Jolan, 15 ans, est un des adolescents accompagnés par l’association Petits Princes, une structure qui aide les petits malades à réaliser leurs rêves. Le 16 juin dernier, il était l’un des 16 porte-drapeaux sélectionnés pour la rencontre Allemagne – Pologne au Stade de France. Il nous raconte son aventure.

Journey : Bonjour Jolan ! Comment en es-tu venu à participer à l’opération des Porte-drapeaux Coca-Cola ?

Jolan : « Tout a commencé au mois d’avril, lorsque Brigitte, la responsable des Petits Princes, m’a contacté pour me demander si je voulais participer à l’opération avec Coca-Cola. J’ai évidemment dit oui car je suis un grand fan de football depuis toujours et Brigitte, qui s’occupe de moi depuis très longtemps, le sait bien ! En fait, dans ma famille, on est tous ‘tombés dans le football’, comme on dit : mon oncle et mon père jouent, mes cousins aussi.

Comment s’est passé ton séjour à Paris ?

Comme j’habite à Bayonne, j’ai pris l’avion avec toute ma famille. Nous sommes arrivés à Paris à midi, et les équipes de Coca-Cola sont venues nous chercher. On m’a offert un grand sac de sport avec le matériel et des cadeaux. À l’intérieur, il y avait une tenue complète à mon nom et au numéro que j’avais choisi (le « 9 », jour de ma naissance), des chaussures et même un smartphone !

Après, on a tous rencontré Djibril Cissé. On a pu lui poser plein de questions, c’était un super moment car il est très disponible. Après, on est tous allés sur le terrain et on a joué au foot. Taper le ballon avec Djibril, c’était une super expérience ! Ensuite, nous avons été accompagnés au Stade de France, où un espace était prévu pour les porteurs de drapeaux dans les vestiaires. Les heures qui ont suivi étaient consacrées à l’entraînement : nous avons répété plusieurs fois l’opération, pour être sûrs de ne pas se tromper : aller sur le terrain, déplier le drapeau, le replier et retourner dans les vestiaires.

Jolan, le Petit Prince, a réalisé son rêve au Stade de France pendant l’UEFA EURO 2016™

Au cours de l’après-midi, Jolan a rencontré l’ancien attaquant des Bleus, Djibril Cissé 

© Jolan B.

Qu’as-tu ressenti au moment de pénétrer sur la pelouse du Stade de France ?

Une immense fierté ! C’est difficile à décrire, on est extrêmement heureux d’être là, devant 80 000 personnes et, en même temps, il y a une énorme pression ! C’est à ce moment que je me suis rendu compte que j’avais une chance extraordinaire. On est 7 milliards sur Terre et c’est moi qui ai été sélectionné pour être sur le terrain ce jour là ! C’est un souvenir que je garderai toute ma vie. Je voudrais dire merci à Coca-Cola pour avoir tout organisé, merci à Djibril Cissé d’être aussi attentionné et disponible, merci à Brigitte et à l’association Petits Princes de m’avoir aidé à réaliser ce rêve. Si je devais leur mettre une note sur 20, ce serait 20, au minimum !

Et merci à toi, Jolan, de répondre à nos questions ! À ce sujet, une dernière : comment va se passer la fin de la compétition pour toi ? As-tu un pronostic ?

C’est un peu compliqué. Bien sûr, j’aime bien l’équipe de France, mais je supporte avant tout la Mannschaft, l’équipe d’Allemagne, car mon papa est allemand. Mon club préféré, c’est le Borussia Dortmund, la ville où habite ma tante et où je vais partir en vacances dans quelques jours. C’est de là que je regarderai la demi-finale France-Allemagne, ainsi que la finale. Je ne sais pas qui gagnera mais, au moins, une de mes équipes préférées sera présente ! »