Directeur de la communication patrimoniale de The Coca-Cola Company, Ted Ryan revient pour le magazine Journey sur sa rencontre avec des collectionneurs du monde entier. Des entretiens avec des fans plus curieux et imaginatifs les uns que les autres.

Saviez-vous que des milliers de personnes dans le monde collectionnent des objets Coca-Cola ? On me demande souvent ce qui a changé dans la communauté des collectionneurs ces dernières décennies. La réponse est évidente : leur activité s’est mondialisée avec l’arrivée d’eBay et de Facebook. Une recherche rapide sur ces deux sites révèle que des millions de fans proposent de vendre ou d’échanger des bouteilles ou d’autres types d’articles.

Une passion qui ne connaît d’ailleurs pas de frontières. L’amour que les consommateurs portent à Coca-Cola s'étend aux quatre coins de la planète et on trouve des collectionneurs dans tous les pays. J’ai eu la chance cette année de pouvoir accompagner l’exposition d’art itinérante The Coca-Cola Bottle Art Tour, au cours de laquelle j’ai rencontré plusieurs de nos clubs de collectionneurs à travers le monde. J’ai alors eu envie de partager avec vous quelques-unes de ces histoires.

L’Exposition universelle de 2015 s’est tenue à Milan en Italie. Des centaines de milliers de personnes se sont pressées dans le superbe pavillon Coca-Cola entre les mois de mai et d’octobre. Nous avons organisé une exposition de pop art centrée sur le 100e anniversaire de la bouteille Coca-Cola. Ainsi qu’un événement animé par un célèbre DJ local, la Pina, pour réunir les collectionneurs italiens. Deux heures ont été consacrées à une séance de questions-réponses et de partage d’histoires sur les collections, la valeur des objets et certaines des pièces les plus recherchées au monde. J’ai été très heureux de rencontrer notamment Davide Andreani, qui possède plus de 20 000 canettes et figure dans le Livre Guinness des records ! Il a attrapé le virus de la collection à l’âge de 13 ans et depuis, il parcourt le monde à la recherche des cannettes et des bouteilles qui lui manquent.

À la rencontre des collectionneurs philippins

Quand le Coca-Cola Art Bottle Tour a fait étape en octobre à Manille aux Philippines, j’ai eu l’opportunité d’assurer le lancement officiel de l’exposition. Nous avons fait don d’objets pour une vente aux enchères silencieuse destinée à lever des fonds pour la Fondation Coca-Cola aux Philippines. Le Club des collectionneurs philippins a été convié à une avant-première de l’exposition puis aux enchères. Nous avons ensuite rencontré les membres du club afin de connaître le type d’objets qu’ils recherchaient. Ils étaient passionnés par la marque, ses publicités et bouteilles commémoratives. L’un des collectionneurs s’était même fait tatouer une bouteille de Coca-Cola ! Un autre fan nommé Randy Caluag, le secrétaire du Club, a peint à la main une bouteille de Coca-Cola dans le style d’Andy Warhol sur un côté et m’a représenté sur l’autre côté. Cet objet complètement délirant est l'un des plus intéressants qu’il m’ait été donné de recevoir en cadeau ! Les enchères ont permis de lever plus de 2 000 dollars pour la Fondation et 12 000 personnes ont visité l’exposition, un véritable succès !

Escale en Thaïlande

Il y a quelques semaines, j’ai assisté à l’ouverture du Bottle Art Tour à Bangkok. Durant mon séjour, j’ai pu rencontrer des fans venus de Corée du Sud et de Thaïlande. Le Club thaïlandais de Coca-Cola a organisé son tout premier salon d’objets de collection. J’ai été ravi d’y participer et surpris de constater qu’il s’agissait en réalité d’une rencontre de dimension régionale : plus d’une dizaine de collectionneurs avaient fait le déplacement depuis la Chine ! Quel bonheur de pouvoir contempler certaines publicités historiques, produites localement, ainsi que divers emballages qui n’existent pas aux États-Unis. Le Club thaïlandais a également mis en place une vente aux enchères caritative et levé plus de 1 500 dollars pour la Croix Rouge.

Caricature de Ted Ryan réalisée par une fan coréenne de Coca-Cola.

Un groupe de 10 fans inconditionnels venus de Corée du Sud a été convié à l’ouverture de l’exposition en avant-première. J’ai eu l’opportunité de les rencontrer après leur visite afin de répondre à certaines questions au sujet de Coca-Cola et de poser pour quelques photos. L'une de ces fans, Naniya, a créé un blog passionnant (en coréen) où elle expose ses photographies et ses dessins originaux. Ses œuvres d’art sont belles et elles fournissent un excellent aperçu de l’exposition. Elle a même réalisé une caricature me représentant que j’utilise désormais comme photo de profil sur mon compte Facebook !

Mes déplacements dans tous ces pays, à la rencontre des collectionneurs et de nos fans du monde entier, n’ont fait que renforcer ma conviction que la popularité des collections d’objets Coca-Cola ne cesse de grandir. J’ai également pu mieux comprendre les raisons de cet engouement. Coca-Cola est une compagnie réellement globale ; les collectionneurs ont le sentiment d’appartenir à une communauté. Comme je l’ai déjà souligné, Internet a la capacité de rassembler les gens de façon innovante et originale et il est désormais extrêmement facile de devenir ami avec d’autres collectionneurs sur Facebook et de rejoindre la communauté.

Ted Ryan est le directeur de la communication patrimoniale de The Coca-Cola Company.