A l’occasion de la 25e édition de la Semaine mondiale de l’eau qui se tient cette année à Stockholm du 23 au 28 août, The Coca-Cola Company et ses partenaires embouteilleurs ont annoncé être en mesure de remplir avec cinq ans d’avance, l’objectif de restituer à la nature et aux populations, 100 % de l’eau utilisée dans leurs boissons rafraîchissantes. Une première dans l’industrie alimentaire et des boissons.

The Coca-Cola Company et ses partenaires embouteilleurs dans le monde entier ont annoncé aujourd’hui être en bonne voie dans la réalisation de leur objectif de restitution d’eau pour 2020. Avec cinq ans d’avance, celui-ci devrait être atteint avant la fin de l’année 2015. Au vu de l’avancée des projets mondiaux de Coca-Cola à ce jour, on estime à 94% du volume d’eau utilisé dans les boissons, le taux d’eau restitué au milieu naturel, sur la base du volume des ventes pour 2014. Depuis 2004, Coca-Cola a ainsi rendu près de 153,6 milliards de litres d’eau aux communautés et à la nature grâce à 209 projets communautaires dans le secteur de l’eau, déployés dans 61 pays. En 2014, Coca-Cola a également renouvelé près de 126,7 milliards de litres d’eau utilisée dans ses procédés de fabrication aux communautés et à la nature par le traitement des eaux usées. Ces initiatives combinées placent Coca-Cola en bonne position pour devenir le pionnier de l’industrie de l’alimentation et des boissons à restituer aux communautés et à la nature l’intégralité de l’eau utilisée.

« Nous sommes plus déterminés que jamais à restituer aux communautés et à la nature l'équivalent de toute l'eau que nous utilisons », Muhtar Kent, PDG de The Coca-Cola Company

« Aucune ressource n’est plus précieuse que l’eau pour la vie humaine , la santé des écosystèmes et des économies à travers le monde. », a déclaré le PDG de The Coca-Cola Company, Muhtar Kent, avant d’ajouter : « En tant que consommateur d’eau, le système Coca-Cola est investi d’une responsabilité particulière en ce qui concerne la protection de cette ressource commune. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes fixés pour objectif de devenir ‘neutre en eau’ (atteindre un bilan hydrique neutre, ndlr) à l’horizon 2020. Et bien que nous ayons réalisé une avancée considérable vers la concrétisation de cet objectif, nous sommes plus déterminés que jamais à restituer aux communautés et à la nature l'équivalent de toute l'eau que nous utilisons. Une initiative que nous poursuivrons même après avoir atteint notre objectif des 100%. »

Muhtar Kent

Le PDG de The Coca-Cola Company, Muhtar Kent

© CNBC | Contributeur, NBC Universal | Getty Images

Grâce à une utilisation plus efficace de l’eau dans ses usines et à la restitution des eaux usées - une fois traitées - vers les bassins hydrologiques et les municipalités Coca-Cola est en mesure de renouveler un volume d'eau équivalent à celui qu'elle utilise dans ses boissons et leur production. Cet objectif de restitution a en partie pu être réalisé grâce à l’engagement de la marque dans divers projets liés au secteur de l’eau auprès des communautés locales. Chacun de ces projets s'articule autour d'objectifs définis tels que l'accès ou l'amélioration de l'accès à l'eau claire et à l’assainissement, la protection des bassins hydrologiques et de l’eau ou encore l'information sur les principaux problèmes liés à l’eau à l’échelle locale.

Une fois les projets établis Coca-Cola et ses partenaires embouteilleurs veillent à leur durabilité au sein des communautés et poursuivent la restitution de l’eau. Ces initiatives, ainsi que les nouveaux projets, répondent le plus souvent à la vulnérabilité des sources d’eau locales et permettent de renouveler un volume de vente supplémentaire en accord avec l’activité de Coca-Cola qui continue de croître d’année en année.

