La saison des fêtes approche à grands pas. L'occasion de penser sapin de Noël, lait de poule et batailles de boules de neige. Pour Angélique, fan néerlandaise de Coca-Cola rencontrée lors de la convention annuelle des collectionneurs à Bruxelles, c'est la plus belle période de l'année ! Cette passionnée de Noël a constitué une collection unique.

Journey : Quand avez-vous débuté votre collection ?

Angélique Van Dinther : « J'ai commencé il y a 20 ans lors de mon premier voyage aux États-Unis. J’avais acheté un ensemble de tasses décorées d'anciennes publicités Coca-Cola. J'y suis retournée un an plus tard, en période de soldes juste après Noël. J'ai craqué et j'en ai profité pour acheter beaucoup d'objets. Aujourd'hui j'en ai plus de 10 000 et Coca-Cola est devenue la star de mon appartement !

Qu'aimez-vous particulièrement dans la marque Coca-Cola ?

La marque est très inventive. Il y a beaucoup de belles créations, pas seulement des bouteilles ou des verres. Certains collectionneurs choisissent de se spécialiser, moi, au contraire, je collectionne tout ce que j'aime, même si ma préférence va aux objets de Noël.

Paroles de Fans #7

Angélique collectionne toutes sortes d'objets...mais le Père-Noël n'est jamais loin !

© Esther Buitekant

Vous êtes une véritable passionnée de Noël...

J'aime tout particulièrement l'atmosphère de cette période. Je trouve le Père-Noël Coca-Cola tellement adorable et positif. Il y a chez moi une « pièce de Noël » dans laquelle j’entrepose toutes mes décorations en dehors des fêtes. Et bien sûr, quand décembre arrive, j'installe mon sapin habillé aux couleurs de Coca-Cola dans le salon. J'ai tellement de décorations : boules, sous-verres, cloches... Mais mes préférées sont les boîtes à musique, j'en ai un nombre incalculable...

Avez-vous de bonnes astuces pour trouver la perle rare ?

Je trouve la plupart des objets aux États-Unis. Je vais là-bas une ou deux fois par an et j'achète auprès d'autres collectionneurs. J'échange également avec une amie qui vit sur place. J'apporte des objets et, de son côté, elle me propose des « pépites » trouvées sur le marché américain. C'est moins cher et plus sympathique ! »