Avec cinq ans d’avance, la société Coca-Cola et ses partenaires embouteilleurs ont atteint leur objectif de restitution d’eau fixé pour 2020. Pionnier parmi les grandes entreprises américaines du classement Fortune 500, Coca-Cola Company est déterminé à maintenir ses performances de gestion en parallèle de la croissance de ses activités.

STOCKHOLM, 29 août 2016 – The Coca-Cola Company et ses partenaires embouteilleurs ont annoncé aujourd'hui avoir atteint leur objectif de contrebalancer leur impact sur l’eau et de restituer 100% de l’eau utilisée dans leurs boissons à la nature et aux populations. L’entreprise devient ainsi la première du Fortune 500 à affirmer publiquement avoir atteint un objectif de restitution de l’eau aussi ambitieux1.


En collaboration avec ses embouteilleurs, The Coca-Cola Company a également annoncé des progrès sur son objectif de gestion responsable de l’eau. Entre 2014 et 2015, elle a amélioré l’efficacité de son utilisation de l’eau de 2,5 %, soit un total cumulé de 27 % depuis 2004.

Selon une évaluation de l’utilisation de l’eau à l’échelle mondiale validée par LimnoTech et Deloitte, et menée en collaboration avec The Nature Conservancy (TNC), l’ensemble des entités Coca-Cola a rendu, en 2015, près de 191,9 milliards de litres d’eau à la nature et aux populations par le biais de projets communautaires. Soit 115 % de l’eau utilisée dans les boissons Coca-Cola cette même année.

« Chaque fois qu’un consommateur boit un produit Coca-Cola, il peut être assuré que notre société et nos partenaires embouteilleurs s’engagent à utiliser l’eau de manière responsable »              Muhtar Kent

« Cette réussite fait la fierté de Coca-Cola et de nos partenaires, s’enthousiasme Muhtar Kent, Président-directeur général de The Coca-Cola Company. À son origine, en 2007, cet objectif n’était qu'une aspiration : c’est aujourd'hui une réalité. Un jalon à l’échelle mondiale que nous avons l’intention de pérenniser en dépit de la croissance de nos activités. À présent, chaque fois qu’un consommateur boit un produit Coca-Cola, il peut être assuré que notre société et nos partenaires embouteilleurs s’engagent à utiliser l’eau de manière responsable. Nous sommes pleinement conscients que notre travail de gestion de l’eau n’est pas achevé et nous restons concentrés sur l’étude de nouvelles étapes qui nous permettront d’améliorer encore nos programmes et nos performances liés à l’eau. »

Derrière cet objectif de restitution de l’eau, se cachent plus de
248 projets de partenariat communautaire en lien avec l’eau dans 71 pays. Des actions centrées sur l’accès à l’eau potable, la protection des bassins hydrologiques et l’utilisation productive de l’eau.

Water Replenishment

Les gouttes représentent les pays où un projet est en cours

© The Coca-Cola Company

 

Outre l’amélioration de la qualité de l’eau, ces projets offrent dans bien des cas un accès à des installations sanitaires et à l’éducation, contribuent à l’amélioration des moyens de subsistance locaux, aident les populations à s’adapter au changement climatique, favorisent la biodiversité et participent à la sensibilisation et à l’engagement politique sur les questions liées à l’eau.

Examinées de manière indépendante par LimnoTech et vérifiées par Deloitte, ces performances de restitution ont fait l’objet d’un rapport de 1 188 pages. Mise au point en collaboration avec The Nature Conservancy et LimnoTech, la méthodologie de calcul des retombées positives de la restitution de l’eau a fait l’objet d'un examen scientifique et technique par des pairs pour vérifier son exactitude. Et les projets sont examinés chaque année et évalués à l’aide de cette méthodologie.

Certains de ces projets rendent directement à la source l’eau que nous utilisons. D’autres sont situés en dehors des bassins hydrologiques utilisés par notre usine, mais ils sont importants pour répondre aux besoins urgents des autorités locales, des populations et des partenaires. Coca-Cola et ses partenaires recherchent donc des projets qui présentent un bénéfice direct et peuvent être étendus pour toucher davantage de personnes et de parties de l’écosystème, dont il est facile de tirer des enseignements. Ces projets doivent être, aisés à reproduire là où l’on rencontre des difficultés similaires et pouvoir être mis en œuvre de telle sorte que les populations puissent assurer leur viabilité dans le temps. Ces efforts, ainsi que de nouveaux projets, s’attaquent fréquemment aux faiblesses locales en matière de ressources en eau. Ils visent à équilibrer les volumes de ventes supplémentaires à mesure que les activités de Coca-Cola continuent de prendre de l’ampleur.

