À notre époque, tout est possible. Malgré les difficultés, les jeunes ont la capacité de voir la crise comme une magnifique opportunité de trouver de nouvelles solutions pour un monde plus solidaire, plus juste et plus soucieux de l’environnement.

Les initiatives entrepreneuriales, comme les sociétés de service, n’ont jamais été aussi nombreuses. C’est dans ce climat que le projet « Ticket for Change » est né. Retour sur une aventure peu banale qui se déroule cette année dans toute la France du 25 août au 5 septembre

UN PROJET CONÇU PAR DES JEUNES POUR DES JEUNES !

« Ticket for Change », c’est l’initiative de Matthieu Dardaillon, un étudiant en école de commerce qui a réuni trois autres jeunes entrepreneurs, Adèle Galey, Boris Marcel et Joséphine Bouchez, afin de concrétiser un projet social.

Particulièrement motivé, le quatuor suscite l’intérêt de leur partenaire fondateur, « Entreprendre & + ». Dirigée par Arnaud de Ménibus, la société leur apporte un soutien financier et un mécénat de compétences. L’initiative est également appuyée par l’ex-ministère du Droit des femmes, de la Jeunesse, de la Ville et des Sports et par le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse.

Très vite, Coca-Cola France prend part à ce projet atypique et permet de faire la différence en matière d’engagement sociétal.

ÉCRIRE LE MONDE DE DEMAIN : L'ENTREPRENEURIAT SOCIAL À L'HONNEUR

En quoi consiste « Ticket for Change » ? Pendant douze jours, 58 jeunes âgés de 18 à 32 ans et déterminés à « changer les choses » parcourent la France à la rencontre de pionniers de l’entrepreneuriat social. L’objectif : provoquer « le déclic » qui les fera passer à l’action et accélérer la transition vers le monde de demain.

Pour susciter des vocations et faire en sorte que la nouvelle économie positive devienne la norme, la liste des « pionniers d’exception » invités à faire part de leur expérience et à livrer leurs conseils aux participants de « Ticket for Change » est impressionnante. Et il en est de même des parrains de l'édition 2015 : le ministre de l’Économie, de l'Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, l'écologiste Nicolas Hulot et le chef étoilé Thierry Marx.

En 2014, une quarantaine d’acteurs de l’entrepreneuriat social avaient répondu présents. Parmi eux : Pierre Rabhi, Jacques Attali, Charles-Edouard Vincent (Emmaüs Défi), Habiba Addi (Elmas) et Soufiane Iquioussen (Garage solidaire du Hainaut), sans compter la couverture média de Coca-Cola France.