« Les entreprises sont de plus en plus nombreuses aujourd’hui à admettre que la prise en compte de l’environnement dans leurs décisions, constitue une stratégie commerciale intelligente. », explique le PDG de The Nature Conservancy (TNC), Mark Tercek avant d’ajouter : « L'engagement de Coca-Cola pour la préservation de l'eau démontre qu’investir dans l'environnement peut produire des bénéfices très positifs pour les entreprises et les communautés locales. TNC est d’ailleurs fier de coopérer avec Coca-Cola et la félicite ainsi que ses partenaires embouteilleurs, pour les résultats considérables ainsi obtenus. »

TNC a été un intervenant essentiel dans la conception de la méthodologie d’évaluation des initiatives déployées par Coca-Cola pour renouveler et équilibrer le volume d'eau utilisé dans ses boissons. La méthode de calcul des bénéfices en termes de renouvellement d’eau a également fait l’objet d’un examen scientifique afin de vérifier l’application des méthodes généralement admises et leur adéquation à l’objet visé. Les projets sont révisés chaque année et évalués selon cette même méthodologie. Le rapport de contrôle de la restitution de l’eau par Coca-Cola en 2015, préparé par LimnoTech et vérifié par Deloitte, comporte une présentation générale de chacun de ces projets et de leurs valeurs respectives.

© Riccardo Lennart Niels Mayer | iStock by Getty Images.

Deux des principaux contributeurs aux activités de restitution de l’eau de Coca-Cola sont The Coca-Cola Africa Foundation’s Replenish Africa Initiative (RAIN) et le partenariat Every Drop Matters établi entre la marque et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Dans le cadre de RAIN, Coca-Cola s’associe avec Global Environment & Technology Foundation (GETF), United States Agency for International Development (USAID), Water and Sanitation for the Urban Poor (WSUP), Millennium Challenge Corporation, WaterAid, Water for People, et d’autres organisations et gouvernements pour apporter de l’eau potable à quelques 6 millions d’Africains à l’horizon 2020.

De même, dans le cadre du partenariat Every Drop Matters, Coca-Cola et le PNUD ont travaillé de concert pour améliorer l’accès à l’eau potable de plus d’un million de personnes en Europe de l’Est et au Moyen-Orient, grâce notamment à des projets centrés sur la réhabilitation des bassins hydrologiques, l’agriculture durable, la modernisation des infrastructures et un plaidoyer pour l’instauration d’une politique de l’eau qui fait cruellement défaut.

Enfin, en France, Coca-Cola a également noué des partenariats dans le secteur de l’eau, notamment avec la WWF.

En 2007, The Coca-Cola Company et ses partenaires embouteilleurs se sont fixés pour objectif de restituer en toute sécurité aux communautés et à l’environnement un volume d’eau équivalent à celui qu’ils utilisent dans leurs boissons et dans leur production à l’horizon 2020. L’empreinte hydrologique de la culture des ingrédients agricoles utilisés par le système Coca-Cola ne fait pas partie de cet objectif. Toutefois, les pratiques relatives à la durabilité de l’eau sont inscrites dans les Principes Directeurs pour une Agriculture Durable dont Coca-Cola exige le respect par ses fournisseurs. Les projets de restitution sont le fruit des partenariats passés avec les gouvernements, la société civile et d’autres membres du secteur privé. Coca-Cola ne calcule les crédits de restitution que pour les parties des projets directement financées ou déployées par le système Coca-Cola.  

« Nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif de 100 % de restitution à la fin de l’année 2015 mais nous ne relâcherons pas nos efforts »

« L'entreprise mondiale que nous sommes, présente dans 207 pays, qui propose plus de 1,9 milliard de boissons par jour à ses consommateurs, utilise environ 305 milliards de litre d’eau par an. Cela nous impose la responsabilité de restituer ou d'équilibrer, l'eau que nous utilisons dans nos produits. Nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif de 100 % de restitution à la fin de l’année 2015, mais nous ne relâcherons pas nos efforts. Avec l'accroissement de notre volume de vente, le maintien d’une restitution absolue demeurera au cœur de nos préoccupations avec nos partenaires embouteilleurs. »
Joe Rozza

Joe Rozza, Responsable des projets d'aménagement et de traitement des eaux, The Coca-Cola Company

© The Coca-Cola Company


« L'utilisation de l'eau n'est pas nécessairement à sens unique, elle peut s'inscrire dans un cycle »

« Coca-Cola veut agir en s’assurant que le processus d’embouteillage est encore plus efficace et que toutes les eaux usées sont traitées correctement avant d’être restituées. Pour cela il est nécessaire de restaurer les écosystèmes aquatiques et les zones humides, de recharger les aquifères, de fournir de l’eau potable aux populations, d’améliorer le stockage de l’eau, d’éviter l’écoulement rapide des eaux dans la mer, de nettoyer les eaux polluées et de réduire les prélèvements d’eau. À chaque fois que je me rends sur le terrain et que je discute avec nos partenaires et nos équipes, je suis profondément émue de voir à quel point l’amélioration des ressources en eau influe sur la qualité de vie des populations et rend aux paysages et à la faune leur beauté éblouissante.»