Imaginez un bateau sur les eaux de l'Amazone. À son bord, des esprits remplis de solutions innovantes. C'est précisément ce que propose « The Boat Challenge ». Lancé par la plate-forme Coca-Cola Open Up, ce programme a pour vocation de soutenir les startups qui œuvrent à la promotion du développement social et environnemental de l'Amazonie.

Pendant trois jours, les participants ont, certes, apprécié la navigation ; mais ils ont surtout profité de l’occasion qui leur était offerte d’approfondir leurs business models et de mieux comprendre l'impact qu'ils peuvent exercer sur la région et ses habitants.

Le bateau a relié Parintins à Manaus entre le 26 et le 28 juin dernier. Les débats ont porté sur les défis auxquels sont notamment confrontés les secteurs de l'eau, de l'agriculture durable, de la biodiversité sociale, de la santé et du bien-être. Ce voyage a permis à des entrepreneurs, des formateurs et d’autres invités appelés à travailler ensemble, de se rencontrer pour mieux appréhender les principales améliorations à apporter à leurs entreprises et identifier les initiatives susceptibles de garantir un impact local plus efficace. Le facilitateur de l’évènement était Artemisia, une organisation à but non lucratif pionnière dans le soutien aux entreprises à impact social au Brésil, et créatrice d'une méthodologie.

EngagementsDes rencontres et des échanges pour faire avancer les projets

Parmi les participants figuraient Mailson Gondim et Vagner de Menezes, originaires de Bauana, une communauté de 25 000 habitants, située près de la municipalité de Carauari, dans l’Etat d’Amazonas. Ils vivent à 780 kilomètres de Manaus à vol d'oiseau, ou à 1 676 kilomètres par voie navigable. La région n'est accessible que par bateau ou par avion. Bien qu’éloignés de tout, les deux entrepreneurs ont créé une startup, l'Unidade de Beneficiamento de Produtos Florestais (UBPF ou Unité de valorisation des produits forestiers), qui valorise certaines richesses produites en Amazonie, tels que l'andiroba - un arbre dont les graines fournissent une huile très appréciée - et l'açaï. - un palmier dont les baies possèdent des vertus anti oxydantes.

Spécial Brésil : embarquez sur l’Amazone à bord de The Boat Challenge, un bateau pour les startups pleines d'idées

© José Roberto Couto

L'UBPF permet à de petits producteurs d’accroître leurs revenus, car elle reçoit des commandes de grandes entreprises, les répartit entre différents groupes et élargit ainsi l’offre d’emploi. Elle met en relation les petits producteurs et les grandes sociétés, et définit l'ensemble du processus, depuis la collecte des baies et leur séchage jusqu'à la livraison du produit fini. En d'autres termes, elle se procure une partie de la matière première auprès des exploitants et vend le produit fini aux entreprises.

L'entreprise de Gondim et Menezes figure, aux côtés de Minitrat et de 100% Amazônia, parmi les trois sociétés jugées les plus exemplaires par les participants, en termes d’impact potentiel et de business model. Elles bénéficieront de formations régulières proposées par Artemisia pour continuer à développer leurs activités.

Pendant la phase d'apprentissage, ces trois entreprises auront également l'occasion de tisser un réseau de contacts. Comme l’explique Goudim, « cela nous permet d'acquérir une grande expérience en matière de gestion et de prospection de clientèle. L'échange d'expériences avec d'autres entrepreneurs est d'une extrême importance. Je compte faire bénéficier ma région de l’ensemble des enseignements proposés par les formateurs ».

Simple et d'un coût accessible, Minitrat est une unité de traitement et de recyclage des eaux usées. Le dispositif, plus efficace et plus sûr que la fosse septique qu'il remplace, a été inventé par Flávio Sisti et Ricardo Azevedo. « J'espère que nous parviendrons à rendre à la région amazonienne un fragment de ce que cet événement extraordinaire a suscité dans nos esprits et dans nos cœurs. Ce lieu est exceptionnel, et le programme a généré des interactions que nos projets feront prospérer et progresser. C'est un défi que nous sommes prêts à relever », a déclaré Azevedo.

