Comment mettre la notoriété de Coca-Cola au service de la réduction des gaz à effet de serre ? C’est sur la base de cette question que les étudiants de STRATE École de Design ont entamé leur réflexion. Au bout du chemin, des projets qui témoignent de la prise en compte, par la jeune génération, des enjeux environnementaux dans le processus de création.

À l’occasion du Forum SOLUTIONS COP 21, où Coca-Cola était présent, les visiteurs ont pu découvrir sur écran géant sept projets présentés par Strate Ecole de design. Coca-Cola, qui soutient les éco-designers de demain et sensibilise le jeune public au recyclage des emballages a sélectionné deux de ces projets, particulièrement représentatifs deses engagements pour l’environnement.

CUPACT : un gobelet et une poubelle qui invitent à s’engager

CUPACT : un gobelet et une poubelle qui invitent à s’engager

Le gobelet et la poubelle « CUPACT » interpellent les visiteurs dans les stades

© R. Losfeld | A. Martin | V. Mérian

« Notre projet s’inscrit dans le cadre d’évènements sportifs, où Coca-Cola est naturellement présent » , indique d’emblée Raphaël Losfeld, 20 ans, l’un des porteurs du projet CUPACT. Consacré au recyclage des emballages de boissons, ce concept apporte une réponse innovante - avec pédagogie et une pointe de provocation – à la question de la sensibilisation au recyclage dans les stades. Le spectateur se voit remettre un gobelet recyclable sur lequel figure cette question : « Êtes-vous concerné par le changement climatique ? ». Une poubelle, reprenant le message, est mise à sa disposition à l’intérieur du stade. S’il joue le jeu et jette son gobelet dans l’ouverture prévue pour la réponse « Oui », celui-ci est récupéré pour être recyclé. Dans le cas contraire, le gobelet atterrit… par terre ! La collaboration du public ne s’arrête pas là : à chaque gobelet comptabilisé correspond un don pour une association de lutte contre le réchauffement climatique. Et pour motiver encore plus les spectateurs, les écrans géants des stades sont mis à profit pour afficher, en temps réel, la progression de la collecte et des dons.

POUBELLE GREFFABLE : le tri sélectif, ce n’est pas qu’à la maison !

POUBELLE GREFFABLE : le tri sélectif, ce n’est pas qu’à la maison !

Sur une corbeille ou à proximité d’un lieu de consommation, la poubelle greffable offre la possibilité de trier en extérieur

© A. Seguin | G. Jaillet | M. Farrier

« Depuis la clôture de la COP21, on voit bien que l’avenir de la planète ne dépend plus uniquement des États, affirme Antoine Seguin, l’un des concepteurs de cette poubelle «greffable ». D’où l’idée d’impliquer Coca-Cola et de permettre de transposer les gestes de tri effectués à domicile à l’extérieur », explique l’étudiant de 21 ans. En France, chaque année, plus de trois milliards de bouteilles plastiques et de canettes échappent à la chaîne de recyclage. La raison ? Ces boissons sont souvent achetées et consommées hors-domicile, où les infrastructures de tri sont rares. Simple d’utilisation et fabriquée en matériaux recyclés, cette poubelle pourrait être un excellent complément aux corbeilles existantes, et peut aussi être disposée aux alentours des lieux de consommation. « Nous avons privilégié une approche systémique plutôt que de nous contenter de concevoir un objet. C’est pourquoi nous avons pris en compte la valorisation des déchets» poursuit Antoine. L’aluminium des canettes, recyclable à l’infini, serait ainsi récupéré pour faire de nouveaux emballages, voire des chaises 111 Navy. Et les bouteilles plastiques, recyclées dans l‘usine de retraitement du PET Infinéo. De l’éco-conception à la valorisation des déchets en fin de vie, l’environnement est présent à tous les stades de ces projets !