Pour répondre au mieux aux besoins de nos consommateurs, nous faisons évoluer nos conditionnements. La dernière innovation emblématique en Amérique du Nord : la réduction de la taille des bouteilles et des canettes, dans l’esprit des premiers conditionnements de la marque.

En plus de dynamiser son activité, Coca-Cola effectue un véritable retour aux origines à travers ces nouveaux contenants. « Quand nous étions enfants, le Coca-Cola était vendu en bouteilles de 24 cl. Nous le buvions jusqu'à la dernière goutte, en regrettant qu'il n'y en ait pas davantage, explique Sandy Douglas, Président de Coca-Cola Amérique du Nord. L'expérience est instructive. »

Une évolution de taille

Si Coca-Cola est né d’après le concept d'une portion « parfaite » de 195 ml, la tentation d'augmenter la taille des conditionnements débute en 1955. En effet, la Company lance sa première bouteille grand format. Un changement qui a un large impact puisque, dans les années suivantes, le modèle financier de Coca-Cola, fondé sur la vente de concentré aux embouteilleurs, ne reposait plus que sur la croissance en volume.

« Autrefois, notre Company, comme l'ensemble du secteur, se concentrait exclusivement sur le nombre de litres vendus, explique Sandy Douglas. Ce n’est plus une bonne façon de devancer les besoins des consommateurs et d'y répondre, dans un monde où le choix est omniprésent.»

Des produits plus compacts, une tendance de fond

Afin de recentrer son activité sur ce qui rend le Coca-Cola unique et singulier aux yeux des consommateurs, le système Coca-Cola en Amérique du Nord procède à une inversion de ce modèle, en réduisant la taille des conditionnements. Bien que les canettes de 360 ml et les bouteilles de 600 ml représentent toujours une large part des bouteilles et des canettes de Coca-Cola vendues en Amérique du Nord,« le consommateur souhaite des conditionnements plus petits », explique Sandy Douglas.

 
Coca-Cola en Amérique du Nord : le succès des petits conditionnements

© The Coca-Cola Company

                   

Depuis quelques temps, Coca-Cola observe que le chiffre d’affaires des conditionnements traditionnels grand format, comme la bouteille de 600 ml, diminue, alors que le nombre global de points de vente aux États-Unis ne cesse d'augmenter. Autrement dit, les habitudes changent mais le plaisir de boire Coca-Cola reste.    

Depuis quelques temps, Coca-Cola observe que le chiffre d’affaires des conditionnements traditionnels grand format, comme la bouteille de 600 ml, diminue, alors que le nombre global de points de vente aux États-Unis ne cesse d'augmenter. Autrement dit, les habitudes changent mais le plaisir de boire Coca-Cola reste.

Le succès des mini-canettes

Lancées en 2007 en Amérique du Nord, les mini-canettes de Coca-Cola connaissent un succès qui est appelé à durer, à l’heure où les consommateurs choisissent de réduire leur apport en sucre. Aux États-Unis, les ventes de mini-canettes de Coca-Cola enregistrent une progression à deux chiffres depuis leur création.

« Si cette tendance n'en est qu'à ses débuts, elle existe bel et bien et nous pensons qu’elle recèle un formidable potentiel », conclut Sandy Douglas.

En France, nous proposons plusieurs conditionnements également pour nos principales boissons, pour une consommation sur-mesure : des mini-canettes individuelles de 15 cl aux bouteilles de 2 litres à partager. En 2014, nous avons lancé un nouveau format : la canette de 25 cl.