En 2015, Hindustan Coca-Cola Beverages Pvt. Ltd (HCCB) - une usine d’embouteillage filiale de Coca-Cola en Inde - a lancé un projet intégré de gestion des bassins hydrographiques dans trois villages du Maharashtra, dans l'ouest de l'Inde : Khaprale (Chandrapur), Jamgaon (Sinnar Taluka) et le District de Nashik. Plus de 1 750 personnes vont pouvoir bénéficier de ce projet, qui est actuellement mis en œuvre, en partenariat avec l’ONG Watershed Organisation Trust (WOTR), Sanjeevni Institute of Empowerment and Development (SIED), Institut d'autonomisation et de développement, ainsi que des administrations et communautés locales. Une illustration concrète de l’engagement de The Coca-Cola Company dans la gestion de l’eau dans les pays en voie de développement.

L'impact du projet est réel. Grâce à une amélioration durable des techniques de production agricoles et une utilisation optimisée des ressources naturelles, celui-ci va permettre de résoudre le manque d’eau pour l’agriculture, la forte érosion du sol, la dégradation des terres ou le manque de connaissances techniques.

« Le bassin du village a été réalimenté par Hindustan Coca-Cola Beverages et il est désormais rempli d’eau. Mes amis et moi n’avons plus besoin de parcourir des kilomètres à pied pour aller chercher de l’eau », a déclaré plein d’espoir Vijaya Gavare, un habitant de Chandrapur.

The Coca-Cola Company aide trois villages en Inde à mieux gérer leurs ressources en eau

Deux villageoises devant une tranchée remplie d'eau réalisée grâce au projet mené par Hindustan Coca-Cola Beverages Pvt. Ltd (HCCB)

© The Coca-Cola Company

« C’est un réel soulagement pour notre village »

À ce jour, 32 400 mètres de digues agricoles ont été construites dans le village de Khaprale et 24 260 mètres dans celui de Chandrapur. Des arbres ont également été plantés, des tranchées creusées, 63 structures rudimentaires construites en pierres et de petits barrages en terre érigés.

Le projet a également permis d'autres améliorations notables. Les travaux de réparation sur les réservoirs de stockage des deux villages ont augmenté leur capacité ainsi que celle de la nappe phréatique du puits communautaire. Selon Meerabai Talape, le Sarpanch (« chef élu du village ») de Khaprale : « L’eau qui se trouve dans nos puits ne peut subvenir à nos besoins que pendant quatre ou cinq mois après la saison des pluies. L’année dernière, Hindustan Coca-Cola et SIED ont débuté les travaux de réalimentation du puits, et nous nous félicitons tous aujourd’hui des résultats obtenus. C’est un réel soulagement pour notre village. »

Mais le chemin à parcourir est encore long. « Il reste beaucoup à faire pour résoudre le problème de la pénurie d’eau dans notre village. Maintenant que nous pouvons compter sur l’aide d’Hindustan Coca-Cola, nous espérons que notre village pourra se passer de citerne au cours des deux prochaines années », ajoute Sunita Gegadmal, Sarpanch de Jamgaon.

The Coca-Cola Company aide trois villages en Inde à mieux gérer leurs ressources en eau

Les anciens du village discutent des progrès de la communauté avec HCCB et les ONG responsables du projet.

© The Coca-Cola Company

L’étude de la météo est également au cœur du projet. La station météorologique automatique est une véritable aubaine pour les agriculteurs. Installée à Chandrapur, à égale distance des villages de Khaprale et de Jamgaon, elle leur apporte des informations sur leurs cultures, le niveau de précipitations, la vitesse et la direction du vent, ainsi que le prix de leurs produits sur le marché. Le tout dans la langue locale. « Le message que nous recevons est facile à comprendre et à lire. Grâce à ces informations, nous sommes mieux armés pour planifier notre activité agricole », précise Namdev Sadgir, un agriculteur du village de Chandrapur.

VERBATIM

« L'ambition du projet est de permettre une plus grande disponibilité des ressources en eau pour la consommation humaine et l’agriculture », Crispino Lobo, administrateur principal de WOTR :

« Grâce à ce partenariat avec Hindustan Coca-Cola Beverages, WOTR et SIED entendent allumer une étincelle d’espoir et de confiance au sein de ces villages touchés par la sécheresse, en encourageant leur créativité et leur capacité d’autonomisation. Pour y parvenir, il est nécessaire de leur apprendre à réaliser des travaux de préservation des sols et de l’eau des bassins versants où ils résident afin que chaque goutte de pluie soit utilisée pour les cultures.
Nous les aiderons également à adopter des pratiques agricoles respectueuses de la nature pour obtenir un meilleur rendement. Et les conseillerons afin de réduire les risques liés aux intempéries sur leurs cultures. L’autonomisation des femmes est également un volet essentiel de ce projet. Son ambition est de permettre une plus grande disponibilité des ressources en eau pour la consommation humaine et l’agriculture, une hausse des revenus agricoles, une amélioration de la sécurité alimentaire, ainsi qu’une meilleure qualité de vie. »