Mardi 30 août au soir, à Paris. Le soleil se couche sur la terrasse du Wanderlust, perchée au-dessus de la Seine au quai d’Austerlitz. La foule a déjà envahi les lieux : la dernière soirée du Yard Summer Club refreshed by Sprite réunit des centaines de jeunes venus de tous horizons pour un moment de partage autour du hip-hop. Le programme est clairement établi : du gros son live, des échanges et de la bonne humeur, le tout rafraîchi par Sprite Menthe !

Pour cette dernière édition de la résidence d’été du Yard Summer Club, les organisateurs ont mis les bouchées doubles ! Avec en tête d’affiche Kalash, l’ambiance est forcément assurée… Toutefois, en attendant le concert, prévu aux alentours de minuit, le public a de quoi s’occuper.

Photobooth, dégustation de Sprite Menthe et Spriteroulette

A l’entrée de la terrasse, difficile de passer à côté du Corner Sprite : installé dans un environnement urbain tout de béton brut, cet espace comporte un comptoir de dégustation, une borne Photobooth, une table de ping-pong et une Spriteroulette. Prise d’assaut dès le début de la soirée, cette « roue de la chance » offre de remporter de nombreux cadeaux aux couleurs de Yard et de Sprite Menthe : T-Shirts et casquettes – incontournables – mais aussi chaussettes, tote-bag ou encore… un gage ! A ce jeu, Julia ne se laisse pas démonter : « Je veux que mon gage ce soit de boire un Sprite Menthe ! », lance l’étudiante de 21 ans après être tombée sur la case redoutée.

Finalement, la jolie brune s’en tire sans trop de dommages : elle doit accomplir quelques pas de samba avec le journaliste de Journey, réquisitionné pour l’occasion. Il y a des métiers plus ingrats que d’autres !

Le comptoir Sprite voit défiler les assoiffés, tandis que la table de ping-pong accueille des compétiteurs effrénés.

© Julien Philippy



Au comptoir, les hôtesses distribuent les gobelets remplis de la nouvelle boisson de la gamme Sprite, qui fait l’unanimité : « C’est bien parce que le goût de menthe est subtil, comme une note légère. Ca apporte une touche rafraîchissante en plus, j’aime ça ! », explique Gauthier, fan de hip-hop venu en bande pour assister au concert de Kalash. Prévu aux alentours de 23 heures, c’est finalement peu après minuit que le rappeur antillais débarque sur scène, flanqué de son posse. Le public est suffisamment rafraîchi ? Place au live !

Yard et Sprite, une association qui pétille !

La soirée prend vraiment son essor : les petits groupes informels qui échangeaient autour d’un verre se regroupent en une masse compacte, vibrante, portée par les punchlines de Kalash et les beats délivrés par les MCs soudés à leurs platines. Le public reprend en chœur les lyrics de son idole, tandis que les smartphones capturent les moments de partage qui seront instantanément diffusés sur les réseaux sociaux. Une impression se dégage de cette assemblée de jeunes réunis par l’amour de la musique et de la fête : la bonne humeur. Une « attitude » bien en phase avec les valeurs prônées par Yard et Sprite : urbanité, spontanéité et surtout authenticité !

Galerie photo de la soirée Yard Summer Club refreshed by Sprite au Wanderlust

 

3 questions à Tom Brunet et Yoan Prat 
Fondateurs de Yard
  

                                                                                                                                            

Pourquoi avoir créé Yard ?

« On a monté Yard il y a un peu plus de deux ans, en partenariat avec les cinémas Mk2, pour développer une idée qui nous tenait à cœur. Le concept, c’est de réunir dans un même projet un média, une agence et des événements. Nous avons réussi à fédérer une équipe super soudée pour construire notre légitimité et toucher les jeunes. On est forcément pertinents quand on est soi-même dans la cible !

Comment est venue l’idée de prolonger l’expérience par l’organisation des soirées ?

Les événements, c’est une manière pour nous de montrer notre connaissance de la jeunesse urbaine. Pour ça, on a souhaité investir des lieux qui n’avaient jamais accueilli de soirées hip-hop, comme le Yoyo du Palais de Tokyo (où Coca-Cola a récemment présenté sa nouvelle campagne mondiale de communication, ndlr) ; l’Electric à la Porte de Versailles ; le Grand Palais ou encore l’Olympia. Notre rêve absolu, c’est l’Opéra Garnier ! Au Wanderlust, où nous sommes depuis maintenant quatre ans, tout se passe hyper bien. Une terrasse sur la Seine, en plein Paris, pour profiter de l’été en écoutant des lives hip-hop, il n’y en pas beaucoup…

Pourquoi avoir demandé à Sprite de s’associer au Yard Summer Club ?

Pour nous, Sprite était super légitime pour accompagner les soirées Yard. Nous avons notamment en commun un ADN basketball et sports urbains, et la marque est bien positionnée sur le hip-hop, comme avec Obey Your Verse et ses quotes de rappeurs US sur les canettes. A force de voir passer des opés Sprite sur les réseaux sociaux US, on s’est rapprochés ! Pour le partenariat, le Wanderlust est tout indiqué : la terrasse au bord de l’eau, la chaleur… avec le bar dédié, le photobooth, ça fonctionne ! De plus, Sprite est présent lors des soirées avec des artistes live, ça renforce la qualité du partenariat !

Crédits photos de l'article : © Julien Philippy