Dans chacune de nos 863 usines dans le monde, Coca-Cola exige des mesures qui visent à assurer la durabilité de l’approvisionnement en eau, en termes de qualité, de quantité et d’autres variables comme les infrastructures de traitement et de distribution de l’eau. Dans ce processus, l’un des facteurs que les usines de Coca-Cola doit examiner est de savoir si l’utilisation et le déversement d’eau sont susceptibles d’avoir un effet négatif sur la capacité des autres acteurs de la communauté à accéder à une quantité et une qualité d’eau suffisantes. Si c'est le cas – ou s'il existe des zones où les sources d’eau peuvent encore être non-durables –,Coca-Cola impose alors le développement et la mise en place par chaque usine d'un Plan de protection de l’eau de source. Ce plan comprend notamment la prise de contact avec les autres usines, afin de rechercher ensemble des solutions visant à favoriser la durabilité de la source d’eau locale. Cela peut aboutir à des projets de restitution ou d’autres opportunités. Bien que chaque usine ne restitue pas forcément toute l’eau à sa source directe, la politique de Coca-Cola exige que toutes les usines s’assurent qu’elles n’ont pas d’incidence négative sur les sources d’eau et travaillent avec la population sur des solutions à plus long terme.

La stratégie de restitution de Coca-Cola est de rendre en toute sécurité, aux populations et à la nature, une quantité d’eau égale à celle qui est utilisée dans ses boissons et dans leur production. Ainsi, The Coca-Cola Company et ses partenaires embouteilleurs ont rendu en 2015, environ 145,8 milliards de litres d’eau utilisée, sous forme d’eau usée traitée.

Des partenariats indispensables

« Toute vie dépend de l’eau, mais moins d’1 % de l’eau mondiale est douce et accessible, explique Carter Roberts, Président-directeur général du World Wildlife Fund (WWF). Des glaciers de montagne aux estuaires, nous devons tenir compte du système dans son ensemble si nous voulons assurer un accès à l’eau douce pour tout le monde. Cela signifie qu'il est important d’établir des partenariats. La position de leader de Coca-Cola en matière de gestion de l’eau et un jalon déterminant pour nous, et cela établit une norme dont pourront s’inspirer d’autres utilisateurs de l’eau. »

Coca-Cola collabore à des projets de restitution de l’eau avec les gouvernements, la société civile et d’autres acteurs du secteur privé. Parmi les nombreuses organisations partenaires de Coca-Cola, citons la Global Environment & Technology Foundation (GETF), la Millennium Challenge Corporation, TNC, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ONU-Habitat, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), WaterAid, Water and Sanitation for the Urban Poor (WSUP), Water for People, le WWF et Vision Mondiale.

Quatre programmes contribuent de façon notable aux activités de restitution de l’eau de Coca-Cola. Il s’agit de notre partenariat mondial pour la conservation avec le WWF, le projet Replenish Africa Initiative (RAIN) de The Coca-Cola Africa Foundation, le partenariat Every Drop Matters avec le PNUD (étendu au projet New World en 2014), de même que l’investissement de Coca-Cola dans 50 « fonds eau » répartis dans 12 pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes, avec les partenaires de premier plan que sont TNC, la FEMSA Foundation et la Banque interaméricaine de développement (BID). Tous ces programmes sont en cours et engagés jusqu’en 2020.

Tous nos projets de restitution contribuent à équilibrer ou compenser l’utilisation directe d’eau par The Coca-Cola Company et ses partenaires embouteilleurs dans le cadre de leurs activités dans plus de 200 pays. L’utilisation de l’eau comprend l’eau employée pour la fabrication, mais aussi celle qui se retrouve dans nos boissons. En revanche, l’empreinte sur l’eau de la culture de nos ingrédients agricoles n’est pas incluse dans cet objectif. Néanmoins, les Principes directeurs pour une agriculture durable de Coca-Cola exigent de ses fournisseurs des pratiques de gestion durable de l’eau.

Pour en savoir plus sur le programme de gestion de l’eau de Coca-Cola, rendez-vous sur notre rubrique consacrée à l’eau.

1Nous reconnaissons que l’utilisation de l’eau des sociétés et des industries dans leurs produits et leur production est variable. La déclaration de Coca-Cola est basée sur des informations en date du 1er juin 2016 et comprend la restitution de l’eau par rapport à l’utilisation directe de l’eau.