À l’occasion de la 45e édition de la Journée mondiale de la Terre, dont le thème est « A notre tour de diriger », découvrez plusieurs initiatives écologiques parmi les plus marquantes de ces dernières années.

Elles témoignent de l’implication croissante des citoyens dans la préservation de leur planète qui, de plus en plus, accomplissent leur devoir au quotidien… Parce que finalement, la Journée de la Terre, c’est tous les jours.

1/ La plus Coca-Cola : Eckocycle, une literie en matériaux recyclés pour « changer les draps et les esprits »

Ekocycle

© EKOCYCLE

Style et recyclage peuvent faire bon ménage. Coca-Cola s’est ainsi associé à l’artiste multi-facettes will.i.am pour créer Eckocycle, une ligne de draps confectionnés via la récupération de bouteilles plastiques. Ces parures « durables » - conçues selon les mêmes standards de qualité que le linge de lit traditionnel, pour un confort équivalent - équiperont prochainement les chambres des établissements hôteliers W.
A raison de 31 bouteilles plastiques recyclées pour chaque parure « King size », ce sont près de 268 000 conditionnements qui seront transformés pour garnir les lits du groupe en Amérique du Nord. La collaboration entre Eckocycle et les hôtels W ne s’arrête pas là. Un chargeur USB multifonctions qui fait aussi office de boîte à bijoux et de réveil sera réalisé en plastique recyclé.  

2/ La plus ambitieuse : un ado de 17 ans s’attaque au nettoyage des océans

Ocean Clean Up

Ocean Cleanup : ©TheOceanCleanup.com

Boyan Slat veut soulager les mers du globe des millions de tonnes de plastique qui les polluent. Révolté par l’existence de ces milliards de débris plastiques dérivant au gré des courants, Boyan a créé un dispositif pour les récupérer. « Ocean Cleanup » collecte les fragments concentrés à la surface de l’eau jusqu’à trois mètres de profondeur. Sans aucune nuisance pour la faune marine, des bras flottants capturent les particules de plastique avant de les stocker dans une corbeille géante. 80% des détritus sont ainsi collectés puis recyclés grâce à ce procédé. Ecologique lui aussi dans son fonctionnement, « Ocean Cleanup » utilise l’énergie solaire pour accomplir sa mission. Le projet est tellement innovant que le jeune Boyan Slat a réussi l’exploit de récolter plus de deux millions de dollars en seulement 100 jours. Grâce à cet argent, son projet fou est en voie de se réaliser. A l’heure où les scientifiques redoutent une multiplication par dix des déchets plastiques dans les océans, Boyan Slat apparaît comme un nouvel espoir.

3/ La plus internationale : 10 millions de jeunes arbres pour redonner du souffle à la planète

494378005

Wavebreak Media : © Thinkstock

« Project Canopy » ou « Projet Canopée », vise à planter 10 millions d’arbres dans le monde. Initié en 2012, le projet concerne déjà trois millions de jeunes pousses dans 18 pays… Concrètement, un dollar de don correspond à un arbre, deux dollars à deux arbres et ainsi de suite. Cette « re-forestation » massive s’inscrit dans le cadre de l’opération « Un milliard de gestes pour la Journée mondiale de la Terre », lancée en 2011. Chaque arbrisseau supplémentaire est ainsi comptabilisé comme un geste de plus en faveur de la planète. Si vous avez la main verte, rendez-vous sur le site de Project Canopy et rejoignez le mouvement !

4/ La plus rétro : le cheval remplace le camion-poubelle avec « Hippo-écolo »

Hippo-écolo, 122409160, 122409160

Ingram Publishing : © Thinkstock

Depuis 2009, en Champagne-Ardenne, un service insolite de collecte des ordures ménagères a été mis en place. L’originalité du concept réside dans le mode de traction utilisé : le cheval ! Des attelages, menés par des cochers, circulent dans les villes pour y remplacer les traditionnels camions-poubelles. Résultat, un bilan carbone en baisse de 65 à 70%, et des nuisances sonores en moins. L’utilisation des équidés a également eu un effet sur les quantités de déchets collectées, qui ont augmenté de 15%. Comme les gens apprécient le service, ils accordent plus d’attention au recyclage. Les chevaux sont également utilisés pour des opérations « vertes » ponctuelles comme la récupération de textiles usagés ou de sapins après les fêtes. Quoiqu’il en soit, le « Dada » a la cote puisque 70 communes françaises parient déjà d’Hippo-Ecolo pour le ramassage des ordures.

5/ La plus festive : la Disco Soupe. Vous recyclez ? Eh bien dansez maintenant !

Disco Soup, 184727966, 184727966

XiXinXing :iStock: ©Thinkstock

La « Disco Soupe » est une fête anti gaspillage alimentaire organisée depuis 2012. A la fin d’un marché, des volontaires s’arment d’économes et sauvent les fruits et légumes récupérables avant qu’ils ne soient jetés. Un DJ accompagne l’épluchage et la confection de la « soupe », vendue ensuite à prix « libre ». En plus de faire la fête, « Disco Soupe » donne l’occasion de redécouvrir les marchés locaux et de réfléchir au problème posé par le gâchis de denrées. Pour rappel, on estime qu’1,3 milliard de tonnes de nourriture est gaspillée chaque année, soit un quart de la production totale. En France, selon les sources, on considère qu’un Français jette en moyenne entre 20 et 100 kilos de victuailles chaque année.

Né en Allemagne puis importé à Paris en 2012, le concept « Disco Soupe » a depuis bien essaimé. Il est aujourd’hui présent dans plus de 65 villes françaises et des dizaines de fêtards se pressent pour profiter de ce grand moment de partage.

6/ La plus insolite : une maison « hippie » en matériaux recyclés et autosuffisante

2972091536.jpg

Ilona Bryan : Moment :©Getty

Avec 750 pneus, 2 000 canettes de métal et 10 000 bouteilles de verre, on peut construire soi-même une maison « durable » de 120 m2. Baptisé « GéoNef », ce baraquement « Hippie » né dans les années 1970 privilégie l’utilisation de matériaux recyclés. Dans cet habitat d’un nouveau genre, l’énergie est fournie par des panneaux photovoltaïques, la douche est chauffée par le soleil, les sanitaires sont des toilettes sèches et une serre permet même de faire pousser des légumes et des fruits. En France, une maison de ce type a été édifiée à Ger, dans la Manche. Construite dans les années 2000, elle ne dispose pas de chauffage ni de climatisation, mais affiche tout de même une agréable température de 20°, été comme hiver ! Pas mal pour une maison faite de bric et de broc.

7/ La plus touristique : le 1er tour du monde au bilan carbone neutre

Tour du monde écologique, 486024339, 486024339

Robuart : iStock :©Thinkstock.jpg

Noël Bauza, un Marseillais de 23 ans, a inventé le « tour du monde écologique » ! Son secret : compenser ses déplacements par des dons à des ONG dont la mission est de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Ceci permet d’équilibrer les dépenses en carbone du voyageur. À titre d’exemple, un don de 4€ compense le CO2 émis pour un voyage Paris / New York… en avion. Pour la première partie de son périple, Noël Bauza a atteint son objectif. Il a traversé 28 pays en affichant un bilan carbone nul. Un bon début sachant que son tour en compte 193 au total… Bonne route et bon vent !