Noël, ce n’est pas seulement les guirlandes, les cadeaux et le sapin… Noël, c’est avant tout la promesse de réunir ses proches autour d’un bon repas. Chaque année, le réveillon est l’occasion de se mettre derrière les fourneaux afin de concocter des mets raffinés à partager. Coca-Cola l’a bien compris et s’est associé à Marmiton pour apprendre à préparer un repas de Noël des plus savoureux. Au menu, les traditionnels foies gras, huîtres, dinde fourrée et bûche. Mais qu’en est-il ailleurs dans le monde ? Que mange-t-on pour le réveillon ? Cap sur 5 menus de Noël venus d’ailleurs !

Dinde royale

En Angleterre, on fête Noël avec la traditionnelle dinde farcie, accompagnée d’une sauce aux airelles, de pommes de terre et de panais rôtis. Au dessert, on sert le fameux pudding de Noël aux fruits confits.

Petite anecdote : les Anglais ont l’habitude de préparer le Christmas pudding avec au moins un mois d’avance, car il est meilleur avec un peu d’ancienneté !

Panier surprise

En Espagne, il y a autant de menus de Noël que de régions ! En général, poissons, fruits de mer et volailles farcies s’avèrent particulièrement appréciés. Les vraies spécialités de Noël espagnoles sont du côté des douceurs. Parmi les nombreuses confiseries et petits gâteaux à base d’amande, de miel ou de cannelle, on retrouve le turrón (nougat), les polvorones (biscuits sablés), ou encore le mazapán (massepain).

Petite anecdote : pendant la période de Noël, on trouve des cestas de navidad, des paniers garnis de spécialités locales que les Espagnols offrent traditionnellement à leurs voisins.

Buffet à volonté

En Suède, la tradition est de dresser un grand buffet de plats chauds et froids, appelé le julbord. On peut y retrouver jusqu’à une centaine de plats, souvent à base de poissons fumés et de viandes, comme le julkinka, jambon de Noël cuit très lentement et enveloppé d’une croûte de moutarde suédoise. En dessert, on peut déguster des gâteaux de pain d’épice, du riz-au-lait ou encore la traditionnelle brioche aux épices.

Petite anecdote : lors du buffet de Noël, on change d’assiette à chaque plat… Avec au moins cinq plats principaux, mieux vaut se mettre à plusieurs pour faire la vaisselle !

Les douze goûts de minuit

En Pologne, la tradition veut que le repas ne comporte ni viande ni alcool, mais 12 plats à partager ! Au menu, on trouve surtout du poisson, notamment de la carpe et du hareng, mais aussi le fameux bortsch, une soupe à base de betterave, ainsi que des pierogi, des raviolis polonais à base de champignon.

Petite anecdote : avant de commencer le repas, les convives échangent des morceaux de pain azyme en se souhaitant des vœux de bonheur.

Noël caliente

En Argentine, le soleil et les températures élevées de l’été n’empêchent pas de fêter Noël. On retrouve sur les tables des plats d’influence européenne, et surtout italienne avec par exemple la pan dulce, version hispanophone de la fameuse panettone, une brioche aux fruits secs, ou encore le vitel toné, un plat à base de veau et d’une sauce au thon.

Petite anecdote : les Argentins ont pour habitude de s’offrir des sous-vêtements roses ou rouges à Noël en guise de porte-bonheur !

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr