La convention annuelle des collectionneurs Coca-Cola à Bruxelles a été l'occasion de rencontrer Stéphane, fan originaire de Belgique, Frederic, venu d'Espagne mais aussi Birkan, collectionneur turc parti à l'aube d'Istanbul pour assister à l'événement. Dans ses bagages, des centaines de bouteilles de Coca-Cola et de l'enthousiasme à revendre !


Journey : Quand avez-vous commencé votre collection ?

Birkan : « J'ai débuté il y a une quinzaine d'années. J'avais l'habitude d'acheter du Coca-Cola et me suis intéressé d'un peu plus près aux promotions qui permettaient de gagner des verres ou des stylos. Alors dès que je voyais un pack qui proposait un objet en cadeau je l'achetais, puis un autre et encore un autre ! Mais à cette époque, ce n'était pas encore une collection.

Quel a été l'élément déclencheur ?

En 2002, j'ai acheté une bouteille de Coca-Cola light éditée pour la Saint-Valentin et bien précisé à ma femme de ne pas la jeter… Bien évidemment, elle a terminé à la poubelle ! Je me suis alors mis en quête de cette bouteille et réalisé que de nombreuses personnes dans le monde collectionnaient des objets Coca-Cola. Je n'ai jamais retrouvé la bouteille mais j'ai gagné autre chose de plus précieux : de nouveaux amis fans comme moi.

Vous vous êtes rapidement spécialisé dans les bouteilles...

Oui, et mon premier achat s’est conclu avec un Chinois ! Mon correspondant m'envoyait 50 bouteilles et en échange je lui en renvoyais aussi 50. Maintenant j'en ai 1 200 différentes venues du monde entier - aluminium ou verre peu importe - dont 250 exemplaires vraiment rares.

Que vendez-vous lors des bourses de collectionneurs ?

La plupart du temps ce sont des doubles. Aujourd'hui, je vends notamment ce set de bouteilles d'Istanbul que je possède en 15 exemplaires. Elles ont été créées spécialement pour la ville et illustrent ses lieux ou symboles les plus importants : un bateau pour la côte européenne, un tramway ou encore la célèbre Place Taksim.

Quelle est votre bouteille préférée ?

En 2005, le DJ Carl Cox a fait une série de concerts en Europe. Cent bouteilles en aluminium ont été éditées pour les spectateurs VIP. J'en ai trouvé trois sur internet et aujourd'hui ce sont des pièces très recherchées, j'ai reçu des offres du monde entier ! Une collection c'est aussi ça, une ouverture sur les autres et des possibilités infinies d'échanges.