Du 30 novembre au 2 décembre 2016, comme chaque année, le Centre International de Deauville revêt les couleurs améthyste du Women’s Forum, des rencontres internationales qui visent à renforcer la représentativité des femmes et la mixité dans les organes de pouvoir. Cette année, ce sont plus de 1 300 participants, venus de 70 pays, qui se sont réunis pour débattre sur le thème de l’économie du partage. Partenaire de l’événement, The Coca-Cola Company a contribué au débat par l’intermédiaire de son Président Muhtar Kent.

En 2007, le Financial Times classait déjà parmi les cinq premiers forums influents dans le monde celui que la presse surnomme le « Davos des femmes ». Fondé en 2005 par un groupe de femmes françaises influentes, le « Women’s Forum for the Economy and Society » (Forum des femmes pour l’économie et la société) a pour but de favoriser la parité dans l’entreprise, et l’entreprenariat des femmes par l’éducation.
Depuis 11 ans, les nombreuses conférences et ateliers du Women’s Forum représentent la voix des femmes sur les grands sujets de notre époque : environnement, climat, santé, éducation… Chaque année, de prestigieuses personnalités sont invitées à contribuer au débat comme Simone Veil, la reine Rania de Jordanie ou encore Isabelle Autissier, présidente de WWF France.

Women’s Forum : des femmes et des hommes

Parmi les nombreuses femmes invitées cette année à Deauville (Christine Lagarde, directrice générale du FMI ou Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie et première femme à la tête d’un groupe du CAC40), les hommes ont aussi eu leur mot à dire. Ils comptaient pour 25% des personnes présentes au Forum (contre 20% l’année dernière), parmi lesquels Muhtar Kent, le président directeur général (PDG) de The Coca-Cola Company.

Dans son discours, Muhtar Kent a expliqué avoir eu, il y a deux ans, une véritable prise de conscience de l’importance de mieux intégrer et promouvoir les femmes dans son entreprise. « C’est à des femmes que je dois la plupart des plus précieux enseignements que j’ai reçus, témoignait-il dans une tribune du Journal du Dimanche du 4 décembre 2016. Je les dois à ma mère, à ma femme et à ma fille, mais aussi à des professeures, des camarades, des collaboratrices ». « Un discours authentique et engageant qui a suscité de nombreuses réactions positives dont nous avons été témoins jusqu’à la fin du Forum », rapporte Florence Le Bourg, OBPPC Analytics Manager chez Coca-Cola France. Présente à Deauville avec six autres collaborateurs de France, elle a eu l’occasion d’échanger librement avec Muhtar Kent en marge des rencontres.

Clarisse Fageolles (Politique RSE), Elsa Chantereau (Affaires publiques), Laurent Turpeau (Directeur Communication), Florence Le Bourg (OBPPC Analytics) et Nathalie Massé (Marketing) représentaient Coca-Cola France à Deauville. 

© The Coca-Cola Company

Chez The Coca-Cola Company, la moitié des membres du conseil d’administration est composée de femmes. L’entreprise a de plus nommé en 2014 sa première Directrice administrative et financière (DAF) afro-américaine avec Kathy N. Waller. Dans son engagement social, elle joint le geste à la parole en faveur de l’émancipation économique des femmes autour de son objectif de 5 millions de femmes dans le monde à l’horizon 2020. C’est le programme 5by20 qui s’exprime pour Coca-Cola France à travers son partenariat avec Force Femmes qui vise la réinsertion professionnelle des femmes de plus de 50 ans. Un engagement au cœur des démarches sociales de l’entreprise qui se renforce en 2017.