains de l’artisan Earl Dean.
Dans les années 1920, la Compagnie commence à embouteiller en Europe, et arrive notamment en France. Le voyage ne fait que commencer…