EngagementsMettre en valeur les produits de la forêt amazonienne

Spécial Brésil : embarquez sur l’Amazone à bord de The Boat Challenge, un bateau pour les startups pleines d'idées

© José Roberto Couto

100% Amazônia s'est spécialisée dans les produits forestiers non ligneux renouvelables issus de la biodiversité amazonienne. L'entreprise encourage la collecte de matières premières, notamment l'açaï, en soutenant des coopératives locales, et facilite leur transformation en ingrédients destinés à l'industrie internationale des compléments alimentaires, des boissons et des cosmétiques. Pour Joziane Alves, The Boat Challenge a offert un moment riche en échanges de connaissances et d'expériences, qu'elle résume de la façon suivante : « Nous vivons une période de transition. Le "moi" isolé n'existe plus, il a laissé place à une interdépendance des systèmes, comme le souligne cet événement. Si vous n'êtes pas prêt à partager, vous ne vivez pas avec votre temps. Ce qui fonctionnait auparavant fait désormais partie du passé. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, et nous n'avons pas d'autre choix que de nous unir pour construire un monde meilleur. »

Les startups sélectionnées se trouvaient encore au stade du prototype ou en phase de tests d'un produit ou service déjà développé. Pendant ces trois jours, les 15 participants ont été mis au défi de repenser leur entreprise pour faire progresser leur activité.

Pour Pedro Massa, Directeur Valeur Ajoutée de Coca-Cola Brésil et responsable régional de l'organisation de la croisière, « un nouveau paradigme économique est en train de naître dans la région, et les initiatives durables visant à préserver la forêt se multiplient. Nous sommes présents depuis plus de 25 ans dans l’État d’Amazonas, avec notre usine de fabrication de concentrés située à Manaus. Coca-Cola Brésil s'est engagé à mettre son action au service du développement de cet Etat. »

Engagements« Boat Challenge », une opération parrainée par la Banque Interaméricaine de Développement

Spécial Brésil : embarquez sur l’Amazone à bord de The Boat Challenge, un bateau pour les startups pleines d'idées

© José Roberto Couto

La directrice exécutive d'Artemisia, Maure Pessanha, confirme que, depuis 2004, son organisation soutient les entreprises susceptibles d'avoir un impact concret sur la vie de milliers de personnes à faible revenu. « Depuis plus de dix ans, Artemisia épaule les activités ayant un impact social au Brésil. Lors de notre processus de recherche et de sélection, nous identifions des secteurs critiques pour le pays et dans lesquels le nombre d'entreprises reste très faible. Nous privilégions ainsi des solutions qui apportent une réponse à certains défis spécifiques, notamment ceux auxquels est confrontée la région amazonienne. »

Maure Pessanha ajoute que l'objectif du programme est d'unir les forces de deux organisations, Artemisia et Coca-Cola Brésil, en vue de jeter les bases d'un écosystème d'entreprises à impact social dans la région.

Les formateurs, qui ont partagé leurs expériences et leurs opinions avec les nouveaux entrepreneurs, ont également jugé cet événement très positivement. Renata Puchala, gérante du Programme Amazônia da Natura, a été impressionnée par la qualité des entreprises présentes. Elle souligne que cet événement a constitué une opportunité extraordinaire de mettre des points de vue différents au service d'un même objectif : couvrir une région pauvre en projets à impact social. « Nous savons que le monde idéal n'est pas à portée de main, mais nous voyons qu'il existe des alternatives. J'étais optimiste en quittant le bateau parce qu’il m’a été donné de rencontrer à bord des personnes capables de créer des entreprises qui contribueront à améliorer l'Amazonie et le monde », a-t-elle observé.

Pour Vanderleia Radaelli, spécialiste Sciences, Technologies et Innovation à la Banque Interaméricaine de Développement (BID), qui parraine l’initiative, The Boat Challenge intervient à un moment charnière dans le développement de ce type d'entreprises. « Je suis très heureuse de voir une institution aussi importante que Coca-Cola Brésil s'intéresser à cette cause. De nouveaux business models font leur apparition et doivent faire partie intégrante des politiques publiques, affirme-t-elle. La BID a pour mission d'améliorer la vie des personnes et de toutes les entreprises existantes qui ont un impact direct sur la population. Je découvre des entreprises à fort impact social développées de façon pertinente et ouverte ».