En 2012, le Directeur général de la santé (DGS) avait demandé à l’Anses de :
- proposer une nouvelle formulation des repères de consommation alimentaires ;
- clarifier le positionnement de certains aliments au sein des catégories d’aliments : fruits secs, oléagineux, produits pouvant appartenir à deux catégories (cas du maïs doux), produits transformés ;
- quantifier la notion de portion dans la formulation des nouveaux repères.
 

Dans son avis publié en Décembre 2016, l’Anses a proposé le fond scientifique nécessaire à l’élaboration de nouveaux repères de consommation alimentaire du Programme National de Nutrition Santé (PNNS) pour les adultes.

Les recommandations formulées par l’Anses ont été traduites par le HCSP, Haut Conseil de Santé Publique, en repères de consommations alimentaires communicables aux consommateurs par les pouvoirs publics. Le périmètre de certains des groupes d’aliments faisant l’objet de recommandations actuelles est redéfini et de nouveaux repères sont ajoutés (au total, 12 au lieu des 8 actuels).
 

Les principales recommandations parmi les 12 repères formulés par le HCSP :

- Au moins 5 fruits et légumes par jour (portion entre 80 et 100g) en privilégiant ceux cultivés selon des modes de production diminuant l’exposition aux pesticides (principe de précaution) ;
- Pas plus d’un verre de jus de fruit par jour ;
- Des légumineuses 2 fois par semaine en privilégiant celles cultivées selon des modes de production diminuant l’exposition aux pesticides (principe de précaution) ;
- Les légumineuses peuvent être considérées comme des substituts des viandes et des volailles ;
- 2 produits laitiers par jour ;
- Limiter la consommation de viande rouge à 500g/semaine et la charcuterie à 150g/semaine (en privilégiant le jambon blanc) ;
- Privilégier les huiles de colza, d'olive et de noix (vs autres huiles) sans augmenter la quantité habituelle des matières grasses ajoutées ;
- Réduire la consommation de sel ;
- Limiter la consommation de boissons sucrées et au goût sucré.

L’Anses recommande notamment de ne pas dépasser un verre de boisson sucrée par jour. A titre indicatif, l’étude CCAF 2013*, montre que la consommation moyenne de boissons sucrées en France équivaut à 178 ml/jour, soit moins d’un verre par jour.

A l’exception de quelques rares nutriments, les nouveaux repères proposés permettent de couvrir les besoins nutritionnels de la quasi-totalité de la population adulte et constituent des évolutions fortes au regard des recommandations antérieures.

Suite à ces deux avis (Anses et HCSP), Santé Publique France*** (regroupant l’InVS, l’Inpes et l’Eprus) travaillera sur les messages à déployer auprès du grand public autour de ces nouveaux repères.
 

* Comportements et Consommations Alimentaire en France
** Les 9 groupes d’aliments sont les suivants : fruits et légumes ; féculents ; légumineuses ; viandes et charcuteries, produits de la pêche, œufs (VPO) ; lait et produits laitiers ; matières grasses ajoutées ; produits sucrés ou sucrés et gras ; eau ; boissons sucrées.
*** http://www.santepubliquefrance.fr