Le prix 2015 du Design Durable a été attribué à Florian Jarrot pour son projet OKI, une rampe aisément transportable pour permettre aux personnes en fauteuil de s’affranchir des petites marches.

Mardi 23 juin, le trophée du 6e Prix du Design Durable lui a été remis lors d’une cérémonie organisée au nouveau siège 100% vert de Coca-Cola France.

« Avec OKI j’ai souhaité faire rimer développement durable et accessibilité », déclare le lauréat de 25 ans, qui a reçu son trophée des mains de représentants de Coca-Cola France et de Néoplanète, co-organisateurs de l’événement. Le projet primé est en effet plus qu’un simple objet usiné en aluminium recyclé. Inventé pour aider les personnes à mobilité réduite à franchir les obstacles de faible hauteur, OKI porte une dimension supplémentaire. Florian, titulaire d’un Master en design industriel précise : « La loi de janvier 2015 impose aux établissements accueillant du public d’être accessibles aux personnes en fauteuil. Elle est très loin d’être appliquée et les solutions alternatives, comme les rampes amovibles, sont lourdes et peu ergonomiques ». Le jury a été sensible à cet aspect social du « design pour tous », respectueux de l’environnement et créateur d’autonomie pour les handicapés. Grâce à ce trophée, Florian remporte 5 000 € pour parfaire son projet. Il sera en outre épaulé par les Sismo – designers industriels reconnus et présidents du jury – qui l’accompagneront en vue de la concrétisation de son projet.

© Coca-Cola France

Un « Prix des Internautes » a également récompensé le travail de Clément Boutillon, étudiant en Ecole d’arts appliqués à Paris. Son projet baptisé VALSE, une plante aromatique dont les senteurs se diffusent grâce au frottement des feuilles, par simple action mécanique, a recueilli les faveurs des votants.

UNE VITRINE POUR L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Les objets primés témoignent d’une nouvelle manière d’appréhender le développement durable et l’économie circulaire. Une tendance que confirme Yolaine de la Bigne, directrice de Néoplanète : « Recycler, c’est faire preuve de respect pour l’environnement, mais aussi envers soi-même. Le déchet est une richesse avant d’être quelque chose de sale ! ». Un constat que partage Clarisse Fageolles, Responsable RSE de Coca-Cola France, qui ajoute : « Nous avons un rôle à jouer, un coup de pouce à donner pour sensibiliser le public, notamment les jeunes, à la démarche du tri. En présentant ces travaux, nous rendons visible le recyclage et offrons envie et inspiration à la nouvelle génération. »

Imad Benmoussa, président de Coca-Cola France, a insisté sur l’importance du recyclage lors de l’accueil qu’il a réservé aux finalistes. Il a notamment rappelé la place occupée par les « 3R » dans la démarche initiée par Coca-Cola France : Réduire - le poids des emballages et les émissions de CO2 -, Réutiliser et Recycler. Une idée durable !