Emmanuelle Jappert s’est toujours intéressée aux questions de la place du sport dans la société. Il y a une dizaine d’année, cette communicante a co-fondé à Bruxelles “Sport et Citoyenneté”, le premier think tank européen dans le domaine du sport. Animée par l’envie d’apporter un nouveau regard sur les femmes à travers le prisme de l’activité physique, Emmanuelle Jappert a publié en novembre dernier le livre Wonder Sport Women. Journey l’a rencontrée pour en savoir plus sur sa vision du sport comme clé de la réussite féminine.

Wonder Sport Women est un ouvrage que vous avez réalisé avec la photographe Jennifer Sampieri. Quel est l’objet de ce livre ? Et comment en avez-vous eu l’idée ?

Mon objectif était d’aller vers des femmes inspirantes, représentatives de la société d’aujourd’hui. Je voulais comprendre la place de l’activité physique dans leur vie et la manière dont ça a influencé le rôle qu’elles occupent.

Ce projet a été porté par deux constats. Le premier est que les jeunes femmes manquent cruellement de modèles féminins. Il est important de mettre en lumière des personnalités féminines qui incarnent des messages forts et qui puissent être un modèle pour les autres. C’est une façon d’inciter les jeunes générations à devenir leader dans leur domaine et à inventer un nouveau monde.

Le deuxième constat est que dans une société sédentaire et stressée, on a tendance à être toujours connecté mais déconnecté de soi. Je voulais montrer que le sport a un vrai rôle à jouer dans l’équilibre, en particulier celui des femmes qui sont sur tous les fronts !

Sur quels critères avez-vous identifié les 23 personnalités féminines que vous avez rencontrées ?

Je voulais des profils très variés - artistes, leaders d’entreprise, consultantes… - pour que chaque lectrice puisse s’identifier et trouver des messages qui font écho à ce qu’elles vivent, quel que soit leur âge, de la grand-mère à l’adolescente, en passant par la mère de famille.
Je n’ai pas choisi ces femmes au hasard. Elles m’inspiraient depuis longtemps, j’en suivais certaines sur les réseaux sociaux, j’en connaissais d’autres personnellement.

Vous avez fait la connaissance de Céline Bouvier, Directrice Marketing de Coca-Cola France. Qu’avez-vous pensé de son témoignage ?

J’ai beaucoup aimé chez Céline le parallèle qu’elle fait entre la pratique sportive, notamment le tennis, et comment elle pouvait adapter ses techniques de jeu et de stratégie à l’entreprise.
La deuxième chose qui m’a marquée, c’est son approche du sport en tant que mère de famille. Elle m’a expliqué qu’elle courait avec sa fille et que ce moment était l’occasion d’échanger ensemble. C’est la seule femme qui m’a parlé de ça et j’ai trouvé ça très puissant. Et depuis, je cours moi aussi avec ma fille !

ITW Emmanuelle Jappert

Céline Bouvier, Directrice Marketing de Coca-Cola France, a témoigné sur sa pratique du sport dans le livre Wonder Sport Women

© Jennifer Sampieri

Quel est le point commun entre toutes ces femmes ?

Le fil conducteur entre toutes ces personnalités, c’est qu’elles rencontrent, comme la majorité des femmes, un problème de confiance en elles. Le sport, c’est un moyen simple d’avoir une estime de soi. Plutôt que de se dire “je suis débordée, j’ai plein de réunions, je n’ai pas le temps”, elles arrivent à s’extraire de ce tourbillon pour aller faire du sport, et elles reviennent plus fortes, avec un regard plus aiguisé pour mener ce qu’elles ont à faire. Elles ne s’écoutent pas, elles ne se lamentent pas, elles ne se donnent aucune excuse, elles y vont ! Et ça, c’est très fort.

Quelle conclusion avez-vous tirée du rapport entre le sport et la place des femmes ?

Aujourd’hui, pour innover et se renouveler, le monde a besoin de l’énergie féminine. La femme doit prendre sa place et être audacieuse. Ce n’est pas forcément dans nos gènes ni dans notre éducation depuis des siècles et le sport est un moyen d’y arriver. L’activité physique contribue à notre équilibre au quotidien.