Le 18 septembre, la mégalopole londonienne accueillait le premier salon des collectionneurs Coca-Cola directement soutenu par Coca-Cola. Dans le quartier central de Westminster, à deux pas de la célèbre avenue commerçante d’Oxford Street, plus de trente exposants exhibaient leurs précieuses collections, pour le plaisir des experts comme du grand public.

Les valises pleines, ils sont venus des quatre coins de l’Europe – ou de plus loin encore, comme le vénézuélien Victor Rocco – à la rencontre de leurs confrères anglais. Pour la grande famille des collectionneurs Coca-Cola, les conventions sont des rendez-vous immanquables pour échanger sur leur passion commune et dénicher la perle rare. Outre les grands rassemblements organisés aux Etats-Unis par le Club des collectionneurs, plusieurs Clubs nationaux en Europe, comme à Paris ou à Bruxelles, encadrent ces événements dédiés aux plus grands fans des produits dérivés Coca-Cola.

Ce qui les réunit chaque année ? Une passion inconditionnelle pour les objets de la marque Coca-Cola. Mais la plupart de ces collectionneurs préfèrent se spécialiser, comme Rebecca Taylor de Manchester, qui ne collectionne que les bouteilles de Singapour, où son père est né, et du Japon, où ce dernier travaillait auparavant. Pour elle, la convention de Londres est l’occasion d’écouler ses doublons, mais aussi d’agrandir sa collection !

Une convention pour connaisseurs et néophytes

Rassemblés ici, les collectionneurs ont ramené leurs plus belles pièces. Collectionneur passionné et responsable de la boutique Coca-Cola à Bruxelles, Johan van Mierlo exhibe avec fierté un coffret très rare qui date de 1977, édité par l’usine de Columbia, en Caroline du Sud (Etats-Unis). À l’intérieur, d’anciennes bouteilles « Contour », un service de verres pour déguster au mieux son ‘Coke’ et une boucle de ceinture en prime ! Les flâneurs se penchent sur d’énormes bouteilles en verre siglées de la marque. « Elles datent de 1967 et contenaient un gallon chacune, soit presque 4 litres, explique le collectionneur belge. Mais elles n’étaient pas destinées au grand public : elles renfermaient un sirop que les distributeurs mélangeaient pour vendre du Coca-Cola dans leurs magasins. Cela ne se fait plus du tout ainsi maintenant ! ».

Sur le stand attenant, Jenny Buttigieg, tout sourire, se tient légèrement en retrait. Elle est venue à Londres pour accompagner son collectionneur de mari : « J’ai appris à comprendre sa passion, son goût pour l’échange et pour les pièces rares – comme notre réfrigérateur Coca-Cola qui date des années 1950 et dont j’adore le design ! C’est vrai que tous ces objets font souvent rire nos invités, mais je dois reconnaître que je suis tombée dans la marmite sans m’en rendre compte ». Membre du Club des collectionneurs de France, Stéphane Buttigieg se félicite pour sa part du soutien de Coca-Cola pour l’événement : « Pour nous collectionneurs, c’est un signe de reconnaissance très important ! ».

Justine Fletcher : « Ils partagent un amour pour la marque que Coca-Cola ne peut que soutenir ! »

Pour cette grande première, l’historienne Justine Fletcher, des archives de Coca-Cola à Atlanta, a fait le voyage pour venir à la rencontre de ces fans. « Ils partagent un amour pour la marque que nous ne pouvons que soutenir, s’enthousiasme-t-elle. Lorsque je fais visiter les bureaux, il m’arrive de rencontrer des visiteurs passionnés complètement ébahis par les pièces de nos archives. Cela me rappelle la magie qui règne autour de cet univers et me rend fière de cette collection. »

Elle reconnaît d’ailleurs tout le mérite des collectionneurs de Coca-Cola qui ne vivent pas aux Etats-Unis, où la plupart des objets Coca-Cola sont fabriqués. « Pour moi, ce sont de véritables chasseurs de trésor. Dénicher la perle rare relève pour eux d’un véritable coup de maître ! ».

Les collectionneurs Coca-Cola dévoilent leurs plus beaux trésors à Londres

Venue d’Atlanta pour l’occasion, l’historienne Justine Fletcher a découvert cette bouteille gonflable : une spécificité française !

© Julien Philippy

À Londres, la découverte faite par Justine Fletcher

« Sur le stand de Stéphane Buttigieg, j’ai découvert une pièce complètement inédite ! Il s’agit de cette bouteille gonflable que je n’avais jamais vue auparavant… Les inscriptions sont entièrement en français. Stéphane m’a dit que cette bouteille était utilisée en France dans de nombreuses vitrines des années 1960 : il a même des coupures de presse qui montrent la bouteille ! C’est incroyable de découvrir que les collectionneurs en savent parfois même plus que notre service des Archives. Ils contribuent pleinement à alimenter notre patrimoine ! »

Cliquez sur l'image ci-dessous pour visonner le reportage photo de l'événement.

Pour les collectionneurs de tous horizons, rendez-vous le 1er août 2017, à Buena Vista, en Floride (Etats-Unis), pour la prochaine convention Coca-Cola !