On vous offre un « break » ? Depuis ce mardi 28 avril et jusqu’au 26 juillet 2015, le hip-hop investit l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris. Des artistes de tous horizons s’expriment pour la première fois dans ce lieu exceptionnel en bord de Seine, sous le regard bienveillant du rappeur Akhenaton, commissaire de l’exposition.

Il offre toute l’étendue de son expertise à l’événement. Coca-Cola, partenaire de la manifestation, vous fait gagner des places* pour découvrir la grande aventure d’une culture urbaine, aujourd’hui omniprésente qui gagne à être mieux connue.

Expo IMA

L’exposition « HIP-HOP, du Bronx aux rues arabes » à l’Institut du monde arabe à Paris


Une exposition universelle pour un mouvement mondial

« HIP-HOP, du Bronx aux rues arabes » propose une scénographie inédite, où toutes les disciplines fédérées sous la bannière hip-hop sont représentées. Musique, graffiti, breakdance, mode et cinéma sont dans la place, au travers d’œuvres graphiques ou audio, d’objets et d’archives. Sur une surface de 1 000 m2, ces travaux présentent les différentes composantes artistiques, historiques et géographiques de la culture hip-hop. Le « son » n’a pas été oublié - l’exposition est mise en musique, avec une bande originale concoctée spécialement pour l’occasion -, au même titre que le « dessin ». Le public dispose d’un mur pour bomber, graffer ou tagguer librement…

La culture hip-hop, pour la première fois à l’IMA

Ammar Abo Bakr, Mo Mahmoud said Khaled, “Glory to the unidentified”, 2013, Ganzeer, Cairo, Egypt

© Abdo El Amir

 
A 40 ans, le hip-hop n’avait jamais été la star d’une exposition à l’IMA. C’est aujourd’hui chose faite. Et ce n’est que justice. Le mouvement est devenu universel à la faveur des « printemps » révolutionnaires, lors desquels il a servi de caisse de résonnance à une jeunesse en révolte. Les réseaux sociaux, véritables accélérateurs de l’Histoire, ont fonctionné dans ces pays comme un amplificateur qu’aucune censure n’a réussi à museler. Liberté et indépendance, maîtres-mots du hip-hop, ont répondu aux aspirations de cette nouvelle génération, avenir du monde arabe.

Akhenaton, « MC » d’une exposition contre les préjugés

Akhenaton

D’IAM à l’IMA, Akhenaton sur tous les fronts 

© Nicolas Guérin

Une rétrospective était indispensable pour mieux comprendre les racines et l’histoire du courant. « Les a priori sur le hip-hop sont malheureusement toujours d’actualité, c’est pourquoi il est important de dire tout ce qu’il a apporté à la culture d’aujourd’hui, et arrêter de le voir uniquement sous un angle d’animation sociale », confirme Akhenaton, commissaire de l’exposition et interprète et auteur de la musique de la dernière campagne de Coca-Cola : « Vivre Maintenant ». Difficile de lui donner tort sur ce point, car les préjugés restent nombreux. Un comble, alors que le hip-hop est né de la célébration et du partage ! Dans les années 1970, il a offert un territoire d’expression et un avenir à la jeunesse afro-américaine, au sein des « Block Parties », les fêtes de quartier du Bronx. Le mouvement est ensuite parti à la conquête du monde. La France l’a accueilli à bras ouverts, avant d’en adopter - puis d’en adapter - les codes. Dès 1984, l’émission H.I.P H.O.P, animée par Sydney, a ouvert les portes de la télévision à la diversité artistique et ethnique, preuve de la dimension sociale - et politique - d’un mouvement longtemps considéré comme underground. Alors, subversif, enragé et violent le hip-hop ? Peut-être. En partie. L’exposition montre aussi à quel point il peut être tolérant, enthousiaste et vecteur de créativité. Venez le vérifier à l’IMA !

Walking Letters

Henry Chalfant, Blade, Walking Letters, Années 80, Taxie Gallery/Valériane Mondot

© Henry Chalfant

*Coca-Cola, partenaire de l’exposition, vous fait gagner des places sur twitter

A l’occasion de l’exposition, Coca-Cola est heureux de vous offrir des places pour découvrir la rétrospective « HIP-HOP, du Bronx aux rues arabes ». Suivez le compte @cocacolafr pour en savoir plus ! A vos tweets !

Un avant-goût de l’exposition ?

Akhenaton, Directeur artistique de l’événement, confie quelques mots au sujet de l’expo :

La chaine Yak vous propose une sélection de vidéos de danses Hip-Hop, qui seront projetées durant l'exposition.

Une playlist « Rap français » chargée d’histoire

L’IMA sur le web :

L’IMA est présente sur les réseaux sociaux:

Facebook : https://www.facebook.com/institutdumondearabe
Un événement Facebook créé à l’occasion : http://bit.ly/FBeventHipHopIMA

Twitter : http://twitter.com/imarabe
Hashtag dédié à l’exposition : #HipHopIMA

Instagram : https://instagram.com/institutdumondearabe

HIP-HOP, du Bronx aux rues arabes, du 28 avril au 26 juillet 2015
à l’Institut du monde arabe, 1 rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris,
avec Akhenaton et Coca-Cola