Maé-Bérénice, Benjamin, Elliott et Margaux ont bénéficié d’une contribution financière de 200€ de Coca-Cola France sur leur cagnotte de financement participatif. Un véritable tremplin 2.0 pour que les 4 jeunes puissent réaliser leurs rêves sportifs.

Il y a quelques semaines, la jeune skieuse Juliette Raymond réunissait la première l’intégralité de sa cagnotte. Elle dépassait même largement son objectif fixé à 2 000 euros. C’est maintenant au tour de quatre nouveaux profils d’être sélectionnés pour figurer sur la plateforme Sponsorise.me x Coca-Cola.

Elliott Baralo : « Le ski, c’est ma vie »
Cagnotte : 2 000€

« Le ski alpin c’est ma vie, tranche Elliott. Si je peux aussi en faire mon métier, je le ferai ». Ce jeune franco-suédois a commencé le ski avant même d’avoir soufflé sa première bougie.

Dans le cadre de l’école Orsatus Ski Racing, il s’entraîne désormais été comme hiver sur les glaciers de Tignes, des Deux Alpes et d’Hintertux en Autriche, mais aussi en Argentine, au Chili et en Suède : 

Avec sa cagnotte, Elliot Baralo finance la saison 2016-2017 de ski. 

© Elliot Baralo


« Orsatus me permet d’atteindre un niveau et des objectifs qui seraient restés inaccessibles dans des structures normales. Mais l’école engage aussi des frais conséquents… »

Inspiré par ses amis qui avaient déjà eu recours au crowdfunding, il décide de financer sa nouvelle saison de cette façon. Son but est d’entrer dans le top 10 de 2 disciplines et d’intégrer le groupe relève de la Coupe d’Europe, le chemin vers les Jeux olympiques d’hiver !

Maé-Bérénice Meité en route vers PyeongChang 2018

Cagnotte : 2 500€

À 22 ans seulement, Maé-Bérénice fait figure de référence dans le patinage artistique. Triple championne de France Élite et championne de France toutes catégories, la jeune patineuse artistique s’est rendue aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi 2014 où elle a décroché la 10e place. 

Pour Maé-Bérénice, le crowdfunding est un nouveau départ, direction les JO ! 

© Cédric Fons

Une blessure au tendon rotulien plus tard, Maé-Bérénice s’est accrochée et veut aller plus loin encore : « J’ai décidé de changer de cadre d’entraînement, explique la jeune fille, tenter l’aventure loin de ma famille et de ma zone de confort ».

Pour cela, elle tente le tour pour le tout de l’autre côté de l’Atlantique : « C’est un nouveau défi et j’ai un an et demi pour le relever ». Son objectif ? Les Jeux d’hiver de PyeongChang 2018, en Corée du Sud, d’où Maé-Bérénice compte repartir avec une médaille !

Benjamin Gattaz : l’espoir du snowboard cross

Cagnotte : 1500€

Pour Benjamin, jeune snowboardeur de 17 ans, la saison 2015/2016 a été riche en émotion – et en médailles ! 

Le snowboard, « plus qu’une simple passion » pour Benjamin Gattaz.

© Benjamin Gattaz

Après deux titres de champion de France (junior et cadet), une place de vice-champion de France senior et une 4e place aux championnats du monde junior, il a rejoint l'équipe de France Jeune de Snowboard cross.

En plus du soutien financier de la Fédération française de ski, il décide de créer l’association Benjiride pour gérer toutes les dépenses liées au sport et trouver des partenaires financiers… ou des crowdfunders. « Le snowboard pour moi ce n’est pas simplement une passion, explique-t-il. C'est quelque chose que j'aimerais faire toute ma vie ! Je sais que je suis chanceux de pouvoir faire ce que j'aime… »

Pour Benjamin, le graal serait de rider avec l'élite du snowboard cross en Coupe d’Europe et en Coupe du Monde et – qui sait – se qualifier pour les Jeux Olympiques et de gagner le globe de cristal ! « Aujourd'hui ce qui me rend le plus heureux c'est de faire du snowboard, résume le jeune champion, et je ne pourrai jamais m'en passer. »

L’A.S. Musau : défendre le foot féminin à Strasbourg

Cagnotte : 1000€

Pour son équipe, Margaux Susin (20 ans) ferait tout. Membre de l’équipe senior féminine, elle a mené à terme un projet de financement participatif pour financer l’ensemble des équipements nécessaires à la victoire. « 

Grâce au crowdfunding, les joueuses de football vont pouvoir s’équiper et progresser. 

© A.S. Musau Strasbourg

Notre objectif était de trouver des moyens financiers pour pouvoir donner plus d’ampleur et de continuer à développer notre club, explique Margaux. Nous recherchons des partenaires qui pourront nous soutenir financièrement. »

Créée en 1945, l’association sportive Musau aux couleurs rouge et noir fait figure d’institution footballistique à Strasbourg et compte plusieurs équipes au niveau ligue. Les « filles de l’AS Musau » – comme on les appelle – s’inscrivent dans la division d’honneur : championnes d’Alsace de Futsal, vice-championnes de la Coupe d’Alsace féminine…

« Nous sommes très reconnaissantes de l'attention qui nous a été portée, conclue Margaux, et de la contribution que chacun a pu apporter pour réunir l’intégralité de la cagnotte. »

Une plate-forme de crowdfunding unique pour une myriade de happy ends sportifs.