L’Anses a publié le 17 Juillet 2017 la 3ème étude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires, INCA3. Cette étude, réalisée tous les 7 ans, présente les habitudes alimentaires et de consommations de la population française entre 2014 et 2015. INCA3 actualise les résultats de la précédente étude (INCA2) menée entre 2006 et 2007.

La composition de l’assiette des Français
Selon INCA3, les Français consomment en moyenne 2,9 kg d’aliments chaque jour, soit environ 2200 kcal. Leur assiette comporte trop de sel, plus de produits transformés et pas assez de fibres. La consommation de compléments alimentaires est également en augmentation.
En outre, ils ont tendance à adopter des pratiques potentiellement à risque : consommation croissante de denrées alimentaires crues, températures non-adaptées des réfrigérateurs, dépassements des dates limites de consommation...

L’activité physique et la sédentarité
Les niveaux d'activité physique et de sédentarité des Français sont considérés par l’Anses comme inadaptés. Le statut pondéral reste élevé pour une grande partie de la population. Un tiers seulement des adolescents de 11 à 17 ans atteint le niveau élevé d’activité physique recommandé par l’OMS (minimum 60 min/jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue). Chez les adultes de 18 à 79 ans, 63% atteignent le niveau modéré ou élevé d’activité physique recommandé par l’OMS (minimum 150 min/semaine d’activité́ physique d’intensité modérée). Parallèlement, les comportements sédentaires sont aussi importants. Par exemple, le temps passé devant les écrans (hors temps de travail) est en augmentation chez les adultes de 1h20 entre 2006/2007 (INCA2) et 2014/2015 (INCA3).

Focus sur les boissons rafraichissantes sans alcool (BRSA)

  • Chez les adultes (18 à 79 ans), l’eau représente 50% des boissons consommées ; les boissons chaudes 28% ; les boissons alcoolisées 7.3% et les BRSA 6.3%, suivis par le lait et les jus de fruits. 
  • Les adultes de 18 à 44 ans sont plus nombreux à consommer des BRSA que les adultes de 65 à 79 ans. Le taux de consommateurs passe respectivement de 55,2% à 19,4%.
  • 63,8% des enfants de 11 à 17 ans sont consommateurs de BRSA. La quantité journalière consommée de BRSA correspond à 13,2% de l’apport total en boisson au sein de cette même population.

Coca-Cola en France porte un grand intérêt à ces données pour suivre l’évolution des goûts et des attentes des consommateurs, ainsi que celles des organismes de santé.

Lien de l’étude :
https://www.anses.fr/fr/content/inca-3-evolution-des-habitudes-et-modes-de-consommation-de-nouveaux-enjeux-en-mati%C3%A8re-de