Le Réseau international ÉPODE* (EIN) est la plus grande organisation de prévention de l'obésité dans le monde, avec plus de 30 membres dans 25 états.

Actif dans 13 pays d’Europe, il est fondé sur une approche positive centrée sur l'image de soi - sans stigmatisation des aliments ou des boissons, ni des cultures ou des groupes socio-économiques.

L’objectif de l’initiative ÉPODE est de contribuer à réduire le surpoids et l’obésité infantile en utilisant une méthode qui place la prévention au cœur des villes et villages. L’ensemble de la communauté devient ainsi un canal dans la stratégie de prévention sanitaire, avec deux piliers majeurs : favoriser une alimentation équilibrée et diversifiée, et être plus actif.

LE PROGRAMME « ENSEMBLE PRÉVENONS L’OBÉSITÉ DES ENFANTS »

L’ÉPODE cible les enfants âgés de 0 à 12 ans et leurs familles dans une approche à long terme, destinée à modifier les comportements nuisibles à la santé. Il adopte une démarche positive autour des habitudes et des modes de vie sains, en adaptant les messages et les activités aux différents types de population (par âge, statut socio-économique, etc.).

 


 

C’est à travers cette quête d’équilibre que l’implication de la Fondation Coca-Cola prend tout son sens. Le partenariat ÉPODE, stratégique et à long terme, s’inscrit dans un éventail d’actions de promotion de l’équilibre alimentaire, et plus largement de la santé et du bien-être.

ÉPODE a été mis en œuvre dans huit villes françaises entre 2005 et 2009, auprès d’enfants âgés de 4 et 5 ans et de 11 et 12 ans. Il a mis en évidence une réduction du surpoids et de l’obésité de 9,12 %. De même, la Belgique a développé un programme similaire auprès d’un groupe d’enfants de 1 à 3 ans, réduisant de 22 % le taux d’obésité.

Les premières conclusions de l’étude montrent que les interventions centrées exclusivement sur l’école ne sont pas suffisantes pour réduire la prévalence de l’obésité et du surpoids chez l’enfant. En revanche, on obtient des résultats positifs en impliquant la communauté et les différentes parties concernées par cette problématique.

QU’EN DISENT LES SCIENTIFIQUES ?

D’après une analyse de la méthodologie ÉPODE publiée dans la revue scientifique US Endocrinology, « la participation des responsables politiques, notamment locaux, est cruciale pour mobiliser le public et modifier les environnements locaux ». Est rappelé par ailleurs le rôle capital joué par l’industrie agro-alimentaire dans cet engagement mondial, en « créant des solutions innovantes pour toute une gamme de produits plus sains », voire « en mettant ses connaissances au service d’une amélioration des techniques de marketing social ».

Pour les auteurs, « il n’existe pas actuellement de moyens thérapeutiques ni de médicaments ayant prouvé leur sécurité et leur efficacité dans le traitement de l’obésité à long terme. La prévention est le chemin le plus efficace et rentable économiquement pour aborder cette épidémie. En conséquence, les interventions dirigées vers les enfants et leur famille sont vitales dans la prévention de l’obésité et d’autres maladies liées aux styles de vie ».

*Ensemble Prévenons l’Obésité des Enfants

Borys J.M., Valdeyron L., Levy E., Vinck J., Edell D., Walter L., Ruault du Plessis H., Harper P., Richard P., Barriguette A. EPODE—A Model for Reducing the Incidence of Obesity and Weight-related Comorbidities. US Endocrinology, 2013; 9(1):32-6