Avec l’ouverture prochaine de Jeux olympiques de Rio de Janeiro, le Brésil est dans tous les esprits ! Pour concilier enfin la tête et les jambes, pourquoi ne pas passer l’été aux sons des rythmes brésiliens ? Il existe bien des manières d’onduler au son de la música do Brasil : voici 5 danses représentatives de la culture métissée de ce grand pays.

La samba, l’incontournable

494206571

Lorsque l’on pense danse brésilienne, c’est évidemment la samba qui vient en premier ! À la fois genre musical et danse nationale du pays, la samba est apparue au début du XXe siècle dans les bidonvilles de Rio, où elle avait été « importée » par les esclaves originaires d’Afrique de l’Ouest. La samba peut se danser en solo ou en couple sur une musique binaire à deux ou quatre temps, et connaît de nombreux sous-genres. La samba la plus célèbre s’appelle Samba No Pé (la Samba des Pieds). C’est celle que l’on pratique dans les rues lors du célébrissime Carnaval de Rio.

Le matchiche, l’autre tango

484880428

Originaire d’Afrique et pratiquée par l’ethnie Chopi du Mozambique, le matchiche est apparu à la toute fin du XIXe siècle au Brésil, à une époque où le tango envahissait l’Argentine. La similitude entre les mouvements a d’ailleurs valu au matchiche le surnom de tango brésilien. Le matchiche se danse en couple, sur un tempo vif, à deux temps. Premier genre brésilien à conquérir la France, le matchiche fut chanté - dès 1905 – par Felix Mayol, par ailleurs interprète de « Viens Poupoule »…

Le forrò, mariage de l’Ancien et du Nouveau Monde

536889287

Danse traditionnelle du Nordeste, région située – comme son nom l’indique – au nord-est du Brésil, le forrò se danse sur un air d’accordéon, de triangle et de zabumba - une sorte de tambour aplati. Ce mélange détonnant marie les sonorités précolombiennes – les percussions – aux tonalités européennes de l’accordéon. Le forrò se danse en couple. Le pas de base est d’une simplicité désarmante : deux pas à gauche, deux pas à droite ! Cette danse de salon, sensuelle et même légèrement sexy, connaît un certain succès en France. Un festival forrò est même organisé tous les ans, à Lille.

 

Le coco, la danse populaire venue des confins de l’Afrique

540210164

Dansé en paires, en files ou en cercles, le coco est une danse typique des régions du nord-est du Brésil, tout comme le forrò. Exécutée traditionnellement à l’occasion de fêtes populaires, cette danse aux origines africaines s’accompagne de quatre instruments : le triangle, le ganzá, le surdo et le pandeiro. À ceux-ci s’ajoute le claquement des tamancos, les sandales en bois des danseurs – et leurs applaudissements conjugués à ceux de l’assistance.

Le passinho : ses moves ont conquis la planète

915_02_00046780

Prenez un soupçon de samba, un zeste de hip-hop et une pointe de free-step, mélangez bien le tout : voici le Passinho ! Signifiant « petit pas » en portugais, cette danse née dans les favelas cariocas en 2004 a rapidement fait le tour du globe, grâce aux plateformes de partage de vidéos. Le Passinho ne se danse pas, il se vit ! À l’instar des récentes tektonik et autres Harlem shake, cette danse est surtout une succession d’attitudes, tantôt nonchalantes, tantôt carrément énervées !

Bonus :

Les pas de base de la samba
pour vous entraîner chez vous