Notre tour d’horizon du petit monde des collectionneurs Coca-Cola se poursuit avec Franck Destouet, un des exposants présents lors de la Convention 2016 des Collectionneurs de Coca-Cola organisée à Disneyland Paris. Franck et sa compagne Corinne nous ont ouvert en grand les portes de leur maison située dans l’Eure, pour nous faire découvrir leur collection, et témoigner de leur passion « débordante » !

Journey : Quel est le point de départ de votre collection ?

Franck Destouet : « Tout a débuté il y a 25 ans. A l’époque, je chinais dans les brocantes et je privilégiais surtout les échanges. Cette forme de passion est tout sauf du business, et je passais mes week-ends à courir les vide-greniers pour troquer des pièces de toutes sortes, sans particulièrement m’intéresser aux objets Coca-Cola. Je ne me souviens pas d’un déclic particulier, mais je me suis retrouvé avec un verre Coca-Cola, puis deux, puis… plus !

J : Jusqu’au véritable « musée » que vous possédez actuellement ?

Oui, aujourd’hui je possède plus de 300 verres Coca-Cola - et près de 200 bouteilles Contour 'Alu' - mais ça ne s’est évidemment pas fait en un jour ! A l’époque, nous habitions en appartement et la collection - sommaire – n’était pas particulièrement mise en valeur… plutôt « mise en cartons » ! Puis, avec Corinne, nous avons emménagé dans notre maison actuelle, où nous avons consacré une pièce à l’exposition des objets. La chambre que nous utilisons actuellement fait le double de la taille initiale ! Nous avons même installé à l’entrée de la pièce un cordon de velours rouge entre deux poteaux, comme on en voit dans les musées…

Parole de Fan # 11 « J’ai recréé une ambiance ‘musée’

« Affaire de famille » : chez les Destouet, même le chien est « mordu » de Coca-Cola !

© Franck Destouet

J : Vous assistiez à la Convention française le mois dernier. Ces manifestations sont importantes pour vous ?

Bien sûr, et pour Corinne aussi ! Pendant que je pars à la recherche d’objets rares ou de collectionneurs intéressants, Corinne gère le stand. Autant vous dire qu’avec son chapeau rouge, elle ne passe pas inaperçue ! (Rires).
Evidemment, nous ne pouvons pas assister à toutes les Conventions, nous privilégions la France et la Belgique. Mais nous comptons bien assister, l’an prochain, à la manifestation d’Essen (Allemagne), organisée durant le week-end de la Pentecôte. Nous économisons aussi un peu d’argent pour nous offrir un beau voyage, direction Atlanta !

J : Comment votre entourage perçoit-il votre passion ?

Ma famille proche, Corinne et notre fils ont déjà le virus ! Quant à nos amis, ils comprennent et respectent notre passion. Lorsqu’ils viennent, nous leur faisons visiter notre « pièce-musée » où un téléviseur mural est fixé : nous lançons alors une bande vidéo avec des images Coca-Cola, des publicités… en musique ! Sinon, deux personnes ont vraiment compté et contribué à la collection, ma mère et mon meilleur ami. Ils me rapportent des cartons entiers d’objets. Je ne sais pas comment ils font, mais ils se débrouillent pour toujours trouver des choses que je ne possède pas encore ! C’est un véritable « réseau de rabatteurs », particulièrement doués.

J : De quel pièce de votre collection êtes-vous le plus fier ?

Je possède une bouteille Contour en verre qui m’est particulièrement chère. Vide, elle provient d’un surplus militaire et date de 1944. À cette époque, les embouteilleurs faisaient également figurer le mois de production sur le verre. J’ai ainsi eu le plaisir de constater qu’elle était du mois de juin : elle a sans doute « débarqué » en France en même temps que les GI de l’opération Overlord* ! Un vrai petit morceau d’Histoire !"

Parole de Fan # 11 « J’ai recréé une ambiance ‘musée’ pour mettre en valeur ma collection », Franck Destouet, collectionneur français

Franck Destouet pose avec une bouteille Contour datée de juin 1944 : historique !

© Franck Destouet


* Overlord était le nom de code donné au Débarquement allié sur les plages de Normandie, en juin 